Le téléchargement de musique sur Internet est aujourd'hui une vrai question de société. C'est sur ce thème qu'Olivier Mazerolle a choisi de poser sa symbolique dernière question à Nicolas Sarkozy, invité jeudi soir de l'émission "100 minutes pour convaincre" sur France 2.

« Que pensez-vous du téléchargement de musique sur Internet ?« , a demandé Olivier Mazerolle au président de l’UMP. « Je ne suis pas pour une pénalisation« , a immédiatement indiqué Nicolas Sarkozy. Rappelons qu’un enseignant de 28 ans a été condamné récemment au paiement de 10.200 Euros de dommages-intérêt pour avoir utilisé le réseau DirectConnect pour partager de la musique, et qu’une cinquantaine d’affaires similaires sont attendues en France ces prochains mois.

Toutefois, « il faut que les jeunes comprennent qu’il faut protéger les droits d’auteur« , a expliqué l’ancien ministre du gouvernement. Selon Nicolas Sarkozy, il est essentiel de sauvegarder les intérêts économiques des auteurs. C’est l’exception culturelle française qui serait menacée par le piratage sur Internet.

S’il faut sauvegarder les droits d’auteur et les intérêts des créateurs, sans pour autant s’en remettre à la pénalisation, « il faut trouver une solution« . « Et il me semble que l’on s’en approche« , a précisé M. Sarkozy qui était lui-même derrière la Charte signée entre les majors, le gouvernement et les FAI en juillet 2004. Nicolas Sarkozy faisait sans doute référence au projet de loi sur le droit d’auteur dans la société de l’information, seul projet législatif au cahier des charges de l’assemblée.

Or c’est ce même projet, issu de la directive EUCD de 2001, elle-même issue des accords OMPI de 1996, qui d’ici la fin de l’année rendra tout contournement des DRM pénalement condamnable, et renforcera les droits des producteurs au détriment de ceux du public.

Souhaitons pour les internautes français que ça n’était pas la « solution » à laquelle pensait l’éventuel futur Président de la République…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés