La quatrième licence 3G devrait être soumise à un appel d'offres d'ici fin juillet. Si Iliad et Virgin Mobile se sont déclarés intéressés, d'autres groupes pourraient toujours intervenir, comme Bolloré. Du côté des autres opérateurs, notamment Orange, le mécontentement du prix du lot pourrait conduire à une action en justice.

Dernière ligne droite pour l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile ? Selon le président de l’ARCEP, l’appel d’offres pour obtenir la quatrième licence 3G devrait survenir d’ici fin juillet, voire un peu plus tôt. « Il est quasi-certain que ce sera d’ici la fin du mois de juillet pour le lancement de l’appel d’offres » a déclaré Jean-Ludovic Silicani lors d’une conférence de presse portant sur le développement de l’Internet haut et très haut débit en France.

À l’origine estimé à 206 millions d’euros, le prix de la portion du bloc de fréquences de 5 MHz réservée à la quatrième licence 3G a été réévalué à 240 millions d’euros par la Commission des Participations et des Transferts (CPT). Toutefois, le rôle de la CPT est uniquement consultatif et il reviendra à l’Etat de suivre ou non l’avis de cet organisme. Bien qu’aucune décision n’a été prise par le gouvernement, Orange est excessivement mécontent de la tournure des choses, estimant que le futur concurrent bénéficie d’une aide beaucoup trop marqué des pouvoirs publics.

Ainsi, l’opérateur historique pourrait porter plainte auprès de la Commission européenne si jamais cette somme était maintenue. Orange juge en effet déloyal un tel traitement de faveur, alors qu’il avait déboursé pas moins de 619 millions d’euros pour une licence complète (15 MHz) en 2001. SFR et Bouygues Télécom avaient également dû payer la même somme l’année suivante.

Pour l’heure, seuls deux candidats se sont déclarés intéressés par l’obtention de cette quatrième licenc e : Iliad bien entendu, mais également Virgin Mobile qui a un certain intérêt pour ce lot, bien qu’il ne dispose pas de réseau propre. Des rumeurs font aussi référence au groupe Bolloré, mais sans confirmation officielle. Enfin, les deux autres blocs de 5 MHz seront mis en vente à une date ultérieure et tous pourront se porter candidat.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés