Face à l'inquiétude des Allemands vis-à-vis de Street View, très soucieux de leur vie privée, Google a annoncé qu'il n'actualisera plus son service de navigation virtuelle. Le programme ne sera pas étendu à de nouvelles villes et les photographies déjà en ligne ne seront pas actualisées.

Changement de cap pour Google. Face à la controverse suscitée par Street View en Allemagne, la firme de Mountain View a annoncé qu’elle ne mettra plus à jour son service de navigation virtuelle. Autrement dit, le programme Street View ne s’étendra à aucune nouvelle ville allemande et les photographies déjà en ligne ne seront pas actualisées par l’entreprise américaine.

Désormais, la priorité « est d’utiliser nos voitures Google pour collecter des données telles que les noms de rues et les panneaux de signalisation routière afin d’améliorer nos cartes habituelles, de la même manière que les autres sociétés de cartographie le font » a expliqué le géant américain à Search Engine Land. Une nouvelle orientation qui doit éteindre la polémique de Google Street View.

Depuis le 18 novembre 2010, Google Street View a photographié les rues des vingt plus grandes villes allemandes. Soucieux de se conformer à la législation locale, Google avait mis à disposition un formulaire en ligne permettant aux Allemands de demander le floutage de leur habitation. La procédure avait connu un certain « succès », puisque Google a reçu en tout plus de 240 000 demandes.

Les inquiétudes allemandes vis-à-vis de Street View ont par ailleurs été renforcées par l’affaire de la collecte des données personnelles diffusées sur les réseaux WiFi ouverts. Alors que le service ne devait prendre que des photographies, il a été constaté que les véhicules de Google ont aussi enregistré sans aucune autorisation des données comme des mots de passe, des courriers électroniques et des requêtes web.

L’affaire avait rapidement dépassé les frontières allemandes. En France, la CNIL a mené une enquête et a finalement condamné Google à une amende de 100 000 euros. Le gendarme de la vie privée a critiqué le « défaut d’information » de Google, précisant que « cette collecte […] s’opère directement par le biais des terminaux mobiles des utilisateurs se connectant au service de géolocalisation Lattitude, et ce à leur insu« .

La décision de Google de cesser l’actualisation de Street View en Allemagne ne signifie pas pour autant que la firme de Mountain View va y mettre un terme. L’entreprise américaine va maintenir son service en l’état, en laissant en ligne les photographies déjà prises. Par ailleurs, rien n’indique que Google ne va pas un jour réactiver son service en Allemagne, et l’étendre à d’autres villes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés