Un développeur pense avoir découvert la présence d'un rootkit au sein de la dernière mise à jour de Sony à destination de la PlayStation 3. Si cela se confirme, Sony pourrait avoir accès au c?ur du système de la PS3. L'occasion pour la firme japonaise de muscler sa lutte contre le jailbreak de sa console en contrôlant les PS3 à distance.

Sony a-t-il ajouté un rootkit dans le système de la PlayStation 3 ? D’après le développeur Mathieulh, le dernier firmware (3.56) de la console de salon contiendrait un bout de code qui permettrait à Sony d’exécuter du code à distance, en utilisant la connexion du PlayStation Network. Si cette piste se confirme, cela signifie que Sony cherche à reprendre en main ses consoles afin d’en empêcher le piratage.

La mission d’un rootkit est fort simple. Le code doit ouvrir et maintenir un accès à un système informatique, à distance et sans se faire remarquer. Si les remarques de Mathieulh sont fondées, le rootkit permettrait par exemple à Sony de scanner des fichiers et des répertoires spécifiques. Si le jailbreak de la console est détecté, le rootkit pourrait le signaler à Sony.

Si la thèse du rootkit de Sony dans la PS3 reste à démontrer, elle n’en demeure pas moins vraisemblable. En effet, la firme japonaise bataille depuis plusieurs mois contre les auteurs d’outils permettant de jailbreaker la console de salon. La société nippone a d’ailleurs obtenu quelques succès, à la fois contre le fameux GeoHot et contre le site de développement collaboratif GitHub.

Mais surtout, Sony a déjà un passif avec les rootkits. Il y a quelques années, il a été démontré que la société japonaise avait installé des portes dérobées sur de nombreux CD de musique. À l’époque, l’entreprise voulait exploiter les rootkits pour combattre plus efficacement le piratage, au risque de se lancer dans des chemins à la limite de la légalité. Acculé par les plaintes, pressé par le tollé, Sony avait finalement diffusé un correctif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés