L’affaire est racontée par Reflets, qui explique qu’un internaute a eu l’étrange surprise de découvrir des données privées sur un téléphone mobile reconditionné par Orange après un passage au SAV :

L’internaute en question, désireux de récupérer des fichiers sur son ordinateur qu’il avait effacé par inadvertance, utilise un logiciel de récupération, PhotoRec… Ce logiciel est capable de récupérer une grande variété de fichiers effacés, ce sur de multiples supports : disques durs, micros SD, mémoire flash interne.

Et là c’est le drame, le téléphone, obtenu en échange standard par le SAV d’Orange, un Samsung S, est connecté à l’ordinateur… et voilà que notre PhotoRec se met à récupérer les données du précédent propriétaire du téléphone, soit près de 824 Mo de données : fichiers, contacts, photos, emails, mp3 (…), toute la vie numérique mobile d’un inconnu s’offre à notre internaute.

Il s’agit d’une faille de confidentialité béante, mais qu’Orange n’est apparemment pas pressé de prendre en considération. L’internaute a en effet contacté l’opérateur pour lui faire part de sa stupeur et de son inquiétude que ses propres données personnelles puissent être retrouvéess sur son propre téléphone probablement renvoyé à un autre client. Mais « Orange était sensé re-contacter cet internaute pour le tenir informé des éventuelles mesures que le SAV d’Orange prendrait pour éviter que ceci ne se reproduise (comme par exemple une procédure plus poussée d’effacement par cycles multiples des supports mémoires). C’était il y a 2 mois. A ce jour, toujours pas de nouvelles du SAV« , raconte Reflets.

Les solutions existent pourtant. Soit changer la mémoire interne de l’appareil, soit procéder à une suppression beaucoup plus méthodique des données.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés