Ce serait un coup dur pour les producteurs de contenus. La protection HDCP, un DRM spécialement pensé pour les contenus en haute-définition, aurait été cassée. Une clé maîtresse (master key) circule sur le web. Avec celle-ci, il serait possible de générer des clés permettant de déchiffrer les flux diffusés avec ce procédé.

Avec l’émergence des contenus en haute-définition, les ayants droit ont voulu améliorer la gestion des droits numériques. C’est ainsi qu’est apparu le système High-bandwidth Digital Content Protection (HDCP). Conçu par Intel, il s’agit d’un procédé visant à maîtriser la diffusion des contenus en authentifiant les appareils (comme les téléviseurs HD ou les lecteurs-graveurs Blu-ray par exemple) et en chiffrant le flux pour empêcher qu’il soit compromis et copié sans autorisation des ayants droit.

Cette technologie a suscité une certaine inquiétude auprès des consommateurs. En effet, les producteurs de contenus ont la possibilité de refuser la diffusion d’un contenu sur un écran qui n’est pas compatible avec le HDCP. Or, cette mesure technique de protection aurait finalement été cassée. Une clé maîtresse (master key) aurait été découverte, rendant ladite protection inutile.

La clé, qui circule sur le site PasteBin, va compliquer la tâche des ayants droit. Jusqu’à présent, lorsque la clé d’un appareil en particulier était compromise, il était encore possible d’intervenir pour limiter la casse, en révoquant l’appareil ou en diffusant une mise à jour logicielle. L’utilisateur était donc complètement dépendant de son matériel et de la stratégie du producteur de contenu.

Comme le fait remarquer Engadget, la diffusion de cette clé devrait théoriquement permettre aux internautes de générer leur propre clé de déchiffrement. Nul doute que des bidouilleurs vont essayer très vite de bricoler un système permettant de casser automatiquement et systématiquement le chiffrement du HDCP.

Le contournement du HDCP, s’il se confirme, s’ajoute au cassage des protections installées sur les disques HD DVD et Blu-Ray. En 2007, des utilisateurs du forum Doom9.org ont patiemment décortiqué les DRM placés sur ces nouveaux médias. En quelques semaines, l’investissement en recherche et développement pour contrôler les contenus protégés par le droit d’auteur a été rendu vain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés