Le conseiller de Nicolas Sarkozy, qui ne dit jamais un mot sans qu’elle traduise ou influence la pensée du Président de la République, s’est lui aussi attaché à faire de la polémique Hortefeux une fausse affaire de moralisation du net. Invité de l’émission Parlons Net sur France Info, la plume du Président a eu des mots qui démontrent à nouveau l’hostilité du gouvernement et de l’Elysée à l’encontre d’Internet.

« Pour l’instant nous n’avons pas appris collectivement à nous servir de la meilleure façon des nouvelles technologies de communication. Internet ne peut être la seule zone de non-droit, de non-morale de la société, la seule zone où aucune des valeurs habituelles qui permettent de vivre ensemble ne soient acceptées« , a fait savoir Henri Gaino.

Puis il conclut d’une phrase que d’aucun pourrait lui retourner contre le projet de loi Hadopi : « Je ne crois pas à la société de la délation généralisée, de la surveillance généralisée ».


Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés