Crise budgétaire oblige, le gouvernement ne renouvellera pas le plan d'aide à l'équipement numérique dans les écoles rurales, qu'il avait initié en 2009.

En 2009, le ministère de l’éducation nationale avait initié un programme d’équipement numérique des écoles rurales, qui devait aider les petites communes à acheter du matériel informatique utile aux enseignements. Chaque commune de moins de 2 000 habitants pouvait ainsi recevoir 1000 euros pour l’achat de ressources numériques pédagogiques, et jusqu’à 9000 euros pour l’achat d’équipements prescrits par le ministère, notamment un tableau blanc interactif et des ordinateurs. En contrepartie, les mairies devaient prendre en charge la mise en réseau, la connexion à internet à haut débit, et la sécurisation du parc, en suivant certaines recommandations.

D’abord prévu avec un budget de 50 millions d’euros pour 5000 communes candidates, le plan avait bénéficié fin 2009 d’une rallonge de 17 millions d’euros supplémentaires, pour profiter au final à 6 750 écoles rurales.

Depuis, rien. Plusieurs sénateurs avaient donc demandé à l’Etat de prévoir un plan « Ecoles Numériques Rurales 2 », ce qui vient d’être refusé par le gouvernement, qui doit serrer la ceinture pour réduire l’endettement. « Par l’ampleur de ses financements comme par son organisation, ce plan était exceptionnel et a vocation à le rester« , rappelle le ministère de l’éducation dans une réponse publiée au Journal Officiel du Sénat. « En matière de numérique pédagogique, l’État a en effet un rôle d’impulsion et de coordination, de formation et d’accompagnement. En revanche, l’équipement des écoles est du ressort des communes, comme le précise l’article L. 212-4 du code de l’éducation. L’État n’a pas vocation à se substituer durablement à celles-ci« .

Le cabinet de Luc Chatel rappelle par ailleurs que le ministre avait présenté le 25 novembre 2010 les grands objectifs de son plan de développement des usages du numérique à l’école. Il ne prévoit pas de subventions directes à l’équipement, mais la création d’un portail de référencement des ressources pédagogiques avec un « chèque ressources numériques » utilisable par les écoles. C’est aussi à cette occasion que le ministre avait présenté le futur portail dédié à enseigner l’internet responsable.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos