Après avoir écoulé déjà 15 millions d'iPad dans le monde, Apple a présenté mercredi soir l'iPad 2. Plus rapide, plus léger, plus fin, et doté des mêmes fonctionnalités que l'iPhone 4, la tablette tactile n'a pas surpris par ses caractéristiques techniques aussi impressionnantes qu'attendues.

Envoyant un signe rassurant sur son état de santé, Steve Jobs a présenté lui-même mercredi soir l’Ipad 2, qui sera disponible en France à partir du 25 mars, au même prix que les anciennes générations des tablettes tactiles d’Apple. De 510 euros environ (version 16 Go) à 815 euros (version 64 Go avec 3G). Le plus étonnant dans ce keynote est de ne pas avoir été étonné. Autrefois très doué pour garder ses secrets et révéler les caractéristiques de ses produits au moment de leur présentation publique, Apple semble aujourd’hui ne plus arriver à éviter les fuites. Ce fut déjà le cas pour l’iPhone 4 et même le premier iPad.

Toutes les caractéristiques techniques de l’iPad 2 étaient déjà connues avant la présentation officielle, et ont simplement été confirmées par la firme de Cupertino :

  • Taille inchangée (24,1 x 18,5 cm) avec le même écran 9,7 pouces et une résolution de 1024×768 ;
  • Gain de 33 % sur l’épaisseur (8,8 mm) ;
  • Poids de 601g (plus léger) ;
  • Stockage de 16 Go à 64 Go selon les versions ;
  • Processeur A5 double coeur 1 Ghz, deux fois plus rapide que l’A4 qui équipe l’iPad 1 ;
  • Processeur graphique 9 fois plus rapide (il y a clairement chez Apple la volonté de faire de l’iPad une console de jeu, avec un accessoire de sortie HDMI) ;
  • Caméra avant VGA pour visioconférence ;
  • Caméra arrière HD 720p ;
  • Autonomie 10 heures (identique à l’iPad 1) ;
  • Gyroscope à trois axes ;
  • Accéléromètre ;
  • Couleur noir ou blanc ;

Les rares différences avec les rumeurs sont plutôt en défaveur de l’iPad, notamment l’absence de port pour les cartes mémoire. Côté logiciel en revanche, on peut noter l’arrivée de l’iOS 4.3 qui permettra enfin de synchroniser l’appareil avec un iTunes distant sans avoir à relier physiquement la tablette ou l’iPhone à l’ordinateur. Ce ne sera cependant possible qu’en WiFi.

Ce qui aura fait le plus d’effet lors de la présentation est finalement l’iPad Smart Cover, une couverture fixée par aimants qui vient protéger l’écran lors des déplacements, et qui peut se plier pour créer un support incliné, façon supports de claviers. Ingénieux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés