Alors que Bilbo le Hobbit est actuellement en production avec un budget estimé autour de 200 millions de dollars, c'est un film réalisé par des fans avec un budget de seulement 3.000 livres sterling qui donne aux amateurs de Tolkien de quoi patienter. The Hunt for Gollum, sorti ce week-end, est incroyable de qualité et démontre que le cinéma amateur a un avenir radieux devant lui.

L’œuvre dure 40 minutes. Réalisée sans but lucratif, elle a été produite sans l’autorisation expresse de Tolkien Enterprises (qui gère les droits de J.R.R. Tolkien), ni de Peter Jackson, New Line Cinema, HarperCollins ou les autres ayants droits du Seigneur des Anneaux, livres ou films. « Cette œuvre est produite uniquement pour notre plaisir, non rémunéré, et pour celui des fans de Tolkiens », préviennent en préambule les fans qui ont réalisé The Hunt of Gollum, une histoire imaginaire basée sur les personnages de Tolkien et inspirée de l’adaptation qu’en a faite Peter Jackson au cinéma.

Le résultat, diffusé en exclusivité sur Dailymotion en haute-définition, sous-titré en français, est d’une qualité à peine croyable pour un budget de production de seulement 3.000 livres sterling (environ 3350 euros). Les acteurs, les costumes, l’ambiance sonore et visuelle du court métrage ressemblent beaucoup à la trilogie néo-zélandaise. Le réalisateur Chris Bouchard explique à la BBC que l’essentiel du budget est passé dans les costumes, le maquillage et quelques accessoires qu’ils n’avaient « pas pu avoir gratuitement, mendier, emprunter ou voler« .

Le reste a été accompli par une équipe de 160 artistes bénévoles, dont 60 pour les effets spéciaux, qui ont travaillé à distance sur Internet. « Je pense que nous avons essayé de simuler une vraie production professionnelle même si tout le monde le faisait pour le plaisir dans leur temps libre« , se réjouit Bouchard. « Nous avons essayé de relever la barre de ce qu’il est possible de faire avec un petit budget« .

Pour éviter au mieux les conflits de droits, le film se situe entre Bilbo le Hobbit et la Communauté de l’Anneau, ce qui évite de porter à l’écran l’œuvre écrite par Tolkien. Dans le film, Gandalf et Aragorn partent à la recherche de Gollum, qu’ils soupçonnent de détenir des informations sur l’Anneau. Ils veulent éviter qu’il soit capturé par l’ennemi.

Cependant si l’histoire réinventée était par nature libre de droits, les personnages sont eux-mêmes couverts par le droit d’auteur, voire par le droit des marques. « Nous sommes entrés en contact avec Tolkien Enterprises et nous avons eu un accord avec eux, que tant que nous serons totalement sans but lucratif, nous n’aurions pas de problème« , assure cependant Chris Bouchard. « Nous devons être attentifs à ne pas manquer de respect à leurs droits de propriété intellectuelle. Ils soutiennent la manière dont les fans expriment leur enthousiasme« .

Une position qu’a toujours tenu également George Lucas face aux multiples fan-films adaptés de Star Wars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés