Régulièrement, et probablement sur une base hebdomadaire, nous vous proposerons d'étudier l'impact des média sur les échanges de fichiers par P2P, en particulier grâce aux statistiques fournies par notre partenaire Razorback. Cette semaine : comment Jean Dujardin a provoqué des centaines de téléchargements d'un film américain.

Avec près de 3 millions de specateurs cumulés, Brice est bien accroché à la place de numéro un du Box Office français, qu’il occupe depuis déjà plus de quatre semaines. L’anti-héros imaginé par Jean Dujardin s’est laissé glisser vers le grand écran sur fond d’univers déjanté façon Wayne’s World, entraînant avec lui quelques vieux surfeurs..

« Eternel ado de presque 30 ans, délaissé par son père affairiste et une mère absente, Brice s’est réfugié dans une posture, un ‘style’ avec lesquels il exprime son vai vécu intrinsèque : Brice est surfeur, winner… comme Bodhi, le héros de Point Break, son film culte, Brice attend donc SA vague… à Nice !« 

Point Break fait office de fil rouge dans Brice de Nice. Montré, commenté, analysé, parodié, le film qui met en scène Patrick Swayze et Keanu Reeves bénéficie d’une publicité gratuite d’une heure et demi. Jusqu’à présent, il était difficile de savoir exactement quel pouvait être l’effet d’une telle promotion. Il est saisissant sur les réseaux Peer-to-Peer, où l’on remarque l’extra-ordinaire montée en charge du film sur eDonkey depuis la sortie de Brice de Nice :

Le film américain retrouve une seconde jeunesse dans les foyers français, 14 ans après sa sortie. Pourtant dans certaines boutiques, le film est tout simplement indisponible, ou les versions que l’on trouve sont soit totalement hors de prix, soit illisibles sur les lecteurs DVD non dézonés :

(Vous pensez qu’un phénomène est intéressant à étudier ? Faites-nous en part : )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés