Lors des élections locales au Royaume-Uni, le Parti pirate a réussi à fédérer 3,62 % des voix de la circonscription de Moorside, une banlieue de la ville d'Oldham. C'est un score assez élevé pour un parti officiellement enregistré depuis 2009.

C’est un succès tout à fait honorable pour le Parti pirate britannique. L’un des candidats de la formation politique, Graeme Lambert, est parvenu à convaincre 3,62 % des électeurs de la circonscription de Moorside, une banlieue de la ville d’Oldham, dans le comté métropolitain du Grand Manchester. Ce suffrage se déroulait dans le cadre des élections locales en Grande-Bretagne.

« Le résultat de Graeme Lambert montre que nous sommes en compétition électorale à tous les niveaux, que les gens pensent que notre programme électoral est pertinent et que les électeurs sont prêts à mettre une croix dans la case à côté du candidat du Parti pirate » s’est félicité Loz Kaye, le patron du Parti pirate britannique, dans des propos rapportés par Torrentfreak.

Le score est d’autant plus spectaculaire que le Parti pirate britannique est une formation très jeune. Elle n’a été enregistrée qu’en 2009 par la Commission électorale britannique. En deux ans à peine, elle a réussi à s’organiser et à se plonger dans l’arène politique. Si le résultat peut apparaitre modeste pour un parti politique séculaire, il ne n’est pas pour le Parti pirate.

Les autres partis salueront sans nul doute le résultat par Graeme Lambert. Ces derniers temps, le mouvement avait essuyé des revers cuisants en Suède et en France. Lors des législatives suédoises, le Parti n’a recueilli que 1 % des voix alors qu’il avait atteint 7,1 % lors des européennes. En France, le mouvement a obtenu 0,66 % lors d’une élection législative partielle, contre 2,06 % en 2009.

En plus du combat politique, rappelons que le Parti pirate français va aussi devoir gérer le départ de Paul Da Silva, démissionnaire. Le Parti pirate devra élire un nouveau président. En attendant, il sera remplacé par Kévin Beaubestre au Conseil administratif et politique. Ce dernier a obtenu le plus de voix lors de l’Assemblée générale extraordinaire en octobre dernier, derrière Paul Da Silva.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés