Les baladeurs sont une grande source de distraction pour les piétons. Une étude conduite aux USA souligne que le nombre d'accidents graves chez les piétons écoutant de la musique a triplé en l'espace de six ans. Les chercheurs mettent en avant une distraction auditive et visuelle.

Grâce aux baladeurs multimédias et aux smartphones, il est très simple aujourd’hui de transporter de la musique et d’y accéder n’importe quand, n’importe où. La dématérialisation a en effet énormément facilité le transport des albums, et chacun peut aujourd’hui écouter ses morceaux préférés dans le métro ou dans la rue. Une pratique qui n’est pourtant pas sans danger, selon une étude américaine.

De plus en plus de piétons ont en effet pris l’habitude de circuler avec le baladeur en marche. Les écouteurs ou les casques permettent aux piétons de se mettre « dans une bulle », se coupant ainsi du reste du monde afin de savourer leurs morceaux. Le problème, c’est qu’ils se coupent également de la circulation routière et se mettent dès lors en grand danger.

L’enquête américaine, publiée dans la revue spécialisée Injury Prevention et citée par Le Figaro, constate que le nombre d’accidents graves chez les piétons qui se déplacent en écoutant de la musique a été multiplié par trois en l’espace de six ans. Les victimes sont essentiellement des adolescents et des jeunes adultes, très friands de cette pratique, et vivent principalement dans les zones urbaines.

Selon les auteurs de l’étude, l’écoute de musique lors d’un déplacement à pied agit à deux niveaux : l’ouïe et la vue. Au niveau de l’audition, le souci est évident : les piétons ne perçoivent plus correctement le bruit des voitures, des trains, des camions ou des deux roues. Ils sont donc moins vigilants lorsqu’ils traversent une route ou franchissent une voie ferroviaire.

Du côté de la vue, il est expliqué que la musique « réduirait les ressources cérébrales dévolues aux stimuli extérieurs, réduisant l’attention visuelle des victimes au point, en quelque sorte, de les rendre aveugles à ce qui se passe autour d’elles« . Autrement dit, pris dans dans la musique, les piétons sont beaucoup plus distraits et ne font plus attention à leur environnement immédiat.

Les chercheurs reconnaissent toutefois que l’association entre le port d’écouteurs ou de casques et les accidents de piétons est encore mal connu, à la différence des risques posés par l’usage de ces appareils chez les conducteurs, qui sont désormais bien cernés. Toutefois, ces problématiques ont émergé non seulement en Europe, mais également aux États-Unis et en Australie.

À New York, ce sujet a même conduit un élu à proposer un texte de loi visant à punir d’une amende de 100 dollars chaque piéton pris en flagrant délit en train de circuler en écoutant de la musique avec des écouteurs ou un casque.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés