On savait que la riposte graduée avait été favorable à la créativité en France. On se souvient par exemple des détournements de publicités, des faux reportages de télévision, des scripts pour geeks, des livres, des fables, ou encore des chansons. En cela, l’objectif de la loi Hadopi est rempli. En Grande-Bretagne, les internautes constatent le même phénomène avec le projet de riposte graduée aux hormones qu’annonce le Digital Economy Bill porté par le secrétaire d’Etat Peter Mandelson, qui confierait les pleins pouvoirs au gouvernement en matière de droit d’auteur.

Le britannique Dan Bull vient ainsi de faire sensation avec une chanson très bien écrite adressée à Peter Mandelson, contre le projet de loi. « N’est-ce pas une institution respectée que nous soyons présumés innocents jusqu’à preuve du contraire ?« , demande la chanson. « Cette résolution va finir en révolution comme toute autre gouvernance qui n’accepte pas l’évolution« .

Le même Dan Bull avait déjà publié, sur le même modèle, une chanson adressée à Lily Allen, la néo-luddite qui avait poussé pour l’adoption de la riposte graduée en Grande-Bretagne :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés