Les hommes et les femmes n'ont pas la même approche face à la technologie. Selon une étude menée par une société spécialisée dans l'assistance informatique à distance, de nombreuses personnes, dont une nette proportion d'hommes, ne prendraient même pas la peine de lire le manuel d'instructions, préférant se ruer sur le téléphone pour demander de l'aide.

C’est inévitable, nous percevons souvent le sexe opposé à travers des stéréotypes bien connus. Les hommes ne demanderaient jamais leur chemin, tandis que les femmes seraient de grandes bavardes. Si chacun trouvera du vrai et du faux dans ces assertions, en tout cas nous voyons un phénomène relativement identique dans le petit monde de la high-tech : souvent, l’homme apparait comme plus doué – ou du moins plus à l’aise – que la femme, plus précautionneuse sans doute. Cet univers-là étant souvent considéré comme très masculin d’ailleurs.

Dire que les hommes et les femmes ont une approche différente de la technologie n’a donc rien de surprenant jusque-là. Cependant, si l’on en croit les données recueillies par un service d’assistance basé au Royaume-Uni, Gadget Helpline, les hommes seraient effectivement beaucoup moins susceptibles de consulter le guide d’utilisation livré avec un gadget électronique. En clair, ils préféreront manipuler ou dépanner un appareil par eux-mêmes. Et en cas d’infortune, ils choisiront d’appeler le support technique plutôt que de jeter un oeil dans le manuel d’instructions.

Gadget Helpline a analyse pas moins de 75 000 appels reçus entre septembre et octobre 2009 et a constaté qu’il y a pas que les geeks qui ne lisent pas le manuel… près de 64 % des hommes et 24 % des femmes s’estiment suffisamment compétents pour se passer des notes rédigées par le constructeur… préférant appeler à l’aide plutôt que de vérifier si aucune solution n’était proposée dans le manuel.

Comme le note Jacqui Cheng, d’Ars Technica, si ces chiffres sont particulièrement catastrophiques, surtout pour la gent masculine, on ne peut s’empêcher de se demander pourquoi toutes ces personnes sont manifestement incapables d’appliquer un principe simple : RTFM, Read The Fucking Manual, que l’on traduira sobrement par « Lis ce foutu manuel ». Pire, les révélations ne s’arrêtent pas là : 12 % des hommes et 7 % des femmes n’ont visiblement pas réussi à réaliser des gestes simples avant d’appeler, comme allumer leur ordinateur ou brancher leur gadget électronique…

En janvier 2008, un rapport identique avait ét publié par AVG Technologies, une entreprise spécialisée dans les logiciels de sécurité. La société avait noté qu’environ un tiers de tous ses utilisateurs, hommes et femmes, avait fait face à un risque informatique, mais que les hommes apparaissaient comme étant beaucoup plus confiants dans leur capacité à gérer la crise que les femmes. Dès lors, à la lumière des informations fournies par Gadget Helpline, on ne peut s’empêcher de sourire devant toutes ces personnes qui ont tendance à s’estimer suffisamment extraordinaires pour se passer d’instructions techniques.

Sans doute faut-il changer de méthode… si le RTFM ne marche pas, peut-être faut-il suggérer le STFW (Search The Fucking Web) ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés