Deux nouveaux services ont reçu cette semaine le label PUR des mains de l'Hadopi. Il s'agit de Sonothèque, une plate-forme musicale, et d'Every Games, un site dédié aux jeux vidéo. Avec ces deux nouvelles offres, le site dédié à la promotion des usages responsables recense désormais 38 services labellisés PUR.

Mise à jour – La Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet parviendra-t-elle à labelliser plus de 40 services en ligne avant 2012 ?

Alors que la fin de l’année se rapproche à grands pas, l’Hadopi a mis à jour le site du label PUR (Promotion des Usages Responsables). Il y a désormais 39 services labellisés dans le cadre de la promotion des offres légales sur Internet.

Sujet du 17 novembre – Le catalogue de l’offre légale chaperonnée par la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet continue de s’étoffer. Mois après mois, de nouveaux services reçoivent le fameux label PUR (Promotion des Usages Responsables), qui informe le public « que les plates-formes qui apposent le label proposent des contenus en ligne respectant les droits des créateurs« .

Trois semaines après la dernière vague de labellisation, qui a permis à Quickpartitions, Gkoot Electronic et Arte VOD de décrocher leur label PUR, c’est au tour de deux nouveaux services de recevoir ce sésame. Il s’agit d’Every Games, un service proposant un site de téléchargement de jeux vidéo, et de Sonothèque, plate-forme dédiée au patrimoine culturel de la Haute-Normandie.

Les candidatures de Sonothèque et d’Every Games avaient été publiées au début du mois d’octobre par la Haute Autorité. À l’époque, le site du label PUR recensait 36 offres validées, dont une majorité en provenance du domaine musical. Avec l’arrivée de ces deux nouveaux services, le nombre total de services « promouvant les usages responsables » passe à 38.

Le site dédié au label PUR a été lancé au mois de juin 2011 avec une première vague de 17 plates-formes (musique, cinéma, jeux vidéo, logiciels et photos). Sa mission est de référencer l’offre légale sur le web afin d’encourager les pratiques responsables en matière de consommation de contenus culturels. Et de permettre aux internautes d’échapper à la riposte graduée en accédant légalement à la culture.

« Le téléchargement illégal et le streaming illégal fragilisent toute la chaîne de création qui permet la naissance des œuvres qui vous font vibrer » avait mis en garde le site. »[…] il devient plus que nécessaire d’adopter un comportement responsable sur internet. Avec l’Hadopi, montrons que nous aimons la création et ceux qui la font« . Un discours qui est encore loin de toucher tout le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés