Publié par Julien L., le Samedi 24 Décembre 2011

L'essor du livre numérique en France sera restreint

Le secteur du livre électronique connaît un développement notable aux États-Unis, au Japon et en Europe. Au sein du Vieux Continent, la France ne devrait toutefois pas parmi les pays les plus en pointe en raison de la frilosité encore prononcée des consommateurs. En cause, le prix du livre électronique, encore trop proche de celui du livre physique.

Dans de nombreux pays du monde, le marché du livre électronique se développe. La multiplication des tablettes numériques et des liseuses sur le marché incite en effet les éditeurs à déverser toujours plus de contenus dématérialisés sur les plates-formes légales de téléchargement et à songer à de nouveaux modes de consommation, comme le prêt de livres électroniques.

Selon une étude menée par l'IDATE, le marché mondial du livre électronique va connaître une croissance de 30 % par an jusqu'en 2015. À cette date, ce secteur devrait alors peser pas moins de 5,4 milliards d'euros et peser 12 % du marché total du livre. Mais la dynamique remarquée dans les différents pays est toutefois loin d'être uniforme, selon les projections du centre d'études et relayées par l'AFP.

La France devrait ainsi avoir en 2015 une part de marché du livre électronique inférieure à celle d'autres pays occidentaux, comme l'Espagne, les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni. Le centre d'études prend ainsi l'exemple du pays de Cervantès, où le marché sera de 16 % en volume et 9 % en valeur, là où l'Hexagone sera à 13 % en volume et 7 % en valeur. La France se placera toutefois devant l'Allemagne.

L'essor limité du livre électronique en France par rapport à d'autres pays s'explique notamment pas le différentiel prix entre le prix moyen d'un livre physique et sa version électronique. Pour l'IDATE, l'écart n'est que de 20 % en France, ce qui n'est pas suffisant pour donner un coup de fouet au secteur. Aux États-Unis, l'écart constaté est de 50 %, ce qui est beaucoup plus attractif.

Dans ces conditions, il n'est pas surprenant que les consommateurs potentiels limitent leurs achats de livres électroniques ou attendent une situation plus favorable. Or cette dernière tarde manifestement à arriver, d'autant que certains éditeurs sont suspectés d'entente illicite sur les prix des livres électroniques, que ce soit en Europe ou en Amérique du Nord.

Pour que ce secteur prenne son envol, il faudrait donc un écart tarifaire suffisamment perceptible pour inciter les consommateurs à acheter des e-books. Cependant, la récente loi sur le prix unique du livre numérique risque de constituer un frein supplémentaire au développement d'offres innovantes dans ce domaine, en empêchant une mise en concurrence accrue des libraires.

Publié par Julien L., le 24 Décembre 2011 à 10h15
 
38
Commentaires à propos de «L'essor du livre numérique en France sera restreint»
Inscrit le 09/12/2002
1187 messages publiés
De toute façon plus personne va dans les librairie, tu prends ta voiture pour y acheter un livre, bref on te réponds, on l'a pas il faut le commander.

Tu commande sur le net et point final, mettre un prix unique en faisant croire que l'on sauverais les librairies c'est nul.

De toute façon, j'achète que d'occasion, j'attends le temps qu'il faut pour l'avoir, il y auras toujours un mec pour le voler et le revendre a ce même magasin.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.
Inscrit le 31/03/2009
625 messages publiés
16€ le 2 Mo de data.
Je comprend mieux leur échelle de valeur pour calculer le prix des communication data avec le réseau 3g !
Inscrit le 06/07/2010
147 messages publiés
J'ai un Kindle et ça pue que les livres coûtent aussi cher...

@zig et puce : Oh oui, j'adore les discours chauvins comme le tien.
Inscrit le 31/03/2009
625 messages publiés
Bon d'accord mon poste est un sale troll, j'assume. Tout de même le livre numérique pourquoi pas, mais gratuit ! OFFERT avec la copie physique du livre.

En format open source cela va de soit.
Inscrit le 19/05/2011
1242 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 10:47
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


Oui et c'est exactement pareil pour les mp3, dématérialisation du disque, les mkv, dématérialisation des films, etc...etc...
Ton argument est dépassé. C'est la meme chose partout et dans tous les domaines. Au boulot, tu utilise Excel, non ? tu préférerais faire tes tableaux a l'ancienne sur du papier ? Idem pour les documents Word, tu te vois replacer Word par un joli cahier ?
Tu sais il y a longtemps....ils gravaient sur de la pierre : et bien tu me crois ou non, c'était bien plus solide que le papier, et bien plus perein.
Cela va également avec la théorie qui dit que plus tu peux stocker d'informations sur un support, plus la durée de vie de ce support est faible. Si si, vérifie le par toi même...
Il faut vivre avec son temps Zig, le livre numérique est un support comme un autre, avec ses défauts et ses qualités.
Inscrit le 24/12/2011
1 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 10:47
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


Oui et c'est exactement pareil pour les mp3, dématérialisation du disque, les mkv, dématérialisation des films, etc...etc...
Ton argument est dépassé. C'est la meme chose partout et dans tous les domaines. Au boulot, tu utilise Excel, non ? tu préférerais faire tes tableaux a l'ancienne sur du papier ? Idem pour les documents Word, tu te vois replacer Word par un joli cahier ?
Tu sais il y a longtemps....ils gravaient sur de la pierre : et bien tu me crois ou non, c'était bien plus solide que le papier, et bien plus perein.
Cela va également avec la théorie qui dit que plus tu peux stocker d'informations sur un support, plus la durée de vie de ce support est faible. Si si, vérifie le par toi même...
Il faut vivre avec son temps Zig, le livre numérique est un support comme un autre, avec ses défauts et ses qualités.


tu aurais fait avancer le schmilblik en énumérant les qualités du livre électronique plutôt qu'en déblatérant hors sujet
Inscrit le 24/12/2011
2 messages publiés
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


Pour une fois, tes arguments ont un sens. Mais il ne faut pas oublier qu'il faut vivre avec son temps. Le livre numérique a des côtés pratiques que le livre papier n'a pas : pas lourd, peut stocker plusieurs dizaines de livres, facilité de transport, confort de lecture, etc.

Avant, quand on voulait se déplacer, on prenait son cheval. Celui-ci ne tombait pas en panne, on pouvait le prêter à qui on veut. Si on l'oubliait, on ne perdait qu'un cheval. On pouvait l'emmener sur n'importe quels chemins sans se demander si celui-ci arriverait à le traverser. Le contrôle technique ne te faisait pas remarquer que son sabot était usé. Et si on oubliait de le fermer à clé, on nous volait qu'une selle.

Ha le bon temps était tellement mieux...
Inscrit le 20/11/2004
2090 messages publiés
Haha, excellent, l'argument du cheval ^_^

Je peux avancer d'autres atouts du livre électronique :

- piratable (ben oui, hé, pas de faux-culs hein ! Team Alexandriz par exemple, et il y a des moteurs de recherche dédiés)

- moins cher (il n'y a pas que les Grands Editeurs à la Gallimard, les gens !)

- plus rémunérateur pour les artistes (les éditeurs purement numériques pratiquent en général le 50% pour eux, 50% pour l'auteur, à comparer aux 10-15% des grands éditeurs papier, et c'est 35% sur le kindle store)

- plus de liberté de choix (on dépend pas d'une librairie, et on est livré instantanément)

- plus d'accumulation : on peut emporter toute sa bibliothèque avec soi, et avoir le choix, ça permet aussi de enfin "oser" lire des livres qu'on repousse aux calendes grecques parce qu'on a un peu la flemme et pas la place pour emporter avec nous plusieurs livres papier.

Quant à l'argument de la pérennité des livres, il viendra bien le jour où nous aurons tous le réflexe de faire des backups sur plusieurs supports, afin de conserver durablement nos fichiers importants :-/
[message édité par Sabinou le 24/12/2011 à 11:33 ]
Inscrit le 19/05/2011
1242 messages publiés
pile, le 24/12/2011 - 11:11
zig, le 24/12/2011 - 10:47
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


Oui et c'est exactement pareil pour les mp3, dématérialisation du disque, les mkv, dématérialisation des films, etc...etc...
Ton argument est dépassé. C'est la meme chose partout et dans tous les domaines. Au boulot, tu utilise Excel, non ? tu préférerais faire tes tableaux a l'ancienne sur du papier ? Idem pour les documents Word, tu te vois replacer Word par un joli cahier ?
Tu sais il y a longtemps....ils gravaient sur de la pierre : et bien tu me crois ou non, c'était bien plus solide que le papier, et bien plus perein.
Cela va également avec la théorie qui dit que plus tu peux stocker d'informations sur un support, plus la durée de vie de ce support est faible. Si si, vérifie le par toi même...
Il faut vivre avec son temps Zig, le livre numérique est un support comme un autre, avec ses défauts et ses qualités.


tu aurais fait avancer le schmilblik en énumérant les qualités du livre électronique plutôt qu'en déblatérant hors sujet


C'est vrai que le tiens, de post, fait grave avancer le schmilblik.

J'en ai marre des gens qui trolls tout le temps "avant c'etait mieux". Le cinéma 3D c'est d'la merde, les ebooks c'est d'la merde, etc etc... LE probleme du livre numérique est simple : il est hors de prix, pour un coup de fabrication quasi nul (les éditeurs intègrent depuis longtemps la fabrication de celui-ci dans leur process dès qu'ils éditent un livre au format papier).
Il est anormal de trouver un livre numérique au meme prix qu'un livre papier. C'est tout.
Zig et Puce tollait hors sujet. Il n'etait pas question de mettre en balance les avantages et inconvenients du livre numérique face au livre papier, l'article fait clairement réference un un problème de cout.
Inscrit le 22/12/2009
464 messages publiés
Mais pourquoi pensez vous que le livre papier va disparaitre??
Les deux formes peuvent coexister..

Cette discussion me rappelle celles du début des années 80, selon lesquelles l'informatique allait faire disparaitre les documents papier..
mhouais...
j'ai pourtant bien une imprimante sur mon bureau, même si beaucoup de documents ont migré vers la dématérialisation..

et les arguments de
@ "Zig la puce" sont tout à fait valables
[message édité par laclape le 24/12/2011 à 11:48 ]
Inscrit le 27/02/2003
155 messages publiés
Si le prix des ebooks ne baissent pas, d'autres se chargent deja qu'ils soient gratuits, alors va falloir réagir cher editeurs.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
@zig et puce : Oh oui, j'adore les discours chauvins comme le tien

Chauvin ???

Au boulot, tu utilise Excel, non ? tu préférerais faire tes tableaux a l'ancienne sur du papier ? Idem pour les documents Word, tu te vois replacer Word par un joli cahier ?

Fais la balance avantages/inconvénients de Word ou Excel par rapport au papier/crayon.
Puis fais la balance avantages/inconvénients des ebook par rapport aux livres papier.

Il faut vivre avec son temps Zig, le livre numérique est un support comme un autre, avec ses défauts et ses qualités.

Quand une nouvelle technologie apporte un avantage vraiment décisif, son adoption par le grand public est généralement immédiate. Or là, les liseuses se traînent depuis deux ou trois ans et le public boude ces gadgets.
Inscrit le 05/04/2011
498 messages publiés
En même temps, avec nous ils sont habitués à avoir le beurre et l'argent du beurre. Donc on peut pas leur avoir reproché d'avoir tenté le coup sur ce marché là.
Inscrit le 20/08/2010
916 messages publiés
LE probleme du livre numérique est simple : il est hors de prix, pour un coup de fabrication quasi nul


Ce n'est pas le plus important. Tu devrais lire ça > http://www.gnu.org/p...to-read.fr.html
Inscrit le 15/07/2011
593 messages publiés
Mehmnoch, le 24/12/2011 - 10:59
zig, le 24/12/2011 - 10:47
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


Oui et c'est exactement pareil pour les mp3, dématérialisation du disque, les mkv, dématérialisation des films, etc...etc...
Ton argument est dépassé. C'est la meme chose partout et dans tous les domaines. Au boulot, tu utilise Excel, non ? tu préférerais faire tes tableaux a l'ancienne sur du papier ? Idem pour les documents Word, tu te vois replacer Word par un joli cahier ?
Tu sais il y a longtemps....ils gravaient sur de la pierre : et bien tu me crois ou non, c'était bien plus solide que le papier, et bien plus perein.
Cela va également avec la théorie qui dit que plus tu peux stocker d'informations sur un support, plus la durée de vie de ce support est faible. Si si, vérifie le par toi même...
Il faut vivre avec son temps Zig, le livre numérique est un support comme un autre, avec ses défauts et ses qualités.


Bonjour, vous êtes à l'émission comparaisons débiles. L'émission où l'on fait des comparaisons, débiles!

Tu excuseras ceux et celles qui n'ont que faire du dématérialisé. Pour ma part, je veut bien pour la musique, car j'écoute un peu de ci et un peu de ça, alors si je devais à chaque fois changer d'album... Pour le reste, je préfère le support physique. Faudrait pas mélanger l'acceptation du progrès, et le bannissement de l'ancien, sous prétexte de ringardise. Même Steam avec ses promos ne m'attire pas plus que ça, car je peut toujours trouver la version boite à aussi peu cher.

Quand aux qualités et défauts, dans la mesure où le dématérialisé se voit affublé des contraintes du physique, alors que l'on parle d'un truc virtuel... Ca me donne pas envie. Après il n'a pas tord pour les versions, c'est un vrai cirque. Ca me fait penser aux fans du XLA, qui considèrent pour certains que les jeux sont sortis sur les consoles actuelles, et donc n'attendent pas de les revoir sur la prochaine gen. On verra ce qu'ils diront quand ils ne pourront plus revenir à leurs jeux de temps en temps, sous peine de devoir garder une console qui ne tournera que peu souvent, juste pour ça.

Réfléchir le numérique, ah c'est un bon slogan ça!
Inscrit le 20/08/2010
916 messages publiés
L'achat d'un livre numérique, dans les conditions actuelles voulues par les éditeurs, ne vous confère qu'un droit de lecture et d'usage très encadré, un peu comme un emprunt à une bibliothèque de quartier.

Alors d'accord pour ce système, au même tarif que la bibliothèque de ma ville (10 euros par an). Sinon c'est de la pure arnaque.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Tu excuseras ceux et celles qui n'ont que faire du dématérialisé.

Moi, ce qui m'éclate, c'est cette notion de "dématérialisé".

Alors que c'est juste un changement de support matériel : avant, c'était sur un disque vynil ou un CD. Maintenant, c'est sur un disque dur externe ou une carte SD.

Avant, il fallait un lecteur de CD ; maintenant il faut un ordinateur ou un baladeur mp3.

Bref, encore et toujours du matériel !
Inscrit le 15/04/2010
871 messages publiés
Diti, le 24/12/2011 - 10:52
J'ai un Kindle et ça pue que les livres coûtent aussi cher...

@zig et puce : Oh oui, j'adore les discours chauvins comme le tien.


Suffisait de ne pas acheter de Kindle !
Inscrit le 15/07/2011
593 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 12:23
Tu excuseras ceux et celles qui n'ont que faire du dématérialisé.

Moi, ce qui m'éclate, c'est cette notion de "dématérialisé".

Alors que c'est juste un changement de support matériel : avant, c'était sur un disque vynil ou un CD. Maintenant, c'est sur un disque dur externe ou une carte SD.

Avant, il fallait un lecteur de CD ; maintenant il faut un ordinateur ou un baladeur mp3.

Bref, encore et toujours du matériel !


Pour ce qui se télécharge. Après, c'est sûr, ça va bien quelque part. Si tu trouves une appellation meilleure, n'hésites pas.

Ca n'empêche que la tête du dématérialisé matérialisé ne m'inspire pas encore aujourd'hui.
Inscrit le 24/12/2011
2274 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 12:04

Quand une nouvelle technologie apporte un avantage vraiment décisif, son adoption par le grand public est généralement immédiate. Or là, les liseuses se traînent depuis deux ou trois ans et le public boude ces gadgets.


Bien au contraire en quelques années l'essor a été impressionnant ! Comme le dit l'article, un peu moins en France, mais cela fait très peu de temps que de vraies liseuses existent, et déjà, le livre numérique explose. Personnellement je pensais que ce serait beaucoup plus lent, que tous les vieux seraient assez attachés au papier, etc, et bien finalement non ; le livre papier va progressivement devenir un objet collector comme le vinyl.

Vous avez cité les avantages du papier dans un autre post plus haut, certains sont bien réels ; mais si vous envisagez que le livre numérique n'existe qu'en format libre (et ce sera forcément le cas bientôt, comme pour la musique, les DRM ne peuvent de toutes façons pas survivre devant la concurrence des formats ouverts), beaucoup des avantages que vous citez disparaissent. Et là, bien au contraire, les avantages numériques explosent :
- Stockage infini dans un seul appareil
- Partage infini, le prêt n'est pas seulement possible, il est complètement surclassé par la copie qui a tous les avantages
- Beaucoup d'autres (recherche, marque-pages, commentaires sociaux, pièces jointes, hyperliens, etc)

Le papier c'est so old school
Inscrit le 15/07/2011
593 messages publiés
Et toi, t'es trop moderne comme mec.

PS : L'anglais ne te rend pas intelligent, ce serait même l'inverse. What else?
[message édité par Dell Latitude D600 le 24/12/2011 à 14:28 ]
Inscrit le 31/05/2011
374 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 10:47
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


Presque 5 années plus tard ma liseuse tient toujours la route, merci l'E-ink. Pourquoi payer encore et toujours pour l'édition d'oeuvres libres de droit à l'image d'un Molière ? Je ne te cache pas que les publications plus récentes sont plus intéressantes en version Tipiak avec la politique tarifaire de nos éditeurs arriérés. L'avenir c'est l'encre électronique, pas ce piège à couillons qu'est l'iPad qui doit, en effet, être renouvelé tous les deux ans...
[message édité par DADV le 24/12/2011 à 14:58 ]
Inscrit le 05/09/2002
2530 messages publiés
Diti, le 24/12/2011 - 10:52
J'ai un Kindle et ça pue que les livres coûtent aussi cher...

@zig et puce : Oh oui, j'adore les discours chauvins comme le tien.


C'est pas un discours chauvin, il donne une bonne partie des raisons (en plus du prix du livre numérique) pour laquelle les gens restent au livre papier.

Il en a oublié une autre, pour une TRES grande majorité des gens de plus de 25 ans (ceux qui lisent le plus accessoirement), et la quasi-totalité des gens qui aiment lire, il y a un "attachement" au contact du papier et limite une dépendance à l'objet physique.

C'est pas forcémment "logique", mais c'est comme ça, une partie du plaisir de lire vient de tenir le livre dans la main et de tourner les pages.

edit : Ah et pour le "prix" de réalisation du livre numérique, c'est pire, il est totalement nul si il y a eu impression physique (ou projet d'impression), vu qu'ils partent TOUS (et quand je dis TOUS c'est TOUS) d'un master numérique depuis plus de 10 ans.....
[message édité par Ashareth le 24/12/2011 à 15:27 ]
Inscrit le 14/07/2004
7727 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 24/12/2011 à 15:29
Ashareth, le 24/12/2011 - 15:25

Diti, le 24/12/2011 - 10:52
J'ai un Kindle et ça pue que les livres coûtent aussi cher...

@zig et puce : Oh oui, j'adore les discours chauvins comme le tien.


C'est pas un discours chauvin, il donne une bonne partie des raisons (en plus du prix du livre numérique) pour laquelle les gens restent au livre papier.

Il en a oublié une autre, pour une TRES grande majorité des gens de plus de 25 ans (ceux qui lisent le plus accessoirement), et la quasi-totalité des gens qui aiment lire, il y a un "attachement" au contact du papier et limite une dépendance à l'objet physique.

C'est pas forcémment "logique", mais c'est comme ça, une partie du plaisir de lire vient de tenir le livre dans la main et de tourner les pages.

edit : Ah et pour le "prix" de réalisation du livre numérique, c'est pire, il est totalement nul si il y a eu impression physique (ou projet d'impression), vu qu'ils partent TOUS (et quand je dis TOUS c'est TOUS) d'un master numérique depuis plus de 10 ans.....
+1

Sans compter que de mon point de perso, je ne voit pas l'interet d'avoir une centaine de livres disponible à tout moment sur ma liseuse.
J'en lis un seul à la fois....
Inscrit le 16/03/2009
1284 messages publiés
j'adore le discours des défenseurs du livre électronique !

Je peux mettre toute ma bibliothèque dedans. La plupart, doivent lire 4 ou 5 livres par an, donc partir en vacances, c'est emmener 1, voire 2 livres (Wahou ! Le poids dans la valise).

Le livre électronique pour une très grande majorité de la population est un gadget, un besoin créé de toute pièce par l'industrie du divertissement. Alors après, on aime ou pas, mais ça reste un gadget, et le livre papier, vous serez tous morts avant lui.
Inscrit le 20/01/2004
759 messages publiés
Avoir une tablette (Asus transformer) n'a absolument pas modifié mes habitudes d'achat : tout comme les fans de musique qui achètent leurs CD voire leurs vinyls, j'achète toujours autant de bouquins d'autant que la plupart sont de toutes petites éditions ou des livre-objets.

La tablette me sert pour les pdf plus que pour les ebooks, j'ai viré toute ma doc encombrante de mes étagères et de mon PC. Je ne connais rien de plus pratique qu'une tablette quand on aime lire et qu'on doit partir en déplacement.
Inscrit le 05/03/2009
43 messages publiés
Marrant que ce soit toujours tout l'un ou tout l'autre...
Les arguments pour le livre papier sont bons, ceux pour le livre electronique le sont aussi... c'est juste un question d'usage, l'usage n'étant jamais exclusif !
Je possède une liseuse (pas un kindle hein, un truc ouvert) que je trouve très pratique car je lis tout le temps dans le métro. Comme ça je n'abime pas mes bouquin, une fois un livre fini je n'ai qu'a choisir le suivant et pas attendre comme un con de rentrer chez moi parce que j'ai oublié le livre suivant, bref que du bonheur.
Quand je suis chez moi mais par contre j'aime bien lire un 'vrai' bouquin, les avoir dans une bibliothèque...
En ce moment je relis le cycle des robots d'asimov que j'ai chez moi en collection intégrale mais que j'ai mis sur mon cybook grace à Alexandriz pour lire dans les transports.

Bref papier et electronique ne sont pas forcément opposés comme on veut nous le faire croire, mais complémentaires !
Inscrit le 03/04/2009
126 messages publiés
Aux US livre papier et electronique cohexiste ss probleme je ne comprend meme pas le debat, et le trolling aussi violent qu on trouve en France. Pourtant j aimerais bien que ca decole, car voyez vous on habite pas tous en France avec un libraire pardon une Fnac a coté . Sserieusement le prix unique pour proteger les libraire mais lol, fnac et virgin les ont enterrer depuis longtemps ! Sur amazon us le prix kindle varie souvent moins cher sauf pour les sorties ou le discount est faible. In fine je consomme plus de bouquin qu avant car je ne perd pas de temps a les rechercher ou attendre une commande, mais en anglais et j aimerais avoir de temps en temps du vrai francais, mais a moins d a ttendre 15j un paquet ups, c est pas possible. Donc on en reviens au piratage, et ca tourne en boucle.
Inscrit le 12/10/2004
556 messages publiés
Zig et puce à raison.

Personnellement je ne trouve aucun avantage au ebook, exepté la possibilité d'avoir toute sa bibliothèque sur soit, mais qui a besoin d'avoir toute sa bibliothèque sur soit si ce n'est quand on est étudiant ?

Dans l'état actuel des choses, le truc étant blindé de DRM, je sais très bien que la pérénité de mes bouquins de dépassera pas quelques années, voir quelques mois, c'est le cas de ceux que j'ai pu acheté par le passé, j'ai un certain nombre de livre que j'ai acheté en ebook il y a quelques années, je ne suis plus en mesure de pouvoir les lire aujourd'hui (soit parce que j'ai perdu les fichiers, et même si je les retrouverai, les DRM m'empêcheraient de les lire).
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
le livre électronique en temps que tel n'a pas d’intérêt; par contre un bon lecteur de PDF en e-ink serait interessant. Reste à attendre à terme la fusion des ebook et des tablettes lorsque les écrans mixtes existeront où avec des écrans E-ink plus performants (déjà possibilité de lire de la vidéo et gestion des couleurs possible).

Toute la documentation aujourd'hui en PDF est globalement illisible et au niveau travail plein de documents mériteraient pour ne pas être imprimés comme ils le sont aujourd'hui d’être lus sur des lecteurs e-ink.

Globalement comme pour les tablettes c'est au niveau des logiciels que d'un point de vue pro ça peut pêcher.
Inscrit le 30/06/2009
20 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 10:47
Un livre papier ne tombe pas en panne. Un livre papier se prête. Un livre papier se donne. Un livre papier s'offre. Un livre papier s'achète neuf ou d'occasion. Si j'oublie un livre papier dans le train, je perds UN livre. Quand un livre papier tombe par terre, il suffit de le ramasser pour continuer à le lire. Je peux amener un livre papier à la plage sans me demander si le sable est bon ou mauvais pour lui. Dans 5, 10 ou 30 ans, je pourrais continuer à lire tous les livres papier que j'ai acheté depuis des dizaines d'années sans me demander s'il faut la version 3.0 ou 5.63 d'un gadget électronique.


+1
Inscrit le 22/09/2005
5 messages publiés
Les livres en papier ne sont absolument pas un support pérenne. Ils peuvent brûler, se détériorer, la reliure peut se casser et les pages se barrer, bref, rien qui dure.... Trempez un livre en papier dans la baignoire, et constatez la pérennité du support....

Les livres en papier prennent une place infernale. Dans un petit appartement, pour un lecteur régulier, pas question de garder ses bouquins au delà de quelques années, à moins de décider de vivre dans des étagères ou de résider dans un château.

Je ne parle pas des déménagements vers un apparte plus petit que le précédent (installation à Tokyo, dans 3 pièces de 35m2 - j'ai donné), séparation qui implique de quitter les 140 m2 occupé à deux pour un studio en solo....) À un moment, pas moyen de tout conserver : il faut dilapider une partie de sa culture : on donne, on vend au poids histoire de régler le pb.

En terme de pérennité, le numérique permettra de stocker beaucoup de livre sans avoir à s'en séparer.
Et je pourrais donner à mon fils TOUS les bouquins que j'ai lu, et à son tour il pourra donner tous les livres que j'ai lu et tous les livres que lui aura lu à ses moutards. Cool non ? J'aurais bien aimé savoir quels étaient les livres qu'avaient lu mes grands pères, mes grands mères...

Le principal problème de la disparition du livre en papier est qu'il ne sera plus possible d'impressionner ses visiteurs en leur exhibant ses rayonnages bien rempli et la surface d'une culture qu'on revendique, qu'on étale et qu'on expose, même si on a pas lu le tiers ou le quart de ce qu'on aligne.

Et ça, ça va en mettre plus d'un dans l'embarras.

Au fait, qui des partisans du papier préfèrent consulter l'encyclopédie universalis en 30 volumes en papier (dans les 60 kilos à manipuler si il faut passer d'un volume à l'autre) plutôt que la version numérique ? Ou wikipedia...
[message édité par elbo le 26/12/2011 à 02:04 ]
Inscrit le 19/05/2011
1242 messages publiés
zig, le 24/12/2011 - 12:23
Tu excuseras ceux et celles qui n'ont que faire du dématérialisé.

Moi, ce qui m'éclate, c'est cette notion de "dématérialisé".

Alors que c'est juste un changement de support matériel : avant, c'était sur un disque vynil ou un CD. Maintenant, c'est sur un disque dur externe ou une carte SD.

Avant, il fallait un lecteur de CD ; maintenant il faut un ordinateur ou un baladeur mp3.

Bref, encore et toujours du matériel !


Là, je te rejoins à 100%. C'est effectivement une question de support de stockage du media, et de l'outil pour le lire.
Inscrit le 28/12/2011
1 messages publiés
Un point intéressant, que personne n'a relevé, est celui de l'analogie avec ce qu'ont fait les maisons de disque : elles ont ignoré/nié l'arrivée du numérique et l'échange P2P/torrent/DDL les a mis à genoux.
Après une semaine de recherche, j'avais à ma disposition des milliers de livres et je parle pas que des livres libres de droits
Je viens d'acquérir une liseuse et j'en suis heureux. J'ai toujours été un lecteur très actif depuis mon adolescence, j'ai 40 ans et l'abandon du livre papier ne me gêne pas plus que cela.
Qu'importe le contenant, c'est le contenu qui importe (à part pour les livres d'art évidement et encore, l'arrivé de e-ink couleur va peut-être changer les choses).
Livre papier contre livre numérique, débat stupide. L'important c'est de continuer à lire.
Inscrit le 28/12/2011
1 messages publiés
j'adore le discours des défenseurs du livre électronique !

Je peux mettre toute ma bibliothèque dedans. La plupart, doivent lire 4 ou 5 livres par an, donc partir en vacances, c'est emmener 1, voire 2 livres (Wahou ! Le poids dans la valise).

Le livre électronique pour une très grande majorité de la population est un gadget, un besoin créé de toute pièce par l'industrie du divertissement. Alors après, on aime ou pas, mais ça reste un gadget, et le livre papier, vous serez tous morts avant lui.

Le livre PAPIER est déjà pour la grande majorité des gens un gadget, ça donne une idée du niveau global de la population.
Un gros lecteur aime forcément le papier, mais un VRAI lecteur sera curieux d'essayer autre chose AUSSI, sans que cela l'oblige à renier le papier.
Perso j'en lis entre 60 et 80 par an, alors effectivement, avoir des dizaines de livres d'avance est essentiel (quand on lit beaucoup on ne se contente pas de 2 ou 3 livres de côté).
Et pour reprendre ce qui a déjà été dit : l'important c'est de lire, qu'importe le contenant, à chacun de trouver son support.
Inscrit le 01/12/2011
3 messages publiés
Avantage de la liseuse >
Ma mère, donc la vue baisse, est bien contente de pouvoir choisir la taille de la police...
De même j'apprécie de ne pas avoir 5kg de livres dans ma valise quand je pars 1 mois à l'autre bout du monde pour le boulot...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Les livres en papier ne sont absolument pas un support pérenne. Ils peuvent brûler, se détériorer, la reliure peut se casser et les pages se barrer, bref, rien qui dure.... Trempez un livre en papier dans la baignoire, et constatez la pérennité du support....

Et trempe un ebook dans la baignoire...

Et je pourrais donner à mon fils TOUS les bouquins que j'ai lu, et à son tour il pourra donner tous les livres que j'ai lu et tous les livres que lui aura lu à ses moutards.

Tu as le droit d'y croire. Ton gamin aura un ebook qui ne lira pas les DRM de tes fichiers et celui de son fils encore moins.
Par contre, j'ai récupéré des livres papier de mes arrière-grand-parents sans aucun souci.
Tiens, question : tu as déjà essayé de récupérer des logiciels datant de Windows 3.1 sur ton Windows 7 ?

Le principal problème de la disparition du livre en papier est qu'il ne sera plus possible d'impressionner ses visiteurs en leur exhibant ses rayonnages bien rempli et la surface d'une culture qu'on revendique, qu'on étale et qu'on expose, même si on a pas lu le tiers ou le quart de ce qu'on aligne.

Par contre, tu pourras montrer ta liseuse dernier cri avec boutons dorés sur tranche et wifi bluetoothé !
Tu sais quand on veut frimer, on trouve toujours un prétexte.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8