Publié par Julien L., le Samedi 12 Septembre 2009

Tribune de Richard Stallman : "En finir avec la guerre au partage"

Dans un article parfois incisif, Richard Stallman dresse un tableau assez sombre de la situation internationale sur le partage de fichiers sur Internet. Que ce soit en Chine, aux Etats-Unis ou en Europe, les différents gouvernements cherchent à reprendre la main en verrouillant autant que possible le Réseau des réseaux. Fournissant quelques pistes de réflexion, Stallman reste prudent sur l'issue de cette "guerre"...

Richard Stallman, initiateur entre autres du projet GNU et de la licence publique générale GNU, a publié sur son site personnel une longue tribune intitulé "En finir avec la guerre au partage" (Ending the War on Sharing). La traduction a été entièrement réalisée par les membres de Framasoft et diffusée sur Framablog.

À l'heure où de nombreux gouvernements envisagent de renforcer le contrôle du Réseau des réseaux à cause du développement des échanges illicites sur Internet, Richard Stallman condamne cette guerre menée par les ayants droit contre le partage entre individus.

On notera que la situation française, et plus généralement européenne, est évoquée par Richard Stallman, puisqu'il aborde la directive européenne dont l'objet sera de couper l'accès Internet aux personnes suspectées de partage. À quelques jours de la reprise des débats sur l'Hadopi, nul doute que l'intervention du président de Free Software Foundation devrait amener du grain à moudre dans les discussions.

Diffusée sous les termes de la licence Creative Commons 3.0 BY-ND, nous reproduisons in extenso cette tribune dans nos colonnes :

"Quand les maisons de disques font toute une histoire autour du danger du " piratage ", elles ne parlent pas d'attaques violentes de navires. Elles se plaignent du partage de copies de musique, une activité à laquelle participent des millions de personnes dans un esprit de coopération. Le terme " piratage " est utilisé par les maisons de disques pour diaboliser le partage et la coopération en les comparant à un enlèvement,un meurtre ou un vol.

Le copyright (NdT : Pour des questions de non correspondance juridique nous avons choisi de ne pas traduire copyright par droit d'auteur) a été mis en place lorsque la presse imprimée a fait de la copie un produit de masse, le plus souvent à des fins commerciales. Le copyright était acceptable dans ce contexte technologique car il servait à réguler la production industrielle, ne restreignant pas les lecteurs ou (plus tard) les auditeurs de musique.

Dans les années 1890, les maisons de disques commencèrent à vendre des enregistrements musicaux produits en série. Ceux-ci facilitèrent le plaisir de la musique et ne furent pas un obstacle à son écoute. Le copyright sur ces enregistrements était en général peu sujet à controverse dans la mesure où il ne restreignait que les maisons de disques mais pas les auditeurs.

La technique numérique d'aujourd'hui permet à chacun de faire et partager des copies. Les maisons de disques cherchent maintenant à utiliser les lois sur le copyright pour nous refuser l'utilisation de cette avancée technologique. La loi, acceptable quand elle ne restreignait que les éditeurs, est maintenant une injustice car elle interdit la coopération entre citoyens.

Empêcher les gens de partager s'oppose à la nature humaine, aussi la propagande orwellienne du " partager, c'est voler " tombe-t-elle généralement dans l'oreille de sourds. Il semble que le seule manière d'empêcher les gens de partager soit une guerre rude contre le partage. Ainsi, les maisons de disques, au moyen de leurs armes légales comme la RIAA, poursuivent en justice des adolescents, leur demandant des centaines de milliers de dollars, pour avoir partagé. Au même moment, des coalitions d'entreprises, en vue de restreindre l'accès du public à la technologie, ont développé des systèmes de Gestion de Droits Numériques pensés pour menotter les utilisateurs et rendre les copies impossibles : les exemples incluent iTunes ou encore les disques DVD et Blueray (voir DefectiveByDesign.org pour plus d'informations). Bien que ces coalitions opèrent de façon anti-concurrentielle, les gouvernements oublient systématiquement de les poursuivre légalement.

Le partage continue malgré ces mesures, l'être humain ayant un très fort désir de partage. En conséquence, les maisons de disques et autres éditeurs demandent des mesures toujours plus dures pour châtier les partageurs. Ainsi les États-Unis ont voté une loi en octobre 2008 afin de saisir les ordinateurs utilisés pour le partage interdit. L'union Européenne envisage une directive afin de couper l'accès à Internet aux personnes accusées (pas condamnées) de partage : voir laquadrature.net si vous souhaitez aider et vous opposer à cela. La Nouvelle-Zélande a déjà adopté une telle loi en 2008.

Au cours d'une récente conférence, j'ai entendu une proposition demandant que les gens prouvent leur identité afin d'accéder à Internet : une telle surveillance aiderait aussi à écraser la dissidence et la démocratie. La Chine a annoncé une telle politique pour les cybercafés : l'Europe lui emboitera-t-elle le pas ? Un premier ministre au Royaume-Uni a proposé d'emprisonner dix ans les personnes en cas de partage. Ce n'est toujours pas appliqué... pour le moment. Pendant ce temps, au Mexique, les enfants sont invités à dénoncer leurs propres parents, dans le meilleur style soviétique, pour des copies non-autorisées. Il semble qu'il n'y ait pas de limite à la cruauté proposée par l'industrie du copyright dans sa guerre au partage.

Le principal argument des maisons de disques, en vue de l'interdiction du partage, est que cela cause des pertes d'emplois. Cette assertion se révèle n'être que pure hypothèse[1]. Et même en admettant qu'elle soit vraie, cela ne justifierait pas la guerre au partage. Devrions-nous empêcher les gens de nettoyer leurs maisons pour éviter la perte d'emplois de concierges ? Empêcher les gens de cuisiner ou empêcher le partage de recettes afin d'éviter des pertes d'emplois dans la restauration ? De tels arguments sont absurdes parce que le remède est radicalement plus nocif que la maladie.

Les maisons de disques prétendent aussi que le partage de musique ôte de l'argent aux musiciens. Voilà une sorte de demi-vérité pire qu'un mensonge : on n'y trouve même pas une vraie moitié de vérité.
Car même en admettant leur supposition que vous auriez acheté sinon un exemplaire de la même musique (généralement faux, mais parfois vrai), c'est seulement si les musiciens sont des célébrités établies depuis longtemps qu'ils gagneront de l'argent suite à votre achat. Les maisons de disques intimident les musiciens, au début de leur carrière, par des contrats abusifs les liant pour cinq ou sept albums. Il est rarissime qu'un enregistrement, sous incidence de ces contrats, vende suffisamment d'exemplaires pour rapporter un centime à son auteur. Pour plus de détails, suivez ce lien. Abstraction faite des célébrités bien établies, le partage ne fait que réduire le revenu que les industriels du disque vont dépenser en procès intentés aux amateurs de musique.

Quant aux quelques musiciens qui ne sont pas exploités par leurs contrats, les célébrités bien assises, ce n'est pas un problème particulier pour la société ou la musique si elles deviennent un peu moins riches. Il n'y a aucune justification à la guerre au partage. Nous, le public, devrions y mettre un terme.

Certains prétendent que les maisons de disques ne réussiront jamais à empêcher les gens de partager, que cela est tout simplement impossible[2]. Etant données les forces asymétriques des lobbyistes des maisons de disques et des amateurs de musique, je me méfie des prédictions sur l'issue de cette guerre ; en tout cas, c'est folie de sous-estimer l'ennemi. Nous devons supposer que chaque camp peut gagner et que le dénouement dépend de nous.

De plus, même si les maisons de disques ne réussiront jamais à étouffer la coopération humaine, elles causent déjà aujourd'hui énormément de dégâts, juste en s'y essayant, avec l'intention d'en générer davantage demain. Plutôt que de les laisser continuer cette guerre au partage jusqu'à ce qu'ils admettent sa futilité, nous devons les arrêter aussi vite que possible. Nous devons légaliser le partage.

Certains disent que la société en réseau n'a plus besoin de maisons de disques. Je n'adhère pas à cette position. Je ne paierai jamais pour un téléchargement de musique tant que je ne pourrais pas le faire anonymement, je veux donc être capable d'acheter des CDs anonymement dans une boutique. Je ne souhaite pas la disparition des maisons de disques en général, mais je n'abandonnerai pas ma liberté pour qu'elles puissent continuer.

Le but du copyright (sur des enregistrements musicaux ou toute autre chose) est simple : encourager l'écriture et l'art. C'est un but séduisant mais il y a des limites à sa justification. Empêcher les gens de pratiquer le partage sans but commercial, c'est tout simplement abusif. Si nous voulons promouvoir la musique à l'âge des réseaux informatiques, nous devons choisir des méthodes correspondant à ce que nous voulons faire avec la musique, et ceci comprend le partage.

Voici quelques suggestions à propos de ce que nous pourrions faire :

  • Les fans d'un certain style de musique pourraient organiser des fans clubs qui aideraient les gens aimant cette musique.
  • Nous pourrions augmenter les fonds des programmes gouvernementaux existants qui subventionnent les concerts et autres représentations publiques.
  • Les artistes pourraient financer leurs projets artistiques coûteux par des souscriptions, les fonds devant être remboursés si rien n'est fait.
  • De nombreux musiciens obtiennent plus d'argent des produits dérivés que des enregistrements. S'ils adoptent cette voie, ils n'ont aucune raison de restreindre la copie, bien au contraire.
  • Nous pourrions soutenir les artistes musiciens par des fonds publics distribués directement en fonction de la racine cubique de leur popularité. Utiliser la racine cubique signifie que, si la célébrité A est 1000 fois plus populaire que l'artiste chevronné B, A touchera 10 fois plus que B. Cette manière de partager l'argent est une façon efficace de promouvoir une grande diversité de musique.
    La loi devrait s'assurer que les labels de disques ne pourront pas confisquer ces sommes à l'artiste, l'expérience montrant qu'elles vont essayer de le faire. Parler de " compensation " des " détenteurs de droits " est une manière voilée de proposer de donner l'essentiel de l'argent aux maisons de disques, au nom des artistes.
    Ces fonds pourraient venir du budget général, ou d'une taxe spéciale sur quelque chose liée plus ou moins directement à l'écoute de musique, telle que disques vierges ou connexion internet.
  • Soutenir l'artiste par des paiements volontaires. Cela fonctionne déjà plutôt bien pour quelques artistes tels que Radiohead, Nine Inch nail (NdT : Voir cette vidéo) ou Jane Siberry (sheeba.ca), même en utilisant des systèmes peu pratiques qui obligent l'acheteur à avoir une carte de crédit.
    Si chaque amateur de musique pouvait payer avec une monnaie numérique (NdT : digital cash), si chaque lecteur de musique comportait un bouton sur lequel appuyer pour envoyer un euro à l'artiste qui a créé le morceau que vous écoutez, ne le pousseriez-vous pas occasionnellement, peut-être une fois par semaine ? Seuls les pauvres et les vrais radins refuseraient.

Vous avez peut-être d'autres bonnes idées. Soutenons les musiciens et légalisons le partage.

Notes :

[1] Voir cet article, mais attention à son utilisation du terme de propagande " propriété intellectuelle ", qui entretient la confusion en mettant dans le même panier des lois sans rapport. Voir ce lien et pourquoi il n'est jamais bon d'utiliser ce terme.

[2] Voir the-future-of-copyright."

Publié par Julien L., le 12 Septembre 2009 à 15h32
 
32
Commentaires à propos de «Tribune de Richard Stallman : "En finir avec la guerre au partage"»
Inscrit le 23/09/2006
3206 messages publiés
d'aucuns diront que ce ne sont là que les divagations propagandistes d'un cryptogauchiste barbu dans son garage...
Inscrit le 10/03/2009
102 messages publiés
Merci à Claude et Goofy du Framalang pour la traduction (source : http://www.framablog...-guerre-partage )
Inscrit le 11/06/2009
145 messages publiés
mais toutes ces suggestions et mesures existent déjà et fonctionnement parfaitement mais n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!

atention: tout le monde ment!
Inscrit le 20/05/2009
5389 messages publiés
CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
atention: tout le monde ment!


Citer les saintes écritures en les dissimulant sous de grossières fautes d'orthographe te rendra pas plus convainquant...
Inscrit le 03/09/2009
76 messages publiés
CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
mais toutes ces suggestions et mesures existent déjà et fonctionnement parfaitement mais n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!


Et Dieu sait que tu es humain!
Inscrit le 15/11/2003
3041 messages publiés
Excellent. A faire circuler.
Inscrit le 17/03/2009
130 messages publiés
Un article basé sur le bon sens, des amorces de solutions logiques et un raisonnement sain. Comment est-il possible que nos soi-disant élites, en tous cas les trolls qui nous gouvernent, ne puissent en tirer une leçon.
L'appât du gain est-il si fort qu'il détruit ce qui peut rester en eux de bon sens?
En fait de partage, ne connaissent-ils plus que celui du pouvoir?
A nous dans ce cas de faire en sorte qu'ils le perdent..
Inscrit le 11/06/2009
145 messages publiés
qaruk.zurack, le 12/09/2009 - 16:31
CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
atention: tout le monde ment!


Citer les saintes écritures en les dissimulant sous de grossières fautes d'orthographe te rendra pas plus convainquant...


je crois en effet que l'un de nous deux est un fieffé imposteur... enlève ton costume, Wilson, je t'ai reconnu, haha !!!
Inscrit le 24/11/2007
173 messages publiés
CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
...n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!



L'égoïsme et le partage ça te semble pas contradictoire?
Inscrit le 11/06/2009
145 messages publiés
LordVenom, le 12/09/2009 - 21:43

CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
...n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!



L'égoïsme et le partage ça te semble pas contradictoire?


justement c'est bien paradoxal: l'humain aime partager ce dont il n'est en droit de possèder, demandez lui de partager à son prochain son propre souper, certes ne rechignera pas à le faire, mais par une grimace il se soumettra.

l'humain est plein de contradictions, certains béats vous diront que cela est le propre de l'homme et ce qui fait son charme, sa force.
Dieu vous dira que ce n'est qu'un sale hypocrite un sale menteur, profiteur et qu'il serait bien temps d'en finir avec cette version ratée! non mais!

mtn, laissez moi prendre mes vicodins en paix...
Inscrit le 20/05/2009
5389 messages publiés
CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 21:56

mtn, laissez moi prendre mes vicodins en paix...


Sombre imposteur... As-tu seulement regardé tous les épisodes et cerné le caractère profond du personnage ?

Au delà de son cynisme, Grégory House est par-dessous tout attaché à la vérité, dans un premier temps, mais également au résultat. Pour lui, la fin justifie les moyens et pour peu que l'on soit sûr de ce que l'on souhaite, et qu'on sache l'argumenter, ou alors qu'une intuition indéfectible à quoi rien ne s'oppose nous guide vers un but précis, alors la fin justifie toujours les moyens.

Ce personnage, d'un point de vue analogie superficielle, peut tout aussi bien s'apparenter aux pro qu'aux anti hadopi, mais en matière d'anti-conformistes, de quasi-révolutionnaires aussi illuminés qu'incompris, mais qui quand il le faut savent parfaitement présenter les erreurs dans le raisonnement des autres, alors je trouve que les anti-hadopi sont plus Housiens que tu ne saurais jamais l'être.


... bref tu cherches à paraître sympathique avec tes citations mal senties ? Je te conseille plutôt de changer à nouveau de pseudo, cher ex-fnca2005+FNAC2009+VIDEOCLUB. Et aussi de changer de ton.
Inscrit le 11/06/2009
145 messages publiés
qaruk.zurack, le 12/09/2009 - 22:56

CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 21:56

mtn, laissez moi prendre mes vicodins en paix...


Sombre imposteur... As-tu seulement regardé tous les épisodes et cerné le caractère profond du personnage ?

Au delà de son cynisme, Grégory House est par-dessous tout attaché à la vérité, dans un premier temps, mais également au résultat. Pour lui, la fin justifie les moyens et pour peu que l'on soit sûr de ce que l'on souhaite, et qu'on sache l'argumenter, ou alors qu'une intuition indéfectible à quoi rien ne s'oppose nous guide vers un but précis, alors la fin justifie toujours les moyens.

Ce personnage, d'un point de vue analogie superficielle, peut tout aussi bien s'apparenter aux pro qu'aux anti hadopi, mais en matière d'anti-conformistes, de quasi-révolutionnaires aussi illuminés qu'incompris, mais qui quand il le faut savent parfaitement présenter les erreurs dans le raisonnement des autres, alors je trouve que les anti-hadopi sont plus Housiens que tu ne saurais jamais l'être.


... bref tu cherches à paraître sympathique avec tes citations mal senties ? Je te conseille plutôt de changer à nouveau de pseudo, cher ex-fnca2005+FNAC2009+VIDEOCLUB. Et aussi de changer de ton.


Houlala, qu'est ce qui vous rend si agressif comme ça ?
vous n'avez pas pris votre dose de vicodin ou quoi ?
Inscrit le 13/09/2009
1 messages publiés
si partager c'est voler, alors voler c'est partager envers soi meme. Dans cette "guerre" on a a faire a plus grand arnaqueur que nous pauvre internaute. les maisons de disques.beaucoup trop de merde musicale formatée sur le marché et les talentueux vrais musiciens , on les cherche, et le prix ....si on perd cette guéguerre, internet restera aux imbéciles
Inscrit le 09/10/2008
3223 messages publiés
CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
mais toutes ces suggestions et mesures existent déjà et fonctionnement parfaitement mais n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!

atention: tout le monde ment!


entre l'impot des majors via les supports et les loi de potes je serait toi j'irai vite me cacher.
Inscrit le 11/06/2009
145 messages publiés
EDU, le 13/09/2009 - 08:18

CTNMUSIC, le 12/09/2009 - 16:05
mais toutes ces suggestions et mesures existent déjà et fonctionnement parfaitement mais n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!

atention: tout le monde ment!


entre l'impot des majors via les supports et les loi de potes je serait toi j'irai vite me cacher.


et toi va apprendre à lire et à réfléchir avant d'écrire, toi aussi prend ta binette, rejoins tes copains dehors... tu sors!
[message édité par CTNMUSIC le 13/09/2009 à 09:19 ]
Inscrit le 18/10/2008
1856 messages publiés

Citation

mais toutes ces suggestions et mesures existent déjà et fonctionnement parfaitement mais n'empêchent pas l'être humain d'être humain: un sacré fiéfé égoïste!

Un exemple rigolo : j'ai payé ma version de LimeWire PRO, alors que j'aurais pu trouver sans difficulté une version piratée en utilisant... LimeWire. Pourquoi j'ai payé ? Parce qu'ils ne me prennent pas pour un con, parce que le logiciel est libre (le code source est dispo y compris pour les concurrents), parce que la version gratuite me plaît et parce que j'aime l'idée de soutenir un bon client P2P qui gère un réseau décentralisé. Et ça fait des années que leur business marche. Peux-tu en dire autant ?

Citation

atention: tout le monde ment!

Épiménide le Crétois avait dit « tous les Crétois sont des menteurs.» Toi, tu prétends que nous mentons tous. Bonjour pour avancer...
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Après ce long aparté avec CTNMUSIC( pas inintéressant ); Revenons à notre sujet principal :
RMS (Stallman) dans cette interview limite la discussion au COPYRIGHT ( la première partie critique est intéressante...et la seconde moins...). Il ne parle pas de la "licence globale" pourtant défendue par Attali ou le PS ( moi je ne crois pas à la pérénnité de cette solution....car le Copyright est antinomique du web...lui non plus, d'après ce que j'en ai lu ailleurs ). Le Streaming; solution hybride au gratuit, qui est largement majoritaire sur le Net, n'est pas abordé ici !
- J'attendais , de sa part, des éclaircissements supplémentaires sur les licences libres & le Copyleft...un vaste projet auquel il a aussi contribué...mais là; je suis resté sur ma faim !!!
http://www.a-brest.n...rticle1638.html

http://www.ettighoffer.fr/http:/www.ettighoffer.fr/349/renover-le-copyright-un-imperatif-de-l'economie-numerique
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
légalisons le partage pour la musique, ok ? peut etre..
mais quid du cinéma , de la presse, de la BD etc, le monsieur est en retard d'un train, le probleme du piratage est multiple et touche de nombreux médias
la licence global pour la musique c'est peut etre faisable mais pour le reste..., on ne va pas embaucher une armée de fonctionaires pour gerer ces usines à gaz
non il faut une bonne loi, bien répressive, aveugle et qui tape bordel, à tout va.. pour que l'on revienne au bon vieux temps, le DVD à 30€ , le CD à 17 €; ces prix étaient encore pratiqués il y quelques mois
aujoud'hui le dvd à 17 € et le cd 9.99€ en grande surface en bonne qualité et en nouveauté de plus, c'est insupporable, c'est donné du caviar a des cochons.
Inscrit le 20/10/2008
1039 messages publiés
Les vrais pirates sont ceux qui s'en fourrent plein les couilles, qui osent vendre de la merde en la faisant passer pour de la musique ou pour du cinéma. Ce sont ces gens-là qui sont les véritables voleurs et pirates. Ces mêmes personnes qui viennent pleurer dans le giron de Sarko - celui-ci ne voulant surtout pas perdre ses riches a(ppuis)mis nous pond alors une loi qui va leur permettre de récupérer leurs sous-sous chéris, afin de pouvoir acheter leur prochaine villa de 20 pièces, tout ça sur le dos de pseudo-"pirates" qui auront eu le malheur de télécharger "illégalement" un morceau de "musique" genre star ac' et autres daubes sans nom.

Alors oui, on se demande où sont les menteurs... A mon avis, bien plus du côté de chez CTNmusic. A noter d'ailleurs que je trouve ça énorme qu'un troll comme lui se permette de traiter de trolls les autres. CTNMUSIC est un (très) GROS menteur. Au moins, Videoclub, Enter, FCNA... eux sont convaincus et avancent des arguments crédibles.
[message édité par darkevil le 13/09/2009 à 14:48 ]
Inscrit le 20/10/2008
1039 messages publiés
@Videoclub : le DVD à 30 euros ? même à 17 c'est encore trop cher, et on ne parle même pas du CD... De toutes façons, ça fait des années que j'achète plus de CD, tout simplement parce que toute la musique que j'achète (oui : achetée, réellement) est au format numérique sur internet et stockée - légalement - sur mon PC. Aujourd'hui, les seuls CD que j'achète sont des CD vierges où je peux graver ma musique - légale - pour mon baladeur ou mon auto-radio.

Le CD est voué à disparaître, tout comme le Vinyl en son temps. Quant aux vidéo-clubs, ça fait au moins 3 ans que je n'y ai pas mis les pieds, et je suis pas prêt de les y remettre. Si j'achète encore des DVD, c'est très occasionnellement, à condition que l'édition me donne envie de l'acheter. Et sinon, bizarrement, je vais plus au cinéma depuis 2-3 ans (env. 2 fois par mois) que dans toute ma vie. Et pourtant je télécharge souvent ! Contrairement aux idées reçues, justement si un film que j'ai téléchargé m'a plu, je vais ensuite le voir au cinéma. Et pire, oh mon dieu ! Je l'achète en DVD ! Incroyable non ? Ben oui, d'après vous, les vilains téléchargeurs pirates n'achètent plus et ne vont plus au ciné. Bande de nazes, vous avez toujours rien compris ? Faut vivre avec son temps et accepter le progrès ! C'est comme ça.

Alors ton "caviar à des cochons", tu sais où tu peux te le mettre je pense.
[message édité par darkevil le 13/09/2009 à 14:47 ]
Inscrit le 11/06/2009
145 messages publiés
darkevil, le 13/09/2009 - 13:42

@Videoclub : le DVD à 30 euros ? même à 17 c'est encore trop cher, et on ne parle même pas du CD... De toutes façons, ça fait des années que j'achète plus de CD, tout simplement parce que toute la musique que j'achète (oui : achetée, réellement) est au format numérique sur internet et stockée - légalement - sur mon PC. Aujourd'hui, les seuls CD que j'achète sont des CD vierges où je peux graver ma musique - légale - pour mon baladeur ou mon auto-radio.

Le CD est voué à disparaître, tout comme le Vinyl en son temps. Quant aux vidéo-clubs, ça fait au moins 3 ans que je n'y ai pas mis les pieds, et je suis pas prêt de les y remettre. Si j'achète encore des DVD, c'est très occasionnellement, à condition que l'édition me donne envie de l'acheter. Et sinon, bizarrement, je vais plus au cinéma depuis 2-3 ans (env. 2 fois par mois) que dans toute ma vie. Et pourtant je télécharge souvent ! Contrairement aux idées reçues, justement si un film que j'ai téléchargé m'a plu, je vais ensuite le voir au cinéma. Et pire, oh mon dieu ! Je l'achète en DVD ! Incroyable non ? Ben oui, d'après vous, les vilains téléchargeurs pirates n'achètent plus et ne vont plus au ciné. Bande de nazes, vous avez toujours rien compris ? Faut vivre avec son temps et accepter le progrès ! C'est comme ça.

Alors ton "caviar à des cochons", tu sais où tu peux te le mettre je pense.


alors pour une fois et très sérieusement, j'espère contrairement à toi, que le CD ne mourra pas (le vinyl non plus d'ailleurs) car pour moi c'est un plaisir de recevoir un album dans un beau package, et voir à l'intérieur qu'il a été signé avec une petite note, un petit mot de remerciement à notre intention. car même si j'achète de plus en plus de mp3s, je comande aussi régulièrement des CD directement aux artistes et ça coûte pas cher en plus!
donc si par vivre avec son temps, tu sous entend qu'il faut vivre dans un monde déshumanisé ( y a qu'à voir la force des réseaux sociaux, FB, Twt), un monde où il ne s'échange que des bits qui ne connait pas cette agréable sensation de toucher la couverture d'un livre, de pouvoir le feuilleter et de humer le parfum qui s'en dégage, mais je ne veux pas de ce monde là... il y a quelques temps, vous vous êtes tous permis dans ce forum d'insulter plus bas que terre un grand auteur qu'est Ray Bradbury, c'est triste d'en arriver là, il y a certaines valeurs qui se perdent, alors quitte à me faire traiter toujours de troll ou me faire insulter de tous les noms, tant pis, ce ne sera pas à vous de m'imposer votre mode de vie et vos préceptes talibanesques.
ça c'est pas du troll, c'est ce que pense profondèment l'homme libre que je suis, qui a toujours vécu en tant que tel et qui ne se soumettra jamais à cette aliénation collective.
[message édité par CTNMUSIC le 13/09/2009 à 17:49 ]
Inscrit le 18/10/2008
1856 messages publiés
Effacé
[message édité par bronto le 13/09/2009 à 15:11 ]
Inscrit le 12/05/2009
888 messages publiés
légalisons le partage pour la musique, ok ? peut etre..
mais quid du cinéma , de la presse, de la BD etc, le monsieur est en retard d'un train,


Ah hum, pour ,info les idées qu'on été lancées dans de nombreuses idées (licence globale que tu cite par exemple) concernent aussi le cinéma et d'autres formes d'art si tu lis bien il est pour le partage en général entre êtres humains (ca serait débile de dire on partage que la musique), il a juste parler de la musique pour imager (d'ailleurs il parle aussi de blue ray et c'est surtout beaucoup de films qui sont en blue ray bien qu'on trouve aussi quelques concerts.

non il faut une bonne loi, bien répressive, aveugle et qui tape bordel, à tout va.. pour que l'on revienne au bon vieux temps


Oh oui fouette moi, vive les systèmes purement répressif, je me demande si t'est vraiment sérieux quand tu dis ça??? En fait, tu veut juste retourner au bon vieux temps pour que les gens retournent louer en videoclub pour faire leur propre DVDrip non? C'est vrai que pour certains c'était le bon temps.
Inscrit le 10/01/2008
62 messages publiés
Darkevil : Tiens c'est marrant c'est la même chose pour moi
J'achète quasiment rien du tout de ce que j'écoute/regarde (peut-être 1% maxi), mais en 2 mois d'été j'ai dépensé quelque chose comme 80€ pour cinéma/bouffe acheté là-bas en général...

Pour moi c'est l'aspect social, qui est de pouvoir regarder un film avec des amis, en parler après en buvant un verre, etc.. qui me pousse a payer pour un ciné plutôt que pour un dvd (qui est beaucoup plus facile/rapide a télécharger) ou de la musique (même chose)
Inscrit le 20/10/2008
1039 messages publiés
Absolument Symen !

@ CTNMusic : c'est pas la peine de prendre ton air repenti et d'utiliser des mots presque pas désagréables ni insultants. Tu as montré ton vrai visage dans d'autres posts de ce forum. Aujourd'hui, tu es catalogué, grâce à tes interventions, comme troll. C'est juste une constatation.

Maintenant, si j'ai dit que le CD était voué à disparaître, comme le Vinyl avant lui, c'est parce-que je pense que de nouveaux modèles économiques sont tout aussi viables - comme lors du passage de la VHS au DVD puis au Numérique. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi cracher sur le "tout numérique" alors que ce modèle d'échange - car on parle bien d'échanges et de partage - amène avec lui de nouvelles solutions de rémunération des artistes ? Alors oui, ces solutions il va falloir les créer... mais n'est-ce pas ce qui a toujours été fait ? Or aujourd'hui, les distributeurs et producteurs veulent le beurre, l'argent du beurre et la crémière. Et on devrait se laisser faire sans rien dire ? On devrait accepter de payer des sommes élevées pour des produits qui ne sont même pas inter opérables ? Pas d'accord !

Et des solutions, même si ce n'est pas à nous de les inventer, on a quand même tous donnés plus ou moins les bases de ce que ça pourrait être. La seule chose qui pourrait me redonner envie d'acheter plus de musique (de la musique, pas des CD) ce serait sous forme d'album numérique proposant un "plus". C'est en train de se faire il me semble.

Les CD, sous leur forme actuelle, n'apportent rien de plus justement, et à l'ère du numérique, du très haut débit, pourtant, il y a des choses à faire, à créer, à inventer. Mais encore une fois, ce n'est pas à nous de le faire. Tant que le modèle économique actuel ne sera pas revu de fond en comble - et ça passe par le chemin obligatoire de la rémunération des artistes AVANT celle des producteurs qui s'en mettent plein les poches depuis toujours - moi je ne paierai pas un centime pour de la musique formatée - en tant que grand amateur de jazz, de pop-rock et de rock, j'ai déjà tout ce qu'il me faut - dans un format commercial n'apportant rien de plus.

Quant au "plus" du "petit mot de l'artiste", je l'ai déjà sans acheter de CD. En effet, je participe en tant que "producteur" (ou plutôt sponsor) sur des sites permettant d'aider les jeunes artistes, et ils te remercient en live, t'offrent leur album auquel tu as contribué, tu peux aussi les faire connaître à tes amis, etc... ça, c'est un VRAI plus. Un CD, le mot de remerciement est "global", sur Internet, c'est personnalisé.

Mais bon, je ne suis pas optimiste, tant que les grosses industries vieillissantes du disque penseront qu'elles peuvent nous soutirer même juste un peu d'argent, elles n'imagineront pas de nouveaux modèles. Hadopi est le meilleur exemple de l'implication du gouvernement avec ces sociétés lobbyistes.
[message édité par darkevil le 13/09/2009 à 23:47 ]
Inscrit le 12/05/2009
888 messages publiés
je comande aussi régulièrement des CD directement aux artistes et ça coûte pas cher en plus!


Moi ça arrive souvent qu'ils me les donnent après le concert parce que j'ai été tapé la discut avec eux et leur ai payé une petite binouze pour les remercier, ca me coute encore moins cher le CD et j'ai même droit à la dédicace personnalisé

vos préceptes talibanesques.
ça c'est pas du troll, c'est ce que pense profondèment l'homme libre que je suis, qui a toujours vécu en tant que tel et qui ne se soumettra jamais à cette aliénation collective.


T'as raison c'est plus proche du godwin que du troll , c'est vrai aussi que l'aliénation collective des lobys est de bien meilleur facture pour laver un cerveau.
Inscrit le 24/02/2009
783 messages publiés
[...]
non il faut une bonne loi, bien répressive, aveugle et qui tape bordel, à tout va.. pour que l'on revienne au bon vieux temps, le DVD à 30€ , le CD à 17 €; ces prix étaient encore pratiqués il y quelques mois
aujoud'hui le dvd à 17 € et le cd 9.99€ en grande surface en bonne qualité et en nouveauté de plus, c'est insupporable, c'est donné du caviar a des cochons.


Mais oui, quelle bonne idée:
- à l'aveugle: comme ça on est sur de ne voir aucun rapport entre loi et peine.
- qui tape à tout va: c'est sûr que le bâton a toujours tellement fait avancer les choses et progresser l'humanité... et allez, rétablissons le bagne, les châtiments corporels et la peine de mort tant qu'on y est... le bon vieux temps quoi! (nostalgie, nostalgie...)
Inscrit le 29/06/2009
586 messages publiés
Koguma, le 14/09/2009 - 00:48

Moi ça arrive souvent qu'ils me les donnent après le concert parce que j'ai été tapé la discut avec eux et leur ai payé une petite binouze pour les remercier, ca me coute encore moins cher le CD et j'ai même droit à la dédicace personnalisé

Donc finalement, dans ces cas là, les seuls ronds que tu sors, c'est pour engraisser les multinationales de l'agro-alimentaire (il m'étonnerai fortement que les salles de concert en général proposent des bières artisanales locales).
Dure réalité !
Inscrit le 17/01/2009
2 messages publiés
La culture est morte. Les "artistes" du showbiz sont à la culture ce que McDo est à la gastronomie. Ca me fait vomir de les voir prêts à vendre leur fesses sur les plateaux TV pour leur quart d'heure de gloire. Aussi décadents, pompeux et inutiles que les aristos du XVIIIème. Allez faire un tour dans un musée, allez à l'opéra et comparez après avec la merde que nous servent les majors jour après jour et osez me parler après ça de culture.
Inscrit le 20/07/2006
1004 messages publiés
Les artistes doivents bien gagner de l'argent de leur travail ...

Si pour vous c'est de la grosse merde commercial, pourquoi la télécharger vous?

Je suis un grand fan de musique, et je respect les gens qui la compose, donc j'achete leur musique ... Moi sa me parais logique.

Certain voyent le vinyl mort, pourtant rien ne vaux un bon mix a partir de bonnes vielles galettes.
[message édité par xorox le 22/10/2009 à 13:16 ]
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
Entièrement en phase avec cet article.

Je mettrai en avant ces deux paragraphes :
Certains prétendent que les maisons de disques ne réussiront jamais à empêcher les gens de partager, que cela est tout simplement impossible[2]. Etant données les forces asymétriques des lobbyistes des maisons de disques et des amateurs de musique, je me méfie des prédictions sur l’issue de cette guerre ; en tout cas, c’est folie de sous-estimer l’ennemi. Nous devons supposer que chaque camp peut gagner et que le dénouement dépend de nous.

Car je pense que tout est (malheureusement) possible.


Si chaque amateur de musique pouvait payer avec une monnaie numérique (NdT : digital cash), si chaque lecteur de musique comportait un bouton sur lequel appuyer pour envoyer un euro à l’artiste qui a créé le morceau que vous écoutez, ne le pousseriez-vous pas occasionnellement, peut-être une fois par semaine ?

Parce que c'est parfois franchement chiant de payer sur le net, voire impossible pour de petites sommes.
A quand un appareil chez soit qui permettra d'insérer sa carte bancaire pour des règlements de quelques centimes, ou tout autre procédé qui, d'un clic, permettra de s'acquitter de quelques monnaies virtuelles. Perso, je suis demandeur !

PS : C'est quoi "digital cash", ça existe en France ?
Inscrit le 22/10/2009
1 messages publiés
Totalement d'accord avec le grand Richard

Personnellement, je n'ai jamais acheté autant de CD/DVD/Blueray depuis l'avènement du partage. Par contre, je considère que le MP3 et la musique numérique en générale, est une abomination pour le mélomane que je suis. Non seulement, le son numérique est sans vie (y compris sur cd), compressé à outrance, mais en plus, on perd la jouissance de l'objet.
Rien ne vaut un bon vinyl
D'ailleurs, on constate avec grand plaisir que les ventes de vinyl augmente !!! )))
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2009
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11