Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 20 Novembre 2009

Riposte graduée : le gouvernement britannique affiche l'inacceptable

Selon des fuites, le gouvernement britannique serait sur le point de proposer une nouvelle législation qui confierait quasiment tout pouvoir à l'exécutif en matière de propriété intellectuelle. Une fuite sans doute organisée pour mieux faire passer la riposte graduée.

Parmi les différentes techniques de manipulation mentale bien connues des commerciaux qui l'appliquent quotidiennement, on appelle ça un "porte-au-nez". Elle consiste à émettre une première proposition que l'on sait totalement inacceptable, pour que l'interlocuteur accepte un compromis qu'il aurait autrement refusé. Par exemple, un commercial demande un prix de 100 pour obtenir un prix de 80 qui aurait été refusé en première intention. La technique est aussi couramment employée en politique. Lorsqu'un gouvernement sait qu'il aura du mal à faire accepter une mesure dans un projet de loi, la solution est d'organiser des fuites en laissant la presse se déchaîner contre une fausse mesure encore plus inacceptable, pour que la mesure initiale soit vécue par la population comme un compromis.

C'est ce que tente le gouvernement britannique à propos de la riposte graduée, qui revient sur le devant de la scène après avoir été repoussée. La Reine a appuyé la demande des lobbys du cinéma et de la musique, et selon des fuites relayées par Boing Boing, le secrétaire d'Etat Peter Mandelson s'apprêterait à proposer un projet de loi sur l'économie numérique (Digital Economy Bill) absolument inacceptable aux yeux de tout démocrate.

Le projet de loi autoriserait le Secrétariat d'Etat à effectuer n'importe quelle modification aux droits de propriété intellectuelle (droits d'auteur, marques, brevets...) par la simple voie réglementaire, sans le contrôle du Parlement. Il pourrait notamment créer de nouvelles peines telles despeines de prison pour le partage de fichiers, ou mettre en place la riposte graduée sans débat. De même, il pourrait concéder des prérogatives d'investigation aux ayants droit, qui auraient par exemple la possibilité d'exiger des FAI , des bibliothèques, des entreprises ou des écoles qu'ils livrent les informations personnelles sur les utilisateurs de leur accès Internet, ou qu'ils bloquent l'accès à certains sites ou protocoles. Ces pouvoirs pourraient être étendus, voire transformés en "devoirs", à l'égard de tout intermédiaire qui faciliterait, volontairement ou non, des infractions au droit d'auteur.

On ne croit pas à un seul instant que le pays qui a inventé le Bill of Rights pourrait accepter un tel projet de loi, qui a déjà provoqué la fureur des Libéraux-Démocrates. Mais le gouvernement britannique pourrait entretenir l'indignation, pour mieux faire passer un projet de loi encadré par le Parlement, mettant en place une riposte graduée à la française.

Publié par Guillaume Champeau, le 20 Novembre 2009 à 12h45
 
18
Commentaires à propos de «Riposte graduée : le gouvernement britannique affiche l'inacceptable»
Inscrit le 24/02/2006
5674 messages publiés
La méthode de la réduction 50% des cuisinistes ou des vendeurs de time share. Illégale normalement dans le commerce bien qu'utilisée quotidiennement et toujours appréciée par les politiques
Inscrit le 20/11/2009
1 messages publiés
et par leur famille... jean sarkozy anyone?
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
*
[message édité par enter le 19/01/2010 à 12:11 ]
Inscrit le 17/06/2009
491 messages publiés
c'est tellement énorme que ça risque de passer hein
Inscrit le 18/11/2009
53 messages publiés
ça me fait pensé à ce qui c'est passez chez nous avec la loi Hadopi1. Plusieurs choses dans le premier text était absolument inacceptable, et d'ailleur ne sont pas passé.
Et pouf il sorte une loi Hadopi2 qui ne serais surement pas passée en première instance. Heureusement, j'ai pas l'impression que les opposants ai été dup, puisque la bataille m'a semblé tout aussi rud...

Peut être ce qui a provoqué les foudres du gouvernement, un échec critique de manipulation de masse
Inscrit le 17/04/2005
611 messages publiés
bonne nouvelle c'est quand pour la france ?
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
bonne nouvelle c'est quand pour la france ?


tu sais dire : "combien coutent cinq places de cinéma ?" sans prononcer les "c" ????

...
...
...
...


réponse : c'est gratuit pour les mongols.
Inscrit le 28/07/2004
1181 messages publiés
UK, "the fascist regime", et ça date pas d'hier...
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
>>>" et toujours appréciée par les politiques"

et par les contestataires qui savent très bien qu'il faudra aboutir à un compromis.


Compromis ou pas, le piratage continuera, mon bon, que ça te plaise ou non, a toi et tés copains !
Inscrit le 15/03/2009
123 messages publiés
Il faudrait les faires soigner ces personnes, elles sont malades. C'est pour leurs bien et pour nous prevenir d'une contamination que je dis cela.
Inscrit le 15/08/2008
2816 messages publiés
Plus c'est gros, plus ça passe.

Mais nous aurons été les premiers. Vite, il faut breveter l'hadopi. On pourra peut être payer les locaux avec les fonds récoltés.
Inscrit le 05/03/2008
805 messages publiés
Sex Pistols "god save the queen" des visionnaires?
Inscrit le 26/08/2005
157 messages publiés
Moi, je trouve ça plutôt cool ... Imaginez un instant que le Secrétaire en question soit favorable aux Creative Common : il pourrait, sans l'avis su Parlement, inverser l'ordre des chose,s réduire la durée de la propriété intellectuelle, des droits voisins, etc.
Il faudrait juste que ça passe, et attendre un peu qu'un digital native prenne sa place
Inscrit le 10/07/2009
143 messages publiés
killerz, le 20/11/2009 - 18:01
Moi, je trouve ça plutôt cool ... Imaginez un instant que le Secrétaire en question soit favorable aux Creative Common : il pourrait, sans l'avis su Parlement, inverser l'ordre des chose,s réduire la durée de la propriété intellectuelle, des droits voisins, etc.
Il faudrait juste que ça passe, et attendre un peu qu'un digital native prenne sa place


Un peu comme les dictatures, c'est cool, il faudra juste mettre un type sympa au pouvoir.... -_-
Inscrit le 22/03/2006
274 messages publiés
c'est la porte au nez qui a été utilisée pour Jean Sarkozy : on propose président et on est finalement administrateur, ce qui est plus important, puisque le premier est la pour la communication, le second gère réellement l'argent... moralité les Sarkozy ont comme d'habitude empapaoutés tout le monde...
Inscrit le 05/03/2008
805 messages publiés
je traduis la 1ere phrase de la chanson "Dieu sauve la reine et son régime fasciste" etc...Et puis avec un peu de bol, si l'inacceptable passait...
Inscrit le 26/08/2005
157 messages publiés
killerz, le 20/11/2009 - 18:01
Moi, je trouve ça plutôt cool ... Imaginez un instant que le Secrétaire en question soit favorable aux Creative Common : il pourrait, sans l'avis su Parlement, inverser l'ordre des chose,s réduire la durée de la propriété intellectuelle, des droits voisins, etc.
Il faudrait juste que ça passe, et attendre un peu qu'un digital native prenne sa place


Un peu comme les dictatures, c'est cool, il faudra juste mettre un type sympa au pouvoir.... -_-


Mouais. Derrière ce "problème" du téléchargement se cache un conflit de génération et d'usage qui n'a rien à voir avec une dictature.
Sans parler du fait que ce que je dis, si c'est un peu provoc', est tout à fait réaliste. Ce serait même probablement la première chose qui arriverait si le PP gagnait un jour les élections en Grande Bretagne, non ?
A mon sens, il faut justement éviter de jouer le jeu de cette technique de inacceptable. Et la seule manière que je vois pour le moment, c'est justement de l'accepter et de le tourner à notre avantage.
Inscrit le 18/09/2009
631 messages publiés
La technique du "porte-au-nez" n'est pas en cause, elle sera toujours utilisée et ne peut trouver de "solution".
La responsabilité du fonctionnement d'une telle technique n'est pas au crédit de ses utilisateurs mais de ceux qui se laissent manipuler.

En réalité, cette manipulation provient d'une confusion entre le compromis dans les actes et le compromis dans les idées.
Vos idées ne sont pas marchandables, elles sont tranchées et rigides, seuls des éléments nouveaux et pertinents peuvent les faire évoluer et infléchir votre raisonnement. Si aucun élément n'est apporté alors votre thèse restera inchangée.
Le compromis se concrétisera donc dans les actes, dans la vie en commun et les décisions concertés et additives, et se structurera entre deux pensées "opposées".
Le porte-au-nez joue sur cette confusion en demandant un compromis non-pas dans les actes mais antérieurement au niveau des idées, essayant d'obliger un ré-échelonnement des valeurs et des conceptions d'une des parties, modifiant de fait la limite de l'inacceptable.
Si vous ne transigez pas dans vos raisonnements mais uniquement dans vos actes alors toutes techniques de cet ordre, toute rhétorique, toute tentative de manipulation est inefficace.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Novembre 2009
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6