Selon les données fournies par Arbor Networks, les Européens passent moins de temps devant l'ordinateur le soir que les Américains. En effet, les habitants du Vieux Continent se déconnectent presque quatre heures avant leurs voisins outre-Atlantique. Dès lors, est-ce pour autant un signe de vie meilleure ?

C’est ce qu’il semble se dégager d’une étude menée par Arbor Networks. En relevant des informations provenant de 65 fournisseurs d’accès Internet situés des deux côtés de l’Atlantique, la société spécialisée dans la fourniture de solutions de contrôle de la sécurité des services pour les réseaux internationaux a révélé une différence majeure entre les internautes américains et européens sur l’utilisation d’Internet le soir.

En effet, selon le graphique diffusé par Ars Technica, les Européens auraient tendance à se déconnecter progressivement à partir de 19 heures, tandis que nos voisins outre-Atlantique garderaient le cap jusqu’à 23 heures. D’aucuns chez Arbor Networks estiment dès lors que cela jouerait sur la qualité de vie d’un individu. Les Européens disposeraient de plus de temps pour poursuivre d’autres activités.

L’entreprise relève que les principales raisons poussant les Américains à rester encore sur le net correspondent sans surprise aux périodes de pointe d’activités comme les jeux en ligne (World of Warcraft, Steam) ou la découverte de vidéo en ligne (YouTube, Hulu). Toutefois, l’intérêt pour les sites de streaming vidéo augmentent particulièrement vers minuit.

« Sans surprise, nous voyons un déplacement du trafic des sites classiques comme YouTube vers des services proposant du contenu pour adulte » note Arbor Networks. Entre 22 heures et 01 heure du matin, avec un bond de 40 %. Et si les Américains ne passent leur temps qu’à regarder du porno, jouer en ligne ou visionner des vidéos, est-ce pour autant que les Européens ont nécessairement une vie meilleure ?

L’étude, évidemment, ne le dit pas. Toutefois, s’il est sûr que les spéculations sur la vie des Européens sont allés bon train (« les Européens utilisent moins Internet la nuit, ont de meilleures interactions sociales, mangent de la nourriture de meilleure qualité, et généralement ont une meilleure vie… »), il faut surtout noter que l’Europe ne dispose surtout pas de la même offre culturelle et divertissante que les Américains.

Les Netflix On-Demand, les Amazon On-Demand ou encore les Hulu n’ont aucun pendant crédible en Europe, et la chronologie des médias est plus souple aux Etats-Unis qu’en France par exemple. Finalement, les Européens passent peut-être autant de temps que les Américains devant un écran. Sauf qu’ils sont peut-être devant la télévision au lieu d’être devant un écran d’ordinateur…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés