Le paysage des services de streaming et de téléchargement direct est en train de radicalement changer après la fermeture musclée de MegaUpload. Certains de ses concurrents ont décidé de réagir en supprimant tous les contenus qu'ils hébergeaient. D'autres en modifiant leurs fonctionnalités pour ne plus autoriser le partage.

Vent de panique chez les hébergeurs de fichiers. Quelques jours après l’arrestation des dirigeants de MegaUpload, plusieurs sites internet d’hébergement de fichiers et de streaming ont décidé de nettoyer leur base de données au karcher. Les sites VideoBB, VideoZer et FileServe, qui semblent tous appartenir à une même société basée à Honk Kong (comme MegaUpload), ont brutalement effacé une grande partie des contenus qu’ils hébergeaient. Y compris les contenus légaux qui sont la victime collatérale de la politique de la terre brûlée.

A l’heure où nous publions ces lignes, VideoBB n’a plus qu’une quarantaine de vidéos hébergées visibles sur son site internet. VideoZer ne montre plus aucune vidéo sur sa page d’accueil, tandis que FileServe semble fonctionner normalement après un nettoyage massif de son contenu.

Par ailleurs, FileSonic a décidé de modifier les fonctionnalités du service pour désactiver le partage de fichiers. « Toutes les fonctions de partage sur FileSonic sont désormais désactivées. Notre service peut uniquement être utilisé pour uploader, et télécharger des fichiers que vous avez personnellement uploadés« , prévient un bandeau présent en tête du service en ligne.

A l’image d’un DropBox, FileSonic permet aux utilisateurs de créer un disque dur virtuel pour accéder à leurs fichiers à distance. Mais il permettait aussi de partager ces fichiers entre plusieurs comptes, ce qui faisait peser sur lui un risque juridique de contrefaçon par fourniture de moyens. Avec la fermeture de MegaUpload, FileSonic a préféré assurer son avenir en amputant son service des fonctionnalités de partage, pour rester sur le seul domaine de la « copie privée ».

Comme nous l’avions expliqué dans notre analyse de l’acte d’accusation de MegaUpload, c’est surtout le modèle économique du site de Kim Dotcom qui a justifié l’opération coordonnée par le FBI. Avec son système de rémunération de l’upload de fichiers populaires, MegaUpload encourageait selon l’accusation au piratage d’œuvres protégées par le droit d’auteur. Or le site UploadStation, qui appartient également au propriétaire des VideoBB, VideoZer et FileServe, proposait lui aussi un système de rémunération basé sur le nombre de téléchargements des fichiers envoyés. Jusqu’à 32 dollars par tranche de 1000 téléchargements pour des fichiers de 450 Mo et plus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés