Chers amis utilisateurs de Peer-to-Peer, les majors de l'industrie et les associations qui les défendent en attaquant les réseaux vous prennent pour des veaux avars d'argent et incapables du moindre esprit communautaire. C'est en tout cas l'impression très amère laissée par le projet Peerfactor qui sera lancé lundi par l'association Retspan.


« Et si vous gagniez de l’argent en luttant contre la piraterie ? ». Voilà ce que nous proposera dès lundi Retspan, à en croire le teaser présent sur le site officiel de Peerfactor. En plus clair, l’association va jouer le classique refrain de la tentation du diable en promettant à ces vils utilisateurs pirates de l’argent s’ils diffusent de faux fichiers sur les réseaux (des fakes). Avec la multiplication de ces faux fichiers, il deviendra extrêmement difficile de se servir des moteurs de recherche pour trouver le « vrai fichier pirate ».

Le montant de rémunération des utilisateurs sera déterminé directement par les majors, en fonction de l’importance de l’œuvre à protéger et de sa propagation sur les réseaux. Le procédé est déjà connu dans les milieux du spam, où certaines sociétés pernicieuses engagent à tour de bras des gens sans aucune morale pour trouver les procédés les plus vicieux permettant de spammer les boîtes aux lettres en contournant les filtres.

La communauté du P2P a t-elle une morale plus forte qui résistera à l’appel de l’argent (oserait-on dire « sal ») ?

Quoi qu’il advienne, l’action de RetSpan n’est qu’à court terme. Très vite les réseaux s’organiseront pour lutter contre cette invasion à coups de dollars, et les majors elles-même se renderont vite compte que les chèques qu’elles signent n’auront aucun impact positif sur leurs ventes.

Mise à jour :

Comme prévu, le site officiel a ouvert ses portes ce lundi. Il y ait dit que le principe de Peerfactor a été imaginé il y a plus de deux ans. On sait donc maintenant ce qui a motivé à l’époque les fondateurs de l’association Retspan. Concernant le principe justement, la description de Peerfactor nous informe qu’à « chaque fois qu’un internaute est redirigé vers un site web légal où à chaque fois qu’il achète légalement un produit, le membre de PeerFactor qui est à l’origine de cette redirection ou de cet achat touche une commission », dont le montant est pour l’instant indéterminé. L’association a ouvert les pré-inscriptions, nous en saurons donc plus à l’ouverture réelle du programme, à une date elle aussi indéterminée…

Site Officiel :

www.peerfactor.info

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés