Les trois constructeurs annoncent un accord pour lancer en 2012 des lunettes 3D actives universelles, qui pourront être utilisées sur les téléviseurs de n'importe quelle marque partenaire.

Alors qu’on la croyait enfin parée à séduire le grand public, la télévision 3D n’a pas eu le succès escompté en magasin. Les téléviseurs 3D ont beau être à des prix relativement raisonnables, les consommateurs n’en veulent pas, et boudent ce qui devait relancer le marché du téléviseur après le boom connu dans les années 2000 par les écrans plats. Pour aider à relancer la machine, Sony, Panasonic et Samsung se sont donc enfin entendues pour mettre fin à ce qui était l’un des reproches faits à la 3D : l’absence de standardisation sur les lunettes.

Les trois constructeurs ont annoncé un accord pour s’entendre sur un seul standard de lunettes 3D actives, avec le fabricant de lunettes Xpand 3D. Les partenaires vont travailler ensemble sur les protocoles systèmes qui permettront aux lunettes 3D et aux téléviseurs 3D d’être interchangeables, quels que soient les marques, tout en restant compatibles avec les systèmes déjà commercialisés en 2011. Le standard sera disponible pour les fabricants en septembre, et les premières lunettes universelles seront vendues en 2012.

Actuellement, explique Ars Technica, les différents constructeurs n’utilisent pas les mêmes techniques de communications entre les lunettes et l’écran, qui permettent aux deux de se synchroniser sur la même fréquence pour alterner les images dédiées à l’oeil gauche et à l’oeil droit. Samsung a choisi le Bluetooth, alors que Sony et Panasonic ont choisi l’infra-rouge. Avec le prochain standard, les constructeurs pourront adopter différents protocoles d’infra-rouge, y compris les technologies propriétaires de Samsung et Sony.

Si les trois constructeurs adoptent les mêmes lunettes actives, restera tout de même sur le marché les systèmes à lunettes passives, beaucoup moins chères et généralement mieux supportées par les spectateurs, mais qui offrent une qualité d’image moindre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés