Pour présenter les 22 nouveaux cardinaux qui seront "créés" par le pape Benoît XVI lors du constistoire du 18 février prochain, le Vatican a présenté des biographies qui étaient toutes copiées sur Wikipedia, sans source.

Voilà qui devrait confirmer que pour le Saint-Père dont l’enfant a multiplié les pains, copier n’est pas voler. Le journal La Croix raconte en effet que le Vatican a publié vendredi dernier sur son site internet les biographies des vingt-deux nouveaux cardinaux annoncés par Benoît XVI, qui étaient toutes des copies de notices figurant sur l’encyclopédie Wikipedia. « Sans respecter la licence« , précise Rémi Mathis, le président de Wikimédia France. En effet, la source des biographies n’était pas mentionnée.

Dans une réunion avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) en 2010, le Vatican avait critiqué « un excès de zèle en faveur de la protection des connaissances à travers une utilisation trop rigide du droit à la propriété intellectuelle« . Mais le Saint-Siège n’est pas opposé au droit d’auteur, loin s’en faut. « La protection de la propriété intellectuelle reconnaît la dignité de l’homme et de son travail qui devient une expression du développement de la personnalité individuelle, et une contribution au bien commun« , avait-il défendu.

Un an plus tôt, en 2009, le Vatican avait même créé une sorte de copyright papal pour contrôler l’usage de l’image du pape. En vertu d’un nouveau règlement, seul le Vatican dispose du droit d’utiliser l’image de Benoît XVI, afin de « protéger la figure et l’identité personnelle du pape de l’utilisation non-autorisée de son nom et / ou des armoiries pontificales« . Pour exploiter l’image des « successeurs de Pierre », il faut demander l’autorisation au Saint-Siège.

Outre une certaine incohérence avec ses positions pro-copyright, le piratage de Wikipedia par le Vatican aboutit aussi à quelques cocasseries. Par exemple, il était dit de Mgr Willem Jacobus Eijk, archevêque d’Utrecht, qu’il est « l’un des religieux les plus controversés du pays » en raison de sa « forte tendance au conservatisme, spécialement au sujet de l’avortement et de l’homosexualité« .

Selon La Croix, le service de presse du Vatican a expliqué que « la décision d’utiliser Wikipédia était une mesure temporaire, justifiée par la précipitation (le pape gardant pour lui, jusqu’au dernier moment, les noms des cardinaux qu’il souhaite créer)« . Les biographies ont depuis été remplacées par des versions officielles.

Peut-être le Vatican s’est-il converti au Kopimism ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés