Depuis lundi, la chanteuse Cindy Sander diffuse son nouveau clip "Love is Love" sur son blog. Mais les fans qui veulent le regarder ne le peuvent pas : la maison de disques l'interdit.

Cindy Sander - Love is Love

Cindy Sander, qui s’était fait connaître du grand public par son passage dans la Nouvelle Star sur M6 il y a quelques années, a sorti lundi un nouveau single intitulé « Love is love ». Le projet se veut être « la rencontre de deux mondes diamétralement opposés : la télé-réalité et l’humanitaire !« , les bénéfices (ce qui est une notion très variable…) étant reversés à la fondation de Soeur Marguerite, qui œuvre pour l’alphabétisation.

Pour faire connaître la chanson et son clip, la chanteuse a diffusé sur son blog hébergé par M6 un extrait de 30 secondes, puis un making-of, puis enfin le clip dans son intégralité, lors de sa sortie lundi. Cindy Sander en est probablement très fière, très heureuse… mais sa maison de disques l’est moins. Lorsque ses fans tentent de lire la vidéo du clip, hébergée sur YouTube, un message prévient en effet l’internaute que « cette vidéo inclut du contenu de Believe, qui l’a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d’auteur« .

Voilà donc une artiste privée du droit de montrer son œuvre, parce que sa maison de disques a décidé de bloquer la vidéo en France.

Un comble lorsque l’on se souvient que Cindy Sander s’était d’abord fait connaître en diffusant sur Internet sa chanson « Papillon de lumière » (beaucoup plus moquée qu’appréciée), et que c’est après avoir signé avec une maison de disques qu’elle a rejoint la propagande anti-piratage.

« Je me dis qu’avant que tout ça démarre, j’ai mis cette chanson en téléchargement illégal (sic) sur le Net« , avait-elle rappelé dans une interview en 2008. « Parce que je ne pensais pas bien sûr à la suite, je ne pensais pas à la signature avec une maison de disques (…) Pour tous les artistes c’est pareil, on est tous dans le même bateau. Les ventes de singles ou d’albums deviennent très dures depuis qu’il y a tous ces téléchargements un petit peu à droite et à gauche. Alors arrêtez avec ces téléchargements, vous nous faites mourir !« .

Heureusement pour elle, il y a maintenant l’Hadopi pour les sauver tous.

Mise à jour : Dans ce commentaire, Believe Digital nous précise qu’il est distributeur numérique de Love is Love, et que « la video a été bloquée en accord avec l’ayant-droit et dans un unique souci de prévention des éventuelles copies illégales de cette vidéo ». Il s’agit de concentrer le maximum de vues sur cette unique version autorisée, hébergée sur YouTube (qui n’est pas celle choisie par Cindy Sander, qui n’a sans doute pas eu le mémo).

(merci à Knell pour l’information)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés