HTC pourrait se détacher de Google et d'Android pour lancer son propre système. Des rumeurs de rachat d'OS existants courent déjà.

Les relations entre Google et les fabricants de téléphones portables sont décidément bien étranges en ce moment. Si des doutes sont permis sur les intentions du géant de la recherche suite à son rachat de Motorola, et même si l’entreprise a aidé HTC à lutter contre Apple, le Taïwanais chercherait à se démarquer de ses concurrents en travaillant sur son propre système d’exploitation mobile.

L’information relayée par le site Focustaiwan.tw évoque un éventuel rachat d’un OS existant. Deux pistes sont envisageables : la première, et la moins probable, serait celle d’un rachat de Symbian OS à Nokia. Le Finlandais travaille désormais en étroite collaboration avec Microsoft et délaisse petit à petit le système racheté en 2008. Mais l’OS étant mourant et non adapté aux usages actuels, HTC pourrait tout aussi bien repartir d’une feuille blanche.

La seconde, en revanche, mérite qu’on lui accorde plus de crédit. HTC pourrait, en effet, racheter WebOS, fraichement abandonné par HP. Cela le placerait en concurrence directe avec Samsung et son système d’exploitation baptisé Bada. HTC ayant, de plus, toujours doté ses mobiles d’une sur-couche graphique commune à tous ses appareils, ses clients ne seraient pas tellement déstabilisés par un tel changement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés