Avec l'arrivée de FaceTime sur l'iPhone 4, un genre de visioconférence est en train d'émerger aux États-Unis : la visiophonie pour adultes. Premier service du genre, iP4Play propose des "conversations" allant de 5 à 30 minutes. Un coup de canif dans la volonté d'Apple d'éloigner les contenus pour adultes de l'iPhone ?

Le 7 juin dernier, Steve Jobs présentait son nouveau smartphone, l’iPhone 4, et la dernière version de son système d’exploitation mobile, l’iOS 4. Au cours de la conférence de presse, le patron d’Apple introduisit également sa solution de visiophonie intégrée : FaceTime.

La visiophonie n’est pas nouvelle dans le monde de la téléphonie mobile. Cependant, le grand public ne s’est jamais vraiment emparé de cette technologie. À travers FaceTime, la firme de Cupertino a cependant bien l’intention d’offrir un nouveau mode de communication au grand public. Or, le succès de la visiophonie sur l’iPhone 4 pourrait bien provenir d’un genre honni par Apple : le porno.

En effet, le service iP4Play propose aux possesseurs d’un iPhone 4 équipé de FaceTime de venir « converser » avec l’une des six hôtesses employées par le site. La visioconférence se fait par tranche de 5 ; 10 ; 20 ou 30 minutes, avec une facturation particulièrement onéreuse : 4 dollars la minute. Un utilisateur choisissant l’option d’une demi-heure devra débourser 120 dollars.

Le paiement se fait par carte bleue et il faut que l’utilisateur saisisse son numéro de téléphone portable pour être appelé par l’hôtesse. Pour l’heure, le service est avant tout destiné aux mobinautes américains. Mais il est certain que d’autres services du même genre vont se développer dans différentes régions du monde, et notamment en France.

L’apparition d’iP4Play aurait pu être totalement anodine si Steve Jobs n’avait pas choisi de combattre les contenus pornographiques contre vents et marées. « Vous savez, il y a un Porn Store sur Android. N’importe qui peut le télécharger. Vous le pouvez, vos enfants le peuvent. Nous ne souhaitons pas aller dans cette direction« , avait déclaré Steve Jobs en avril dernier, lors d’une keynote.

« Nous pensons sincèrement que nous avons une responsabilité morale d’écarter la pornographie de l’iPhone. Les gens qui veulent du porno peuvent acheter un téléphone Android« , aurait ajouté par ailleurs Steve Jobs, en réponse à un client qui l’interpellait sur la politique moralisatrice de la firme de Cupertino.

Maintenant qu’iP4Play s’appuie sur une application phare de l’iOS 4, Apple va avoir toutes les difficultés du monde à empêcher le développement de la visioconférence pour adultes. À moins de mettre fin à FaceTime, ce qui est hautement improbable, ou de rejeter les sites et les services ne cadrant pas avec la politique d’Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés