Depuis minuit, les internautes peuvent regarder gratuitement sur YouTube le film Home, qui sera diffusé ce soir sur France 2, comme sur de très nombreuses chaînes de télévision à travers le monde. Le film est également sorti dans les salles, ainsi que dans les magasins en Blu-Ray et DVD. Mais contrairement à ce qu'avait annoncé Yann Arthus-Bertrand, son film ne peut pas être copié et redistribué librement par les internautes. Sa diffusion sur YouTube est même protégée contre la copie.

C’est aujourd’hui que sort sur les écrans, partout dans le monde, le premier film de Yann Arthus-Bertrand. Sorti symboliquement ce 5 juin, Journée Mondiale de l’Environnement, Home brise les codes habituels de la filière cinématographique. Projeté en plein air, disponible le même jour en DVD, en Blu-Ray et à la télévision, dans toutes les régions du globe, le film est aussi proposé gratuitement sur YouTube depuis minuit.

Lors de la présentation du film à la presse, Yann Arthus-Bertrand avait dit publiquement qu’il « n’y a pas de droit, n’y a pas de copyright, montrez-le au maximum de gens« . Sans doute faisait-il alors sursauter intérieurement son producteur Luc Besson, le président d’Europacorp et grand pourfendeur de la liberté de diffuser les œuvres sur Internet.

Nous nous étions étonnés, mais félicités, de cette précision. Le film serait donc bien purement philanthropique, comme sa présentation et son financement le laissait penser.

Mais renseignement pris, il y a bien un copyright sur le film. Aucune licence ne permet aux internautes de le redistribuer librement autour d’eux. Il est possible de le diffuser publiquement, à partir des sources fournies et contrôlées par la production, mais pas de le copier pour le distribuer par d’autres moyens.

Home est « disponible en exclusivité sur YouTube en 6 langues et pendant 10 jours à partir de ce soir minuit« , nous rappelle ainsi une porte-parole du site de partage de vidéos. « Sa diffusion numérique est limitée dans le temps (10 jours) et à une plateforme, YouTube, où il sera disponible en exclusivité. Sur la plateforme, et pour éviter qu’il perde son aspect événementiel, il est protégé par la solution Content ID qui empêche sa copie et sa remise en ligne dans son intégralité ou en partie sur YouTube. Le film n’a donc pas vocation à se trouver sur des réseaux peer-to-peer« , nous précise-t-elle.

S’il n’est pas possible de le copier, il est en revanche permis de le diffuser gratuitement en public. « Effectivement, précise YouTube, le film reste la propriété de ses créateurs et producteurs, mais sa diffusion en public est libre, à l’inverse d’une œuvre traditionnelle (le traditionnel message en début de DVD disant que la copie est réservée à un usage privé). Concrètement, le film que ce soit lors de sa diffusion sur France 2, dans les 10 jours de sa disponibilité sur YouTube ou sur le support DVD vendu à la FNAC peut être projeté en public ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés