Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 08 Juin 2010

L'Hadopi prépare sa communication sans logiciel de sécurisation

Si les décrets d'application manquants et les autorisations de la CNIL lui parviennent à temps, l'Hadopi pourra envoyer ses premiers messages d'avertissement dans les prochaines semaines. Mais consciente de devoir affronter un casse-tête médiatique, l'Hadopi prend conseil avant de lancer sa communication.

Fondateur de Kelkoo, de Wikio, et ancien dirigeant de NetVibes, Pierre Chappaz annonce sur son blog qu'il a reçu chez lui près de Nice la visite du secrétaire général de l'Hadopi, Eric Walter. Il était accompagné par sa directrice de communication, pour recueillir des conseils sur la stratégie médiatique à mettre en place "en prévision du début imminent des campagnes d'emails destinées à faire peur aux vilains téléchargeurs".

Pierre Chappaz ne donne pas beaucoup de détails sur le contenu de la discussion, mais il affirme qu'Eric Walter lui "a expliqué que le logiciel de sécurisation des routeurs Wifi était enterré". Il veut sûrement parler des moyens de sécurisation que l'Hadopi doit labelliser pour certifier l'efficacité des logiciels à installer sur les ordinateurs des abonnés à Internet, pour empêcher qu'ils puissent être utilisés pour pirater. Sans moyen de sécurisation mis en œuvre, l'abonné dont l'adresse IP a été collectée sur les réseaux P2P est présumé coupable de négligence caractérisée.

On savait déjà que la Haute Autorité avait décidé de ne pas attendre la labellisation des moyens de sécurisation pour mettre en œuvre la riposte graduée et envoyer ses premiers messages. Elle a décidé de passer en force en jouant sur une ambiguïté du texte de la loi, qui l'arrange bien. Comme nous le confiait le professeur Riguidel qui doit définir les fonctionnalités pertinentes que devront avoir les moyens de sécurisation, "les contraintes sont énormes". Elles sont aussi bien techniques que juridiques.

Or l'information de Pierre Chappaz met en lumière les propos d'Eric Walter, qui affirmait la semaine dernière qu'il est "un peu hypocrite" d'exiger que des détails soient donnés sur les moyens de protéger son accès à Internet.

Si le passage en force de l'Hadopi ne rend pas la riposte graduée illégale (quoique), elle la rend en revanche totalement illégitime.

La visite rendue à l'entrepreneur, connu pour ses talents marketing, confirment donc que l'essentiel du travail de l'Hadopi sera de communiquer pour faire suffisamment peur à la ménagère inquiète d'imaginer son fils télécharger illégalement. Mais pas trop pour ne pas faire passer l'Hadopi pour une organisation totalitaire. Comme nous le rappelle PC Inpact, l'Hadopi a lancé fin 2009 un appel d'offres qui vise à "apporter par anticipation une réponse aux campagnes de désinformation qui pourraient être lancées" contre la riposte graduée. Le prestataire devra entre autres organiser "la visibilité de l'HADOPI sur les différents médias (nationaux, régionaux et internationaux)", "des actions concrètes visant à renouveler et diversifier l'intérêt de tous types de presse", la "recherche de parrains (porte-parole) susceptibles de sensibiliser le grand public au téléchargement légal et qui pourrait être sollicités lors de la campagne de communication (conférence de presse, spots radio ou télé, interviews...)", etc.

La campagne médiatique pourra sans doute s'inspirer des actions de l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, décidément beaucoup plus rapide dans sa mise en œuvre que l'Hadopi. L'ARJEL a notamment commencé à diffuser sur les radios des messages publicitaires qui invitent les auditeurs à vérifier sur le site de l'ARJEL la liste des sites de paris légaux et labellisés.

Un autre appel d'offres, plus récent, vise également à organiser "une campagne d'information par voie électronique". Ce qui n'est pas sans rappeler les SPAMS envoyés par Christine Albanel lors des débats sur la loi Hadopi 1.

En matière de communication, l'Hadopi avait annoncé lors de sa rencontre du 3 juin l'ouverture d'un compte Twitter @InsidOpi, et d'un hub Viadeo. Ce dernier est quasiment inactif, tandis que rien n'a été posté sur le compte Twitter depuis plus d'un mois. La volonté affichée de communiquer avec les internautes a fait long feu. Elle aura duré trois jours.

Mais le calme précède la tempête...

Publié par Guillaume Champeau, le 8 Juin 2010 à 11h52
 
38
Commentaires à propos de «L'Hadopi prépare sa communication sans logiciel de sécurisation»
Inscrit le 10/07/2009
1200 messages publiés


Par contre dire que une clé wep c'est sécurisé c'est de la vrai information de qualité ça oui.

Inscrit le 10/07/2009
1200 messages publiés
Gros bug :
"apporter par anticipation une réponse aux campagnes de désinformation qui pourraient être lancées"

Par contre dire que une clé wep c'est sécurisé c'est de la vrai information de qualité ça oui.

"des actions concrètes visant à renouveler et diversifier l'intérêt de tous types de presse"

Le rapport avec hadopi et la presse qui coule ?
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
C'est moi ou on n'est pas près d'en voir la couleur de leur "logiciel de sécurisation" ? De la belle poudre aux yeux et une loi qui ne peut être appliquée que grâce à une ambiguité dans le texte, franchement ce n'est pas glorieux. J'attend le 1er passage devant un juge qui renverra ces prestigitateurs à leur code pénal.
Inscrit le 19/10/2009
6452 messages publiés
Leur problème, c'est que l'Internaute n'est pas ' assez ' réceptif à leur message.

Il leur faudrait de l'info unidirectionnelle, comme ils ont toujours eu l'habitude de le faire.

Impossibilité de mettre en cause leur ' bonne ' parole,
rabâchage médiatique.
( alors que là, une fois la tromperie détectée et dénoncée,
non seulement ils perdent de la crédibilité,
mais en plus ils ne peuvent plus prétendre le contraire
sans se contredire et là, perdre toute crédibilité...
Quand ce n'est pas déjà le cas...)

Ils ne vont même plus pouvoir ' communiquer ' et le plus drôle serait un compteur,
qui compterait le nombre de client qu'ils vont perdre à s'acharner ainsi...
Inscrit le 09/03/2009
86 messages publiés
Mon dieu, c'est affligeant.
Inscrit le 11/10/2002
1984 messages publiés
Ils s'en foutent de tout ça.
Faut que ça fasse peur, point barre.
Inscrit le 14/11/2009
143 messages publiés
C'est les boites de com qui doivent se frotter les mains, par ici la bonne soupe.
Inscrit le 10/03/2009
909 messages publiés
le logiciel de sécurisation des routeurs Wifi était enterré

Et merde, c'était la partie la plus marrante du processus, j'aurais bien voulu voir quelle merde ils nous auraient pondus
Donc il n'y a aucun moyen de se défendre ?
Inscrit le 13/04/2007
8712 messages publiés
Kad, le 08/06/2010 - 11:52



Pierre Chappaz ne donne pas beaucoup de détails sur le contenu de la discussion, mais il affirme qu'Eric Walter lui "a expliqué que le logiciel de sécurisation des routeurs Wifi était enterré". Il veut sûrement parler des moyens de sécurisation que l'Hadopi doit labelliser pour certifier l'efficacité des logiciels à installer sur les ordinateurs des abonnés à Internet, pour empêcher qu'ils puissent être utilisés pour pirater. Sans moyen de sécurisation mis en oeuvre, l'abonné dont l'adresse IP a été collectée sur les réseaux P2P est présumé coupable de négligence caractérisée.

On savait déjà que la Haute Autorité avait décidé de ne pas attendre la labellisation des moyens de sécurisation pour mettre en oeuvre la riposte graduée et envoyer ses premiers messages. Elle a décidé de passer en force en jouant sur une ambiguïté du texte de la loi, qui l'arrange bien. Comme nous le confiait le professeur Riguidel qui doit définir les fonctionnalités pertinentes que devront avoir les moyens de sécurisation, "les contraintes sont énormes". Elles sont aussi bien techniques que juridiques.

Or l'information de Pierre Chappaz met en lumière les propos d'Eric Walter, qui affirmait la semaine dernière qu'il est "un peu hypocrite" d'exiger que des détails soient donnés sur les moyens de protéger son accès à Internet.

Si le passage en force de l'Hadopi ne rend pas la riposte graduée illégale (quoique), elle la rend en revanche totalement illégitime.



Certes, mais ...


Le plus inquiétant à mes yeux étant : 




Pas de fumée sans feu

Mais la com’ n’évite pas les couacs : Pierre Chappaz a appris par exemple qu’« Hadopi ne disposera d'aucune donnée quantitative pour distinguer les téléchargeurs professionnels des occasionnels, car ils vont procéder par sondages... voir par exemple qui a téléchargé le dernier Avatar… hum! c'est ennuyeux pour la com' ça de ne pas pouvoir distinguer la petite infraction amateur et le pro du téléchargement massif! C'est un peu comme si on condamnait un fumeur de joint comme un dealer... est-ce bien réaliste? »



Plus de chance de se faire choper d'une manière aléatoire, qu'un joueur de Keno n'en a de gagner ...



Inscrit le 28/04/2009
627 messages publiés
Sérieusement ça devient de plus en plus n'importe quoi l'HADOPI, si avec ça ils ne prouvent pas leur mauvaise foi totale ...
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Au point de malhonnetté qu'ils ont atteint, aux vues des objectifs de censures absolument répugnant et inadmissibles que ces gens osent afficher, je pense que coté comm on peut les envoyer lire ceci :
http://www.pcinpact....net-censure.htm
Une certaine osmose ideologique semble se profiler ...

"Les ordures on en fait du compost, un jour, c'est a peu pret leur seule utilité d'ailleurs ..."

Qu'ils y songent, qu'ils y songent ...
[message édité par Silver974 le 08/06/2010 à 13:22 ]
Inscrit le 08/06/2004
1013 messages publiés
"le logiciel de sécurisation des routeurs Wifi est enterré"
Il serait pas plutôt avorté ?

Non parce qu'il a jamais vu le jour ce me semble, il était donc encore en gestation -> avortement




Vive la HADOPI (HAute DOmination des PIrates) !!!
[message édité par Stabbquadd le 08/06/2010 à 13:58 ]
Inscrit le 11/04/2009
332 messages publiés
Question : Si les internautes pourront se " defendre " alors leur procedure expeditive au tribunal tombe caduc, les proces vont s'accumuler et ca va finir comme la Davdsi ? C'est a dire a l'eau?

Hadopi serait-elle morte, ou bien ils reservent autre chose?
moi je me pose la question des personnes qui contesteront. et la ca va etre drole car il me semble quee dans le texte il est dit que la personne injustement denoncee peut porter plainte pour diffamation ............. . sinon de dire quelle est morte non pas morte disont plutot quelle est en comas depasse en gros ca nous coute un max de tune sans aucune chance d'en tirer quoi que ce soit .........
Inscrit le 18/08/2009
242 messages publiés
"apporter par anticipation une réponse aux campagnes de désinformation qui pourraient être lancées"


Très drôle...
Inscrit le 08/06/2010
2 messages publiés
Mon Premier Mail Hadopi

Objet : Téléchargement illicite détecté par la HADOPI : premier avertissement


Ceci est un message du Ministère de la Culture.

Madame, monsieur, en application de la loi n°2009-669 du 12 juin 2009 favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet, la Haute Autorité HADOPI vous envoie cet avertissement.

Cet e-mail vous a été envoyé par la Commission de Surveillance des Échanges Numériques, suite à la détection de connexions et de transferts de données protégées par les droits d'auteur et droits voisins sans autorisation ni licence associée.
L'acte frauduleux a été commis le 15 avril 2010 à 19h18 environ par l'adresse IP 60.111.160.130 .
Ceci est votre PREMIER avertissement, vous ne serez donc aucunement sanctionné pour cet acte de fraude. Attention cependant, en cas de récidive et de nouveau partage non-autorisé d'?uvres ou de données protégées, le Comité d'Application de Sanction de la Haute Autorité HADOPI se verra dans l'obligation de vous adresser un SECOND avertissement avant de possibles poursuites judicières.

Vous n'avez pas la possibilité de contester le PREMIER avertissement.

-------------

Si vous pensez que cet avertissement est une erreur, veuillez contacter le Ministère de la Culture au plus vite à cette adresse : point-culture@culture.gouv.fr.

La Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet, HADOPI.
Inscrit le 11/10/2002
1984 messages publiés
youlos, le 08/06/2010 - 14:31

Si vous pensez que cet avertissement est une erreur, veuillez contacter le Ministère de la Culture au plus vite à cette adresse : point-culture@culture.gouv.fr.


L'adresse semble valide.
Y a aussi un numéro de tél si tu souhaites contester: 01 40 15 80 00
...
Inscrit le 11/10/2002
1984 messages publiés
youlos, le 08/06/2010 - 14:31

de nouveau partage non-autorisé d'?uvres

"½uvres" mal interprété mais mal écrit à la dernière phrase du mail: "La Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection... "



youlos, le 08/06/2010 - 14:31

...avant de possibles poursuites judicières.



judiciaires, non ?
Inscrit le 12/09/2007
4053 messages publiés
youlos, le 08/06/2010 - 14:31

Mon Premier Mail Hadopi

Objet : Téléchargement illicite détecté par la HADOPI : premier avertissement


Ceci est un message du Ministère de la Culture.

Madame, monsieur, en application de la loi n°2009-669 du 12 juin 2009 favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet, la Haute Autorité HADOPI vous envoie cet avertissement.

Cet e-mail vous a été envoyé par la Commission de Surveillance des Échanges Numériques, suite à la détection de connexions et de transferts de données protégées par les droits d'auteur et droits voisins sans autorisation ni licence associée.
L'acte frauduleux a été commis le 15 avril 2010 à 19h18 environ par l'adresse IP 60.111.160.130 .
Ceci est votre PREMIER avertissement, vous ne serez donc aucunement sanctionné pour cet acte de fraude. Attention cependant, en cas de récidive et de nouveau partage non-autorisé d'?uvres ou de données protégées, le Comité d'Application de Sanction de la Haute Autorité HADOPI se verra dans l'obligation de vous adresser un SECOND avertissement avant de possibles poursuites judicières.

Vous n'avez pas la possibilité de contester le PREMIER avertissement.

-------------

Si vous pensez que cet avertissement est une erreur, veuillez contacter le Ministère de la Culture au plus vite à cette adresse : point-culture@culture.gouv.fr.

La Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet, HADOPI.

IP address:                     60.111.160.130
Reverse DNS: softbank060111160130.bbtec.net.
role: SoftbankBB ABUSE
address: Tokyo Shiodome bldg., 1-9-1, Higashi-Shimbashi, Minatoku,Tokyo
country: JP


Non, non, que pour la France l’Hadopi.
Inscrit le 08/06/2010
2 messages publiés
Si je comprend bien, il vont faire un sacré raccourci quand même :
je me fait pirater ma clef WEP soit j'accepte de dire que c'est moi qui ai piraté, soit on conteste et je paye une amende de non sécurisation ?
C'est beau comme système, vivement qu'il l'étende : Je me fait agresser dans la rue, sois je reconnais m'être fais agressé soit je me prend une amende pour non sécurisation de ma personne...
Inscrit le 25/05/2008
3003 messages publiés
Matth, le 08/06/2010 - 14:39

Si je comprend bien, il vont faire un sacré raccourci quand même :
je me fait pirater ma clef WEP soit j'accepte de dire que c'est moi qui ai piraté, soit on conteste et je paye une amende de non sécurisation ?
C'est beau comme système, vivement qu'il l'étende : Je me fait agresser dans la rue, sois je reconnais m'être fais agressé soit je me prend une amende pour non sécurisation de ma personne...

Bien envoyé !
Inscrit le 05/02/2009
160 messages publiés
Arretons de rire, c'est avec l'argent des contribuables, donc du notre qu'ils font toutes ces gesticulations.
Inscrit le 08/06/2010
2 messages publiés
j ai oublié l expediteur du mail

HADOPI [mailto:service-surveillance-srv35.72@hadopi.fr]
Inscrit le 15/08/2008
2846 messages publiés
"beaucoup plus rapide dans sa mise en oeuvre que l'Hadopi."

Quand l'argent (une nouvelle taxe) est en jeu, notre gouvernement est très rapide à dégainer.
Inscrit le 10/11/2008
3897 messages publiés
Cette loi repose sur un paradoxe juridique qui me semble complètement impossible a appliquer sans se rendre soi-même hors la loi.
Inscrit le 24/11/2007
764 messages publiés
Pourtant, des sommes folles ont déjà été soit disant dépensées ou au moins engagées pour mettre ce fameux mouchard au point. et maintenant on nous dit qu'on ne peut pas le faire.
Serait-ce que tout cet argent n'a servi que de façon déguisée à enrichir quelques copains?
Il serai grand temps que la Cour des Comptes s'intéresse à ceux d'Hadopi parce qu'en l'occurrence, ce ne sont pas quelques "ayants droits" qui sont lésés mais nous tous, les citoyens, qui payons; et on est un peu plus nombreux.
Vite, demandons la création d'une Haute Autorité pour la Protection des Citoyens contre les magouilles d'Hadopi.
Inscrit le 10/07/2008
3029 messages publiés
FROM .*\@hadopi.fr 550 Mail refused. Reason: Too much spam from domain.
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
Finalement, je la trouve pas si incongrue que ça cette histoire du nabot dans un costume de Madoff ... C'est une haute autorité pour la protection des citoyens contres les agissement et les abus du nabot qu'il faut créer ... ça fait des années qu'il appauvrit "les masses" pour enrichir les "coquins" qui dinent à sa table ...
Inscrit le 09/10/2008
3228 messages publiés
"a expliqué que le logiciel de sécurisation des routeurs Wifi était enterré"


OK merci alors on peut tous ouvrir le WIFI et partir en procédure serein. ca fait partie de la LOI donc bien joué.

on fout vraiment le pognon en l'air dans ce pays.. et ca ose parler de rigueur en mode déguisement ?

mais ptin... ras le CU j'vous le dit...
Inscrit le 09/10/2008
3228 messages publiés
On savait déjà que la Haute Autorité avait décidé de ne pas attendre la labellisation des moyens de sécurisation pour mettre en oeuvre la riposte graduée et envoyer ses premiers messages. Elle a décidé de passer en force en jouant sur une ambiguïté du texte de la loi, qui l'arrange bien. Comme nous le confiait le professeur Riguidel qui doit définir les fonctionnalités pertinentes que devront avoir les moyens de sécurisation, "les contraintes sont énormes". Elles sont aussi bien techniques que juridiques.


on s'en tape ca fait parti de le LOI ce fameux logiciel. y' apas a chercher plus loin.

sont vraiment très con la dedans y'a pas a tortiller du cu pourtant, soit ils sortent leur logiciels de sécurisation qui fait partie intégrante du texte de loi, soit ils vont se faire tordre en deux en procédure.

meme plus besoin d'y aller, nous aussi on va jouer sur le texte soit disant ambigu mais dans l'autre sens.

un con ca ose tout y parait, et la j'en reconnait un tas de cons...
Inscrit le 19/03/2009
40 messages publiés
Et si on leur répond que l'on protège sa connexion avec open office vous pensez que ça passe ?
A défaut de décret concernant les moyens de sécurisation, moi je suis les conseils d'Albanel. Si on ne peut même plus faire confiance à nos hommes politiques, où va-t-on ?
Inscrit le 07/01/2010
5 messages publiés
rassurez vous !!!!
moi j'utilise emule avec peer2me ou korben,logiciels vpn,avec ça on a une ip anonyme sur la mule,bit torrent,msn,ect.. et c'est crypté,meme votre fai ne verra rien ! perso j'ai l'adsl classique; 14euros 90 par mois,et pas de boxe à la con,moi mon cinoche c'est sur emule ! regardez ça sur emule; Tutorial.VPN.[emule-island.com].avi
de plus un vpn on peut aussi s'en monter un soi meme avec un serveur pas cher à monter chez soi ,avec ça on les tient par les xouilles ... et pas le contraire,n'attendez pas comme des boeufs à l'abattoire de recevoir les premiers mails !(car les ils vous tiendront à vie par les xouilles ! !),non montez vous un vpn..
dans l' xul hadopi ! ! !
Inscrit le 07/01/2010
5 messages publiés
rassurez vous !!!!
moi j'utilise emule avec peer2me ou korben,logiciels vpn,avec ça on a une ip anonyme sur la mule,bit torrent,msn,ect.. et c'est crypté,meme votre fai ne verra rien ! perso j'ai l'adsl classique; 14euros 90 par mois,et pas de boxe à la con,moi mon cinoche c'est sur emule ! regardez ça sur emule; Tutorial.VPN.[emule-island.com].avi
de plus un vpn on peut aussi s'en monter un soi meme avec un serveur pas cher à monter chez soi ,avec ça on les tient par les xouilles ... et pas le contraire,n'attendez pas comme des boeufs à l'abattoire de recevoir les premiers mails !(car LA, ils vous tiendront à vie par les xouilles ! !),non montez vous un vpn..
dans l' xul hadopi ! ! !
Inscrit le 23/02/2009
259 messages publiés
"Si le passage en force de l'Hadopi ne rend pas la riposte graduée illégale (quoique), elle la rend en revanche totalement illégitime."
mais si justement ! toute la procédure tombe tant que le législateur n'a pas sortie ce fameux décret ! Impossible légalement d'aller plus loin que les simples avertissement par email.
Inscrit le 07/06/2009
285 messages publiés
Nous avons bien compris que ces gens - à l'instar du sénateur Masson - ne veulent pas se perdre dans les détails techniques (où ils entravent que dalle) mais simplement jouer sur l'effet dissuasif de la PEUR. "Légiférons, légiférons, il en restera toujours quelque chose" qu'ils disaient...
Inscrit le 12/03/2009
14 messages publiés
Au même titre que pour la télé ou la radio, la bande de l'élysée cherche à se monter un "machin" répressif pour engager un processus de controle de l'Internet. La "défense" des droits d'auteur n'est qu'un prétexte. En effet, à aucune endroit, l'auteur est assuré que les actions menés par cette arme anti-culturelle lui assureront la juste rémunération proportionnelle à son audience. Les petite tambouilles des maisons de disques continueront de plus belle et nous serviront notre bouilli musicale quotienne. Mais pour revenir aux intentions élyséennes véritables, il suffit de rapprocher Hadopi de loopsi dont il est la branche Internet et des déclarations régulières de tel ou tel député, qui un jour se plaint de l'anonymat des blog, qui un autre jour se plaint des dangers des aperos geants somme toute Beaucoup moins meutriers que beaucoup de sorties de Boites de nuit ou toute autre activités festives de masse... Enfin, l'objectif est de faire entrer dans la tête des gens qu'Internet est dangeureux... et qu'il faut le contrôler.
En effet, à pouvoir tout écouter, on finira par s'éduquer et on n'écoutera plus betement ce qu'on nous sert ... c'est le début de l'autonomie, ... de la à imaginer une démocratie où les dirigeant seraient de moins en moins dirigeant mais des executant de décisions prises par des citoyens ... un peu à la manière du développement des logiciels libres ou de Wikipédia, un modèle de développement collaboratif massif.
Évidemment ,les "élites" actuels chantres du modèle républicain où le peuple ne décide que de la longueur de sa laisse ne se satisferont pas de cette émancipation.
Donc Hadopi n'est qu'une pathétique tentative de faire perdurer encore pour quelques années un monde où les gens gobent sans broncher ce qu'on leur sert au 20h et font ce qu'on leur dit de faire (acheter, écouter, jouer, divertir....etc)
Cette lutte est vaine car ils ne maitrisent pas l'outil, mieux ils ne le comprenne pas.
Ils n'en comprennent ni le fonctionnement totalement égalitaire :
eh oui, les pacquets qui circulent sur Internet n'obéissent qu'à une règle : le premier arrivé le premier à passer... pas comme dans la réalité où les voitures officielles peuvent s'affranchir outrageusement des lois pour passer en premier... c'est incompréhensible pour nos élites actuelles.
...Et n'en comprennent pas les conséquences. La démocratie telle qu'on la connait ne peut se concevoir que s'il existe un subtil équilibre entre l'éducation : les gens doivent comprendre ce qu'on leur demande, et d'abrutissement .. les gens ne doivent pas remettre en cause le système. Aujourd'hui Internet modifie cet équilibre et le but du locataire de l'élysée est de trouver un moyen de peser sur la balance. Il faut imposer à Internet des controle pour controler les gens : controle de la musique, controle de l'identité, controle des jeux... etc etc.
Inscrit le 12/03/2009
14 messages publiés
Au même titre que pour la télé ou la radio, la bande de l'élysée cherche à se monter un "machin" répressif pour engager un processus de controle de l'Internet. La "défense" des droits d'auteur n'est qu'un prétexte. En effet, à aucune endroit, l'auteur est assuré que les actions menés par cette arme anti-culturelle lui assureront la juste rémunération proportionnelle à son audience. Les petite tambouilles des maisons de disques continueront de plus belle et nous serviront notre bouilli musicale quotienne. Mais pour revenir aux intentions élyséennes véritables, il suffit de rapprocher Hadopi de loopsi dont il est la branche Internet et des déclarations régulières de tel ou tel député, qui un jour se plaint de l'anonymat des blog, qui un autre jour se plaint des dangers des aperos geants somme toute Beaucoup moins meutriers que beaucoup de sorties de Boites de nuit ou toute autre activités festives de masse... Enfin, l'objectif est de faire entrer dans la tête des gens qu'Internet est dangeureux... et qu'il faut le contrôler.
En effet, à pouvoir tout écouter, on finira par s'éduquer et on n'écoutera plus betement ce qu'on nous sert ... c'est le début de l'autonomie, ... de la à imaginer une démocratie où les dirigeant seraient de moins en moins dirigeant mais des executant de décisions prises par des citoyens ... un peu à la manière du développement des logiciels libres ou de Wikipédia, un modèle de développement collaboratif massif.
Évidemment ,les "élites" actuels chantres du modèle républicain où le peuple ne décide que de la longueur de sa laisse ne se satisferont pas de cette émancipation.
Donc Hadopi n'est qu'une pathétique tentative de faire perdurer encore pour quelques années un monde où les gens gobent sans broncher ce qu'on leur sert au 20h et font ce qu'on leur dit de faire (acheter, écouter, jouer, divertir....etc)
Cette lutte est vaine car ils ne maitrisent pas l'outil, mieux ils ne le comprenne pas.
Ils n'en comprennent ni le fonctionnement totalement égalitaire :
eh oui, les pacquets qui circulent sur Internet n'obéissent qu'à une règle : le premier arrivé le premier à passer... pas comme dans la réalité où les voitures officielles peuvent s'affranchir outrageusement des lois pour passer en premier... c'est incompréhensible pour nos élites actuelles.
...Et n'en comprennent pas les conséquences. La démocratie telle qu'on la connait ne peut se concevoir que s'il existe un subtil équilibre entre l'éducation : les gens doivent comprendre ce qu'on leur demande, et d'abrutissement .. les gens ne doivent pas remettre en cause le système. Aujourd'hui Internet modifie cet équilibre et le but du locataire de l'élysée est de trouver un moyen de peser sur la balance. Il faut imposer à Internet des controle pour controler les gens : controle de la musique, controle de l'identité, controle des jeux... etc etc.
Inscrit le 12/03/2009
14 messages publiés
Au même titre que pour la télé ou la radio, la bande de l'élysée cherche à se monter un "machin" répressif pour engager un processus de controle de l'Internet. La "défense" des droits d'auteur n'est qu'un prétexte. En effet, à aucune endroit, l'auteur est assuré que les actions menés par cette arme anti-culturelle lui assureront la juste rémunération proportionnelle à son audience. Les petite tambouilles des maisons de disques continueront de plus belle et nous serviront notre bouilli musicale quotienne. Mais pour revenir aux intentions élyséennes véritables, il suffit de rapprocher Hadopi de loopsi dont il est la branche Internet et des déclarations régulières de tel ou tel député, qui un jour se plaint de l'anonymat des blog, qui un autre jour se plaint des dangers des aperos geants somme toute Beaucoup moins meutriers que beaucoup de sorties de Boites de nuit ou toute autre activités festives de masse... Enfin, l'objectif est de faire entrer dans la tête des gens qu'Internet est dangeureux... et qu'il faut le contrôler.
En effet, à pouvoir tout écouter, on finira par s'éduquer et on n'écoutera plus betement ce qu'on nous sert ... c'est le début de l'autonomie, ... de la à imaginer une démocratie où les dirigeant seraient de moins en moins dirigeant mais des executant de décisions prises par des citoyens ... un peu à la manière du développement des logiciels libres ou de Wikipédia, un modèle de développement collaboratif massif.
Évidemment ,les "élites" actuels chantres du modèle républicain où le peuple ne décide que de la longueur de sa laisse ne se satisferont pas de cette émancipation.
Donc Hadopi n'est qu'une pathétique tentative de faire perdurer encore pour quelques années un monde où les gens gobent sans broncher ce qu'on leur sert au 20h et font ce qu'on leur dit de faire (acheter, écouter, jouer, divertir....etc)
Cette lutte est vaine car ils ne maitrisent pas l'outil, mieux ils ne le comprenne pas.
Ils n'en comprennent ni le fonctionnement totalement égalitaire :
eh oui, les pacquets qui circulent sur Internet n'obéissent qu'à une règle : le premier arrivé le premier à passer... pas comme dans la réalité où les voitures officielles peuvent s'affranchir outrageusement des lois pour passer en premier... c'est incompréhensible pour nos élites actuelles.
...Et n'en comprennent pas les conséquences. La démocratie telle qu'on la connait ne peut se concevoir que s'il existe un subtil équilibre entre l'éducation : les gens doivent comprendre ce qu'on leur demande, et d'abrutissement .. les gens ne doivent pas remettre en cause le système. Aujourd'hui Internet modifie cet équilibre et le but du locataire de l'élysée est de trouver un moyen de peser sur la balance. Il faut imposer à Internet des controle pour controler les gens : controle de la musique, controle de l'identité, controle des jeux... etc etc.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2010
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11