Difficile de croire les conclusions dressées par le groupe NDP dans son étude MusicWatch Digital. Selon cette étude, iTunes serait juste derrière WinMX à la tête des outils des musique en ligne, en tête à tête avec LimeWire, le célèbre client Gnutella.

En mars 2005, WinMX aurait comptabilisé 2,1 millions d’utilisateurs, contre 1,7 millions pour iTunes et LimeWire. Sur iTunes, bien sûr, pas question de télécharger illégalement de la musique en ligne. Propreté et légalité sont les mots d’ordre de Steve Jobs. Le logiciel permet en effet de synchroniser son iPod avec les milliers de MP3 stockés sur le disque dur de l’utilisateur, et d’accéder au fameux Music Store par lequel Apple vend des morceaux de musique protégés à 99 centimes d’euros l’unité.

« iTunes est en train de prouver qu’il peut être un formidable concurrent pour les services de partage de fichiers peer-to-peer (P2P)« , s’exclame NPD. Certes, l’on aimerait ne pas en douter. Mais quel crédit apporter à un classement dans lequel le numéro un des logiciels de P2P actuellement (eMule) ne figure pas ?

1. WinMX (2.1 million)
2. iTunes (1.7 million)
3. LimeWire (1.7 million)
4. Kazaa
5. BearShare
6. Ares Galaxy
7. Napster
8. Morpheus
9. Real Player Store
10. iMesh

Une explication peut-être : « L’information de NPD MusicWatch Digital est collectée en continue depuis les PC sous Windows de 40.000 internautes, pour représenter la population en ligne des foyers avec un PC.

Plus de 10.000 procès ont été engagés aux Etats-Unis depuis la première vague du 8 septembre 2003. Il est étonnant qu’il en reste encore pour télécharger des MP3 sur les réseaux P2P en se sachant observés en permanence par un groupe de sondage…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés