Universal Music riposte à la plainte de MegaUpload par la voie d'un communiqué de presse. Dans celui-ci, la major affirme que le site d'hébergement de fichiers n'a pas respecté la volonté de certains artistes. Selon la major, des artistes sont opposés à l'utilisation qui est faite de ce clip et ont réclamé son retrait. Une explication qui peine à convaincre, quand on voit avec quelle facilité les personnalités clament leur amour pour MegaUpload dans la vidéo.

Hors de question de laisser MegaUpload occuper seul le terrain médiatique sans réagir. Alors que le site d’hébergement de fichiers a beaucoup communiqué depuis la suppression de son clip musical, notamment sur les plates-formes YouTube et Vimeo, annonçant à cette occasion le dépôt d’une plainte et son ralliement au mouvement contre le texte de loi américain SOPA, Universal Music a décidé de riposter.

La maison de disques s’est ainsi fendue d’un bref communiqué adressé au site GigaOM dans lequel elle explique que contrairement aux affirmations de MegaUpload, tous les artistes apparaissant dans la vidéo n’ont pas donné leur accord pour cette exploitation. Des affirmations qui vont à l’encontre des propos tenus lundi par l’entreprise hong-kongaise, qui affirme qu’aucun droit n’a été enfreint.

« Il s’agit d’un conflit en cours qui est survenu il y a quelques semaines à propos d’une utilisation non autorisée de la performance d’un de nos artistes. Nous avons entendu un certain nombre de artistes (ainsi que leurs représentants) nous dire qu’ils n’ont jamais consenti à être représentés dans cette vidéo. En conséquence, au moins l’un d’eux a déjà envoyé une notification de retrait pour cette utilisation non autorisée« .

Difficile, pour l’heure, de démêler le vrai du faux. Les explications d’Universal Music justifiant son intervention sont toutefois curieuses. Si certaines des personnalités apparaissant dans le clip ne voulaient pas s’associer à MegaUpload, pourquoi alors participer à sa réalisation ? Pourquoi les entend-on chanter « I like to use MegaUpload », « I love MegaUpload » ou « I like MegaUpload » ?

Peut-on penser que MegaUpload ait berné les célébrités apparaissant dans la vidéo ? C’est une possibilité, même si elle est très peu probable. Le retour de bâton pour le site d’hébergement de fichiers serait particulièrement rude, d’autant que le service a tout intérêt à se montrer respectuer envers le droit d’auteur. Car un texte de loi américain SOPA risque de ne pas se montrer très conciliant avec MegaUpload s’il est voté.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés