Samsung va déposer un recours en référé contre Apple, pour lui interdire de mettre en vente son iPhone 4S. Le fabricant coréen lui reproche d'utiliser sans autorisation des technologies brevetées liées à la 3G.

Le coréen Samsung ne veut plus lâcher Apple, qui l’avait provoqué le premier en déclarant une guerre judiciaire contre les téléphones et tablettes de sa gamme Galaxy. Le fabricant a annoncé mercredi qu’il allait déposé un recours en référé en France contre Apple pour faire interdire la commercialisation des nouveaux iPhone 4S, tout juste annoncés par la firme de Cupertino. Il donne ainsi suite aux menaces qu’il avait déjà formulées le mois dernier.

« Il sera impossible pour Apple de vendre ses ‘iProduits’ avec des fonctions de télécommunications, sans utiliser nos brevets« , avait affirmé Samsung.

Dans un communiqué, la firme estime qu’Apple a « continué de violer de manière évidente notre propriété intellectuelle et de piller notre technologie« , et elle affirme vouloir défendre « vigoureusement » ses brevets. Samsung souhaite également déposer un recours similaire en Italie, et n’exclue pas d’étendre son action à d’autres pays.

Cette semaine, Apple a rejeté le traité de paix que lui avait proposé Samsung fin septembre. Le Coréen a subi une interdiction de commercialisation de sa tablette Galaxy Tab 10.1 en Australie, ainsi qu’en Allemagne et aux Pays-Bas. Les deux sociétés ont lancé une vingtaine d’actions judiciaires croisées depuis plusieurs mois.

Samsung, qui est numéro 1 des smartphones en France, a déjà déposé une plainte dans l’hexagone contre Apple le 8 juillet dernier. Il accuse le fabricant de l’iPhone d’avoir violé des brevets liés à l’UMTS, la technologie employée par les téléphones et tablettes 3G. L’audience est prévue pour la fin de l’année, mais le référé contre l’iPhone 4S devrait être entendu dans les tous prochains jours pour éviter les pré-commandes prévues dès le 7 octobre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés