Alors qu'Apple refuse contre vents et marées l'arrivée d'applications pour adultes, la concurrence se montre moins regardante. Preuve en est avec le lancement d'un portail pour adultes, MiKandi, mis au point par une start-up américaine.

L’industrie pornographique fait-elle la pluie et le beau temps sur l’évolution de la technologie ? D’aucuns ont affirmé que la victoire de la VHS sur le Betamax est à mettre au crédit de cette industrie, qui a choisi le format développé par JVC il y a une trentaine d’années. D’autres ont estimé que le responsable de la défaite du HD DVD face au Blu-Ray est une fois encore à mettre sur le compte de l’industrie du porno, qui a soutenu le format conçu par Sony. Dès lors, l’histoire pourrait-elle se répéter dans le petit monde des smartphones ?

On le sait, Apple est particulièrement critiqué sur sa façon de gérer les applications disponibles sur l’App Store. De nombreux développeurs ont toutes les peines du monde à satisfaire les exigences de la firme de Cupertino, qui n’hésite d’ailleurs pas à s’investir tantôt du rôle de censeur de la morale publique, tantôt en juge de l’utilité des logiciels. Or, en bloquant complètement l’accès aux applications pour adultes, Apple ne risque-t-il pas de voir ses clients filer vers d’autres solutions moins contraignantes ?

En effet, du côté de Google Android, le système d’exploitation libre pour mobiles, les choses semblent plus souples. Si l’Android Market ne va pas jusqu’à faire la promotion de ce contenu très spécifique, Google ne semble cependant pas dans une logique répressive envers ces logiciels. Une start-up américaine a lancé une plate-forme dédiée aux applications pour smartphones fonctionnant sous cet O.S. Or, le portail web baptisé MiKandi référence de nombreuses applications dédiées aux adultes.

Reste à savoir si ce type de contenus parviendra à renverser la tendance, d’autant que l’App Store affiche plus de 100 000 applications sur son kiosque en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés