Au début du mois, Blizzard a porté plainte devant un tribunal américain contre trois développeurs ayant mis au point des outils de triche, pour ensuite les monétiser. Blizzard a rappelé que l'utilisation de ces outils est une infraction du CLUF et des Conditions d'utilisation de StarCraft II.

Si Blizzard œuvre en aval pour empêcher les joueurs d’utiliser des logiciels de triche, la société américaine agit également en amont pour dissuader les développeurs de poursuivre la conception de ces outils. Et pour parvenir à ses fins, Blizzard n’a pas hésité à saisir la justice pour obliger trois programmeurs (deux Canadiens et un Péruvien) à mettre un terme à leurs activités.

La plainte (.pdf), déposée début octobre devant un tribunal californien et repérée par GameSpot, indique que les logiciels développés par les trois développeurs incitent à les joueurs à enfreindre le Contrat de Licence Utilisateur Final (CLUF) et les Conditions d’utilisation. Pour Blizzard, ces programmes mettent en péril l’équilibre des parties de StarCraft II, au risque d’affecter l’expérience et le plaisir des joueurs.

Selon Blizzard, l’apparition des premiers outils est survenue à peine quelques jours après le lancement de StarCraft II dans le monde, en juillet dernier. Surtout, le studio américain a expliqué dans sa plainte avoir cherché à obtenir la coopération des trois programmeurs, en leur demandant de cesser la vente de programmes tiers. Les dommages et intérêts pourraient s’élever au maximum à 150 000 dollars pour chaque infraction, si Blizzard obtient gain de cause devant les tribunaux.

La triche n’est pas véritablement bannie sur StarCraft II. Elle existe, mais son utilisation est strictement encadrée. Il existe en effet une liste de « cheats codes » officielle qui peut être utilisée dans le mode solo. Le joueur doit simplement presser « Entrée » et recopier le code en question pour profiter de l’effet (plus de minerai, plus de gaz, invincibilité, etc).

L’utilisation de ces codes a néanmoins pour conséquence la désactivation des hauts-faits dans le mode solo. Un joueur ne pourra plus valider certains objectifs en utilisant des « cheat codes ». En effet, Blizzard ne souhaite pas que des joueurs décrochent des hauts-faits en trichant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés