Alors que tout le monde l'attendait, Apple ne devrait pas dévoiler ce soir la sortie du catalogue des Beatles sur iTunes. Les discussions avec EMI n'ont pas abouti à temps, même si l'intégralité de l'oeuvre des Fab Four circule déjà massivement sur les réseaux P2P...

Ca devait être l’évènement du jour. Le 9/09/2009, les Beatles devaient enfin débarquer en téléchargement légal sur les plateformes de musique en ligne. Le même jour sort en coffret l’intégralité de leur œuvre remastérisée, en mono (11 albums et les singles) et en stéréo (13 albums et les singles), et le jeu The Beatles : Rock Band. Mais sauf surprise de dernière minute, ça n’est pas aujourd’hui qu’Apple proposera l’intégralité des chansons des Fab Four sur iTunes.

Ernesto Schmidtt, le président des catalogues chez EMI, a indiqué au Financial Times que l’œuvre des Beatles ne figurait pas au programme de la conférence que doit donner ce soir la firme de Cupertino pour annoncer de nouveaux produits et services. La maison de disques détient les droits sur les enregistrements sonores des Beatles, tandis que Sony/ATV (détenue en partie par les héritiers de Michael Jackson) possède les droits d’édition.

« Les négociations entre Apple et EMI sont en cours et nous attendons avec impatience le jour où nous pourrons rendre la musique disponible (sur les plateformes de musique en ligne)« , a déclaré Schmidtt au journal économique. La maison de disques redouterait… le piratage.

Une déclaration absolument ridicule. Depuis au moins dix ans l’intégralité des Beatles circule déjà sur les réseaux P2P, numérisée par des passionnés et distribuée par les internautes. Depuis près d’une semaine, avant-même sa sortie dans les bacs, l’intégralité des Beatles remastérisée est disponible notamment sur BitTorrent, y compris encodée au format FLAC sans perte de qualité. Gratuitement.

Que faut-il pour convaincre EMI qu’il est grand temps de signer ?

Comme un clin d’oeil agacé, Apple a mis sur son carton d’invitation à la conférence de ce soir ces quelques mots : « It’s only rock’n roll but we like it« . Une phrase des Rolling Stones, l’éternel rival du groupe de Liverpool.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés