Après le jailbreak de l'iPhone 4, c'est au tour du desimlockage d'être fin prêt pour le dernier-né des mobiles Apple. Un utilitaire qui sort dans un contexte favorable aux bidouilleurs, puisque les USA ont légalisé la pratique du jailbreaking en ajoutant une exception au DMCA.

Quelques jours après l’apparition d’une méthode de jailbreak de l’iPhone 4 et de l’iPad via un navigateur Safari, grâce à l’exploitation d’une faille de sécurité, c’est au tour du desimlockage du dernier-né des iPhone d’entrer en scène. En effet, la Dev-Team a mis à disposition un utilitaire permettant de réaliser cette tâche.

Intitulé ultrasn0w, l’outil estampillé 1.0.1 fonctionne avec l’iPhone 4 (baseband 01.59) et les modèles 3G et 3GS (basebands 04.26.08, 05.11.07, 05.12.01 et 05.13.04), explique la Dev-Team sur son site web. Pour obtenir l’utilitaire, il suffit de se rendre sur un dépôt d’applications comme Cydia ou Icy ; ensuite, l’installation se fait en quelques instants.

La sortie de cette application dédiée survient dans un contexte très particulier aux États-Unis. En effet, la Bibliothèque du Congrès a ajouté le droit au jailbreaking parmi les exceptions du DMCA, une loi américaine proche de notre DADVSI nationale.

Désormais, le contournement des mesures techniques de protection est une pratique légale aux USA. Toutefois, cela doit se faire dans un cadre d’interopérabilité ou, à défaut, légal. Car en effet, le jailbreaking permettant d’accéder à des applications piratées n’est évidemment pas toléré.

Par ailleurs, malgré l’exception du DMCA, rien n’empêche une entreprise de continuer à combler les failles exploitées par de tels outils et de mettre à jour ses protections pour ralentir et gêner au maximum les bidouilleurs de tout poils. En revanche, elle n’aura plus la possibilité de gagner en justice au simple motif qu’un internaute a déverrouillé un portable à des fins d’interopérabilité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés