Une part de pizza pour représenter le vaisseau amiral, un RD2D en plastique pour filmer le célèbre robot ou des effets spéciaux élaborés sur PC pour représenter une bataille spatiale... chacun avec leurs moyens, près de 500 internautes s'unissent actuellement pour produire un remake totalement loufoque de Star Wars.

Voilà qui devrait plaire à tous les fans de Star Wars croisés à ceux du film Soyez sympas, Rembobinez de Michel Gondry. Initié par Casey Pugh, le projet Star Wars : Uncut est sans contestation possible une violation des droits d’auteur de George Lucas sur son film, à la fois sur le scénario et l’univers tout entier de la célèbre trilogie. Mais c’est avant-tout une démonstration de ce qu’Internet peut apporter de nouveau dans la création (et George Lucas a heureusement toujours eu l’intelligence d’user avec parcimonie de ses droits pour laisser libre court à l’imagination des fans dans un cadre non commercial).

L’artiste a découpé le premier volet du film en 473 scènes de 15 secondes. Les internautes fans de Star Wars peuvent alors s’inscrire pour recréer un morceau du film avec les moyens du bord, de quelle que manière que ce soit. Certains ont recréé des effets spéciaux sur ordinateur, d’autres ont fait du stop-motion avec des figurines en plastique, d’autres encore ont rejoué les scènes dans des décors extérieurs, ou complètement transformé le genre du film avec des scènes burlesques. Tout est permis, pourvu de respecter les dialogues et le scénario avec le découpage orginal.

Très vite, toutes les scènes du film ont été acaparées par les bénévoles. Depuis le lancement du projet en juillet 2009, déjà 55 % du film a été refait, et validé par Casey Pugh. Dans les années 1980, alors qu’Internet n’était encore réservé qu’à une élite, il avait fallu sept ans à trois fans d’Indiana Jones pour créer Raiders of the Lost Ark : The Adaptation, avec un budget de 5000 $. Cette fois, avec l’aide de centaines d’internautes, il devrait suffir de quelques mois pour recréer tout Star Wars, presque gratuitement. Le résultat est bien sûr très (très !) éloigné de la qualité du film original, mais l’expérience de Hunt for Gollum a récemment montré, avec une qualité remarquable, ce que peut donner ce genre d’expérience cinématographique collaborative lorsqu’elle est menée avec sérieux.

En utilisant les premières scènes, toutes visibles sur Casey Push a ainsi pu publier la semaine dernière cette première bande annonce du résultat final :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés