Blizzard continue sa lutte contre le piratage de World of Warcraft. Le 10 août denrier , la firme américaine a obtenu la fermeture et la condamnation de Scapegaming, un service proposant des serveurs pirates pour jouer au MMORPG. Le tribunal californien a condamné Scapegaming à une amende de 88 millions de dollars.

Avec 11,5 millions d’abonnés actifs à travers le monde, World of Warcraft est une véritable poule aux oeufs d’or pour Blizzard. Cependant, le succès du MMORPG s’est accompagné d’un autre phénomène, que la firme américaine prend très au sérieux : l’arrivée massive de serveurs pirates proposant un accès gratuit au jeu. Selon Blizzard, cela constitue non seulement une violation de sa propriété intellectuelle, mais en plus cela entraine un manque à gagner potentiel puisque de nombreux joueurs échappent à l’abonnement mensuel.

Dès lors, l’entreprise est régulièrement amenée à entreprendre des actions judiciaires contre les serveurs pirates qu’elle repère. C’est ce qui est arrivé récemment à Scapegaming, une société montée par Alyson Reeves. Le service mettait à disposition gratuitement cinq serveurs de jeux pour une communauté estimée à 24 000 joueurs.

Cependant, si l’accès au jeu était effectivement gratuit, Scapegaming avait trouvé une astuce afin de générer de l’argent avec World of Warcraft. Plutôt que d’instaurer un abonnement mensuel, Scapegaming proposait un système de micro-transaction afin d’acquérir des items ou obtenir des services particuliers.

Pour quelques dollars, il était possible par exemple d’équiper son personnage d’une arme épique ou légendaire. Ces micro-transactions pouvaient couvrir tous les compartiments du jeu : équipement, objets en tout genre, niveau, montures… un système qui a manifestement bien marché, puisque Alyson Reeves a accumulé trois millions de dollars.

Mais l’aventure de Scapegaming a pris fin l’année dernière, lorsque Blizzard a déposé une plainte en octobre devant un tribunal californien. Rendue le 10 août dernier, la décision de justice est particulièrement lourde : Alyson Reeves a été condamnée à une amende de 88 millions de dollars (environ 68 millions d’euros). Dans le détail, l’amende couvre les profits générés avec Scapegaming (3 millions de dollars), les frais d’avocat (63 000 dollars) et les dommages et intérêts causés par la violation de la propriété intellectuelle et commerciale de Blizzard (85 millions de dollars).

La croisade anti-piratage de Blizzard peut prendre des formes très diverses. L’année dernière, la firme a par exemple poursuivi le créateur d’un bot, MMO-Glider, pour World of Warcraft. S’il ne s’agit pas de piratage en tant que tel, Blizzard a considéré qu’un tel programme de triche pouvait « pirater » l’expérience du jeu et le bon équilibre du serveur en offrant un avantage trop important au joueur utilisant MMO-Glider.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés