Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 09 Janvier 2009

Face au CD en déclin, le disque vinyle fait un retour en force

En pleine crise de l'industrie disque, et alors que les ventes de fichiers MP3 sont loin de remplir leurs promesses, les ventes de vinyles explosent. Un phénomène qui bénéficie avant tout aux labels indépendants, loin d'être aussi alarmistes que les majors sur l'état du marché musical.

Il était promis à une mort certaine. Moins pratique à utiliser qu'un disque compact, plus fragile avec ses sillons qui se rayent à la moindre étourderie, et plus granuleux dans son rendu, le vinyle aurait dû mourir avec l'adoption massive du CD. Il prenait d'ailleurs de façon certaine la direction du musée pour y rejoindre les disques Victrola ou les 78 tours avant de faire finalement un retour inattendu, impulsé par des DJ qui ne les ont jamais véritablement quittés. Le disque vinyle séduit désormais également des consommateurs lassés par la froideur de la boîte plastique et la pureté trop industrielle du son renvoyé par les lecteurs CD. En ces temps de dématérialisation à l'extrême symbolisée par le MP3 et l'iPod, les amateurs retrouvent le goût de l'objet, des belles pochettes et du son plus chaud.

Aux Etats-Unis, Nielsen Soundscan a ainsi constaté une explosion du marché du vinyle en 2008. 1,88 millions d'albums sur disque vinyle ont été vendus l'an dernier outre-Atlantique. Un record jamais atteint depuis que Nielsen traque les ventes des ronds de plastique noir depuis 1991. Le précédent record avait été établi en 2000, avec 1,5 millions de LP vendus.

Alors que les ventes avaient progressé de 14 % entre 2006 et 2007, pour atteindre 990.000 exemplaires, elles ont quasiment doublé en un an. Dans le même temps, les ventes de CD continuaient de chuter pour passer de 553,4 millions de disques compacts vendus en 2006 à 360 millions en 2008. Les ventes de MP3, elles, ont progressé de 32,6 millions de fichiers vendus à 65,8 millions.

En France, le Syndicat National de l'Edition Phonographique (SNEP) minimise l'importance du phénomène. "Les chiffres définitifs de 2008 ne seront connus que la semaine prochaine mais la tendance serait en effet à une augmentation par rapport à 2007 et 2006", nous confie le président du SNEP Hervé Rony. Toutefois "globalement le niveau des ventes baisse d'année en année", tempère-t-il aussitôt. "On peut donc parler peut-être d'un léger rebond mais franchement ce marché est symbolique et fondamentalement marginal, voire anecdotique, sorti de quelques passionnés et du monde des DJ. On parle de moins de 200 000 unités".

"Le dernier objet collector c'est le vinyle"

Un constat pessimiste que ne partage pas Grégory, qui a fondé il y a dix ans Toon'Z Shop, le numéro deux français de la vente de vinyles sur Internet. Ses ventes sont en constante progression depuis 10 ans, et le site a enregistré en 2008 environ 50 % de chiffre d'affaires en plus par rapport à 2007. "Le CD est bientôt mort, c'est nul, c'est un mauvais produit sur un mauvais plastique qui ne résiste pas au temps", accuse-t-il. "Le MP3, c'est du virtuel. Le vinyle c'est le dernier objet qui tient dans le temps, c'est du vintage, c'est devenu un objet collector que les passionnés ont envie d'avoir chez eux". C'est aussi un objet qui revient à la mode.

Si le SNEP ne compte que 200.000 vinyles vendus, c'est parce que "les trois quarts des disques vinyles sont produits par des labels indépendants" qui ne sont pas représentés par le Syndicat, rappelle Grégory. Surtout, ils sont produits dans l'ombre, sans déclaration à la Sacem. Lui-même producteur de musique électronique, Grégory ne travaille qu'avec des artistes ou des labels qui ne sont pas membres de la société de gestion collective. "Ca ne sert strictement à rien, ils font payer des centaines d'euros pour pouvoir presser un disque alors qu'on ne reçoit rien en retour puisqu'ils ne passent jamais à la radio. Si c'est pour faire gagner plus d'argent à David Ghetta, ça ne m'intéresse pas", explique-t-il. Pourtant, ses artistes vivent très bien et ne connaissent pas la crise que dénonce l'industrie musicale depuis l'arrivée de Napster. "Beaucoup ont des salaires qui font rêver, ils vendent des disques et ils se produisent tous les week-end".

En 2009, Toon'z Shop devrait se doter d'une plateforme de vente de fichiers MP3 et d'un site beaucoup plus communautaire, avec hésitation. La petite entreprise poitevine y va avec méfiance. "Ce qui fait la valeur du vinyle c'est l'objet et la rareté. Nous produisons nos disques en quelques centaines d'exemplaires et ensuite c'est fini, ils deviennent introuvables, c'est ce qui fait leur prix". Les collectionneurs s'arrachent les nouveautés et veulent aussi collectionner les stickers conçus par le designer de Toon'z. "Au départ on les offrait gratuitement avec les albums mais aujourd'hui on en vient même à les vendre séparément comme des objets à part entière".

Pour Grégory, le doublement des ventes de disques vinyles aux Etats-Unis est une excellente nouvelle. "En général ils ont toujours un peu d'avance sur nous. Ca fait quelques temps qu'on voit venir une explosion des ventes".

Qui sait, après des années de baladeurs MP3, la platine vinyle sera peut-être le cadeau à la mode au prochain Noël ?

(illustration : Old Vinyl, CC by-nc 2.0, par fensterbme)

Publié par Guillaume Champeau, le 9 Janvier 2009 à 15h47
 
60
Commentaires à propos de «Face au CD en déclin, le disque vinyle fait un retour en force»
Inscrit le 08/01/2003
3090 messages publiés
Oui c'est évident, et il continuera à faire son bonhomme de chemin chez les avertis, mais il ne parviendra pas à reconquérir les masses à mon avis....

je ne vois pas les gens acheter des 33 tours de Laurie ou du dernier star académie......à une époque où les masses sont lobotomisées par les standards édictés par les industriels.
Inscrit le 24/11/2007
174 messages publiés
Justement SIDI, là ou l'industrie musicale se trompe c'est qu'elle pense que c'est en faisant du "générique", du "standard bouboum", du volume que l'on se fait de l'argent... ça a marché un temps.

Mais ce sont les "bons artistes", les "génies musicaux", et leurs "univers" qui font vendre (je à MIKA par exemple, ou Whinouse).

Je suis d'accord avec toi, le vinyle ne va pas "renaître" MAIS sa croissance tend à prouver que le "monde musicale" n'est pas en crise et que c'est bien "l'industrie musicale" qui se trompe lourdement !

P.S: oui je kiffe les "" aujourd'hui ;o)=)

1) Le
2)
Inscrit le 08/01/2003
3090 messages publiés
Justement SIDI, là ou l'industrie musicale se trompe c'est qu'elle pense que c'est en faisant du "générique", du "standard bouboum", du volume que l'on se fait de l'argent... ça a marché un temps.

Mais ce sont les "bons artistes", les "génies musicaux", et leurs "univers" qui font vendre (je à MIKA par exemple, ou Whinouse).


ah mais ça je suis d'accord.
Inscrit le 10/03/2004
8445 messages publiés
plus fragile avec ses sillons qui se rayent à la moindre étourderie,

Ca c'était un des arguments des maisons de disque, qui par la suite, c'est avéré complètement faux.

Une rayure sur un vinyl, ça saute et ça reprend la lecture. Sur un CD, tu peux te faire des beaux sous verres avec.

Idem, on parlait d'une durée de vie quasi infinie : en réalité on parle de 30 à 50 ans (ouai je sais c'est plus un rateau qu'une fourchette © Gad Elmaleh mais me souviens pu de la durée exacte ).
Inscrit le 02/06/2006
1363 messages publiés
plus fragile avec ses sillons qui se rayent à la moindre étourderie,

Ca c'était un des arguments des maisons de disque, qui par la suite, c'est avéré complètement faux.

Une rayure sur un vinyl, ça saute et ça reprend la lecture. Sur un CD, tu peux te faire des beaux sous verres avec.

Idem, on parlait d'une durée de vie quasi infinie : en réalité on parle de 30 à 50 ans (ouai je sais c'est plus un rateau qu'une fourchette © Gad Elmaleh mais me souviens pu de la durée exacte ).

ça doit faire longtemps que tu n'as pas écouté un vinyle toi. Le dernier que j'ai écouté tournait en boucle sur le même mot a cause d'une rayure mal placée (j'ai du m'en débarasser d'un bon paquet de 45T à cause de ça malgré un entretien soigneux).
Il est vrai que le son d'un vinyle est plus fidèle et plus chaud que celui d'un CD (normal, les enregistrements vinyles sont en analogique) avec en plus le coté objet de collection.
Inscrit le 10/07/2008
3476 messages publiés
Faites un test sérieux, en double aveugle, avec le même titre en vinyle et en CD sur du bon matériel, et vous comprendrez. C'est mon maronnier, à la fin des repas, et l'assistance préfère toujours le son du vinyle. Etonnant non?
Inscrit le 13/09/2007
422 messages publiés
Bah en même temps, un bon empli peut rendre un beau son sur un, CD.
Le soucis c'est que pour beaucoup, le numérique ça doit respecter des règles, donc il y a plusieurs composants qui sont rajoutés pour avoir de belles courbes, bien propres, bien nettes.
Au final on a un truc soit disant parfait, mais qui ne l'est que sur le papier (ou devrais-je dire sur l'oscilloscope).

Mais ça fait partie de la qualité (ou non) de l'ampli, du lecteur de CD, et éventuellement des enceintes (bien que pour un comparatif ça n'entre pas en compte).

Donc avant de retourner au vinyle, ayons de bons amplis (ce qui est très rare) et de bons lecteurs.
Inscrit le 27/11/2008
163 messages publiés
Et tout le monde oublie une chose importante:
Le vinyle a un putain de son !
Dynamique explosive, scene sonore enveloppante, chaleur... Avec une bonne platine et un bon ampli on a des resultats exceptionnels (on ameme fait en magasin hifi avec du matos de compete des comparaisons avec le SACD avecle vinyle qui arrivait gagnant au final...).

Meme avec une platine peu chere le resultat est garanti. Car le vinyle a un putain d'avantage technique sur le CD: il ne nécessite aucune conversion (aucun convertisseur).

Ca claque et c'est beau.
Inscrit le 28/08/2008
284 messages publiés
Et oui cfc le CD est la plus grosse arnaque de l'histoire quand on a voulu nous faire croire en 1984 que le son était de meilleure qualité que le CD. Les mélomanes en en fait la douloureuse expérience. pendant des années il fallait (et c'est même encore valable aujourd'hui)investir plusieurs milliers de francs en platine+convertisseur CD pour "retrouver" en qualité intrasèque ce qu'une platine vinyle pas trop chère restituait.
Inscrit le 28/08/2008
284 messages publiés
correction : je voulais bien sur dire : quand on a voulu nous faire croire en 1984 que le son du CD était de meilleure qualité que le VINYLE
Inscrit le 20/04/2006
409 messages publiés
On avait tellement compris, que perso, je ne l'avais pas vu !
Inscrit le 27/11/2008
210 messages publiés
Voici un article TRES interessant, notamment pour celles et ceux qui surévaluent les vertus du vinyle (malgré toute la sympathie que j'ai pour ce medium):

http://www.macmusic..../lang/fr/id/91/
Inscrit le 07/09/2007
47 messages publiés
Malgré sa bonne forme le vynile reste un secteur de niche. C'est autant la qualité du son non numérique (avec tous les crin crins qui vont avec ) que l'objet de culte qu'ils symbolient qui dopent les ventes.
C'est aussi normal que les majors se désintéressent en partie du vinyle car il touche un plus très restreint qui n'est pas sa cible. A noter toutefois l'augmentation de pressage vinyle hors electro Hip hop avec le reggae et surtout le pop rock qui reviennent pour la symbolique et le fantasme au vinyle.
Si la vente de vinyle fonctionne mieux au US (mais aussi en Angleterre, c'est que cette dernière ne s'est jamais réellement arrêté dans ces pays là contrairement en France ou le vinyle à quitté les bac en 1995 excepté quelques revendeurs d'occas).
Que le vinyle dépasse le CD, c'est un doux rêve peu probable à part peut être dans certaines niche (et encore, je reste septique)
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
Ouai, ben pour ma part je trouve que c'est un bel échec de cette industrie que ce retour en arrière.
Incapable de s'adapter et mettre en place une stratégie économique viable répondant au besoin des consommateurs qu'elle traite de pirate, elle est aussi incapable d'innover sur le plan technique dans le domaine qui est le sien.
Dans le genre, on ne fait pas pire. Ce genre de parasite doit disparaître !
[message édité par TotoRhino le 09/01/2009 à 19:39 ]
Inscrit le 23/04/2003
486 messages publiés
Je ne sait pas d'où sortent ces chiffres, mais ils me semblent assez peu réalistes. Tant dans les milieu des DJ, des vendeurs ou collectionneurs de vinyls (dont je fais partie), la constatation est au contraire la même: le vinyle cède très rapidement du terrain au profit du numérique, principalement le mix sur pc. A part dans le milieu hiphop ou le scratch reste un élément irremplaçable, de plus en plus de DJ (qui constituent 90% des acheteurs de vinyles) utilise soit un pc avec contrôleur dédié, soit des platines cd + mp3 spécialisées, qui offrent désormais des fonctions particulièrement avancées.

Pour le professionnels, les avantages sont nombreux: un fichier audio ou même un cd coute nettement moins cher qu'un maxi 45, tant à la fabrication qu'a l'achat. Les galetes noires sont malgré tout trés lourdes, encombrantes et fragiles, et le mix sur vinyl nessesite un certain apprentissage, qui peut prendre des années. A coté de ca, un bon vieux pc portable assez puissant, une carte son pcmcia de qualité, une interface + soft specialisé tient dans une sacoche, et remplace aisement la paire de platines, table de mixage, et disques, le tout dans leurs flightcases, qui dépassent parfois les 100Kg. Ce n'est pas pour rien que l'on trouve facilement des SL1200 sur ebay à moins de 250€, la ou quelques années en arriere, ce genre de matos tapait dans les 400€ d'occase.

Autre signe de déclin, en matière de musiques électroniques, de plus en plus d'artistes ne distribuent plus leurs productions en vinyl, mais sur des plateformes online dédiées (en général sans DRM et avec une qualité valable). La encore, le volume de nouveautés dispo en vinyl se réduit comme peau de chagrin.

Bref, d'ici quelques années, le vinyl appartiendra bel et bien au passé dans le milieu du DJing, (surement exepté quelques irréductibles), ne restera que les collectioneurs, et les amateurs de musiques "anciennes". A mon avis, ces derniers trouveront sans pb de quoi s'equiper, mais surement pour bien plus cher les fabriquants de platines, cellules et autres n'ayant plus les gammes "DJ" pour dégager plus de benef.
Inscrit le 06/02/2003
500 messages publiés
@ lionel : Tu parais très sombre pour le pauvre LP et autres 7, 10 et 12". Avis que je ne partage pas car même si les DJ ou pour ma partie les soudmen (de sound system reggae dub) utilisent de moins en moins la platine vinyle plantée sur la control tower, c'est une question de pratique !
Les vieux de la vieille ne jouent que sur vinyle (Jah Shaka, channel one, reggae on top) et les jeunes jouent avec des medias digitaux (Vibronics sur Traktor, Disciples en CD, etc...)... Mais pour la population qui fréquente les sound systems d'inspiration jamaicaine-UK, le seul moyen d'avoir chez soi le son de ces soirées et de pécho les prod des crews qui jouent. Y a pas d'échappatoire ! Le reggae dub est attaché au vinyle pour des raisons historiques et pour tout les crews qui fleurissent en ce moment il est inconcevable de sortir une "tune" sur une mixtape, il faut sortir ta "plate" (le mieux est d'avoir joué sa dubplate pendant un certain temps puis on la presse à 500 ou 1000 exemplaires)...
C'est ainsi que des prod s'arrachent en 15min sur internet des qu'une pointure met son nom dessus. ( http://www.nizetch.f...udah-is-so-hype )

Bien sur jamais le LP remplacera le CD ou autres supports populaires. Néanmoins pour les fanatiques de la musiques, les pros, les awares et autres, ils finiront par revenir aux vinyles, car l'objet appelle la nostalgie d'un businees-model mort pour les majors mais bien présent pour les indés : objet culturel ayant une vraie valeur artistique et sentimentale.

Moi dans mon "combat" anti-major, je n'achete plus de CD, par contre j'achete des LPs, 12", 10" 7" à des crews indés non signés chez les majors et inconnus à la sacem(=racket)...
Inscrit le 30/10/2008
699 messages publiés
Je vais de ce pas re-ecouter ma collection de Zappa!
Inscrit le 12/07/2003
111 messages publiés
Le vinyle, c'est beau, ca a un son chaleureux à la limite ca je comprends, mais les rayures ca crains vraiment, au moindre "coup" hop rayé ca saute.........génial ascool:
Inscrit le 02/06/2006
1363 messages publiés
Le vinyle, c'est beau, ca a un son chaleureux à la limite ca je comprends, mais les rayures ca crains vraiment, au moindre "coup" hop rayé ca saute.........génial ascool:

Et la poussière aussi est fatale pour les vinyles (bon, en même temps, faut pas etre malin pour faire trainer ses vinyles à la poussière)
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
>(normal, les enregistrements vinyles sont en analogique)
Les anciens enregistrements des vinyles sont en analogiques. Maintenant, tous les studios d'enregistrement sont en numérique. Ainsi que les bancs de montage

Auparavant, la chaîne complète était analogique, ce qui apportait une certaine qualité d'écoute. Maintenant, il y a conversion analogique-numérique, puis numérique-analogique pour faire un vinyle.

Quant à la dynamique d'un LP, elle est largement plus faible que celle d'un CD.

Tout cela me semble faire preuve d'un certain snobisme, voire d'un certain esprit réactionnaire "Ma bonne dame, c'était mieux avant ... De nos jours, ce n'est plus la même chose ... Mazette ... avec leur CD, ils ont détruit notre bonne musique"

Et ce qui me fait également rigoler, ce sont les mêmes qui se plaignent que la musique est trop chère, mais qui pour écouter des LP dans de bonnes conditions vont acheter un préampli à lampe à plusieurs centaines d'euros, l'ampli et les baffles qui vont bien, la platine stroboscopée avec le diamant qu'il faut changer toutes les 3 semaines, ...
Inscrit le 10/01/2009
1 messages publiés
Ah non alors, maintenant des milliards d'abrutis aficionados des émissions de "perroquets braillards, qui gueulent et jacquèttent des chansonnettes tous les vendredi soirs" vont se mettre à acheter des vinyles.

C'est comme offrir un restaurant 3 étoiles à des bouffeurs de humburger mous.

Un vinyle ça s'écoute comme la dégustation d'un bon plat. Le vinyle est aujourd'hui une vraie affaire d'amoureux de la musique dans ce qu'elle a de plus fin et subtile.

Je ne compte plus le nombre de personne qui sont tombées sur le cul lorsque je leur ai mis à l'ecoute sur vinyle d'une musique qu'ils croyaient bien connaitre.

Répétons, la musique sur un vinyle se déguste et ne se consomme surtout pas. Laissons donc les abrutis s'abrutir au MP3.
Inscrit le 12/06/2003
8 messages publiés
Le débat sur la qualité du son n'a rien a voir avec ce sursaut du vinyle. C'est la conjonction de plusieurs causes:
1) Le CD paie son coté objet de consommation "jetable" et surtout copiable alors que le vinyle par sa fragilité, et son impossibilité à dupliquer reste unique et collector.
2) Une mode, surfant sur la nostalgie du vinyle, est en train d'apparaitre, pas sur qu'il n'y ai pas une manipulation commerciale derrière...Car cela fait aussi vendre des platines, et, comble du bonheur pour les majors, le vynile n'est pas copiable physiquement (mais les platines USB vendue peuvent les numériser...).

Mais cela ne peux que rester qu'un épiphénomène, à l'échelle du marché de la musique.
Inscrit le 27/11/2008
163 messages publiés
Les ecarts de dynamique sur LP n'ont rien à voir avec le CD desolé

Et en magasin (martin image et son à caen pour ne pas le citer) sur du vrai bon matos on a pu comparer CD/LP et meme SACD et beh le LP a tranquillement baffé tout le monde, tranquillement.
Ya pas que la 'chaleur' ya la scene sonore mega profonde, la sensation bien plus réel, l'explosion de la dynamique, enfin bref, moi qui etait loin d'etre convaincu au depart je me suis dit merde.

Pour aller à ce niveau la sur CD fallait un convertisseur audimat maestro (une paille) et un TEAC VRDS 25x en mécanique CD (et encore pour moi ya rien à faire, c'est inférieur).
Enfin bref, je ne passerai pas au LP pour autant, c'est pas assez pratique pour mon utilisation, mais je reconnais que niveau son, beh voila quoi, c'est la pure baffe.
Inscrit le 22/03/2006
649 messages publiés
moi je reviendrai au vinyle si je peux les passer dans mon autoradio
Inscrit le 29/09/2008
350 messages publiés
Revenir au Vinyle Jamais.
Non seulement je n'ai plus de platine depuis longtemps, mais surtout ce serait redonner une raison de subsister aux majors, alors qu'ils doivent disparaître et le plus tôt sera le mieux.

Revenir au vinyle, c'est de nouveau recréer la Rareté et la dépendance qui a disparue avec le Numérique.

l'avenir c'est la musique LIBRE, et le vinyle ne se prête pas bien à la Musique Libre, donc pour moi pas de vinyle, mais du numérique Libre:

http://www.jamendo.com/fr/albums
http://www.dogmazic....ex.php?op=edito
http://rezal404.org/...p?wiki=Mp3Legal
Inscrit le 11/01/2009
1 messages publiés
bonjour a vous tous ai trouvè un site vendeur vinyle sympa et pas cher du tout pour musique techno..Http: // www.vinylotheque.com amicalement
Inscrit le 27/12/2008
12 messages publiés
Des nouvelles (enfin sur NUMERA)de l'Ecossaise...

Certes, le MP3 est le plus mauvais son que l'on puisse obtenir d'une oeuvre musicale. Certains le piratent même paraît-il.

Je ne parle pas au nom des sous-produits musicaux du genre Rap ou R'n'B (tiens je croyais que c'était que le R'n'B c'était plutôt Otis ou Eddy).

Les systèmes de reproduction ayant subi de tels progrès qu'il est dommage que le jeunes aient été privés vinyles.

Les habiles de la feuille entendent parfaitement le "saucissonnage" en 44 000 et des poussières tranches de vide pour musique froide !

Certains voudraient également comparer mes photos faites au NIKON F et en BW (je dis bien F Photomic) avec qu'ils ont faites avec la dernière ânerie numérique à la mode...

Les bobos et les gogos ont de beaux jours devant eux pour se faire avaler leur peu d'argent...

Avec les compliments de Micka FRENCH

Les chroniques de Micka FRENCH "Ce ne sont pas les plus grosses queues qui font les meilleurs fruits" et "Quand on est trop dévot, on est détruit" sont publiées sur :
http://mickafrench.unblog.fr
Inscrit le 27/12/2008
12 messages publiés
Lire "avec celles", merci...
Micka FRENCH
Inscrit le 11/01/2009
1 messages publiés
Le son du vinyle, c'est autre chose, pas linéaire,j'en achète toujours et contrairement à ce que l'on pense,

c'est moins fragile qu'un cd dans le temps, j'en ai qui date des années 50/60 en excellent état alors que des cd datant des années 85, j'en ai un certain nombre qui ne passent plus;

J'ai bien fait de ne pas écouter, toutes ces sirènes à l'époque qui nous racontaient que le seul avenir,c'était le cd dans le seul but de vendre.
En fait, le seul souci du vinyle, ce sont les craquements et c'est là ou il faut prendre des précautions.
J'ai réussi à convaincre mes enfants qui eux il est vrai achètent sur des petits labels.
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
Les mêmes qui gueulent contre les majors qui pratiquent des prix trop élevés, qui empêchent l'ado moyen d'assouvir sa passion parce qu'il n'a pas assez d'argent de poche, sont en train maintenant de nous faire la promo du LP.

Alors quelques réflexions :
- Pour écouter un LP avec toute la vénération voulue, il faut du matos haut de gamme et une pièce spécialement aménagée chez soi. Sinon, c'est pas la peine.
- Un LP, ça se manipule dans des conditions encore pire qu'une salle blanche. A la moindre poussière, à la moindre rayure en abaissant le bras, et hop on se chope un craquement.
- En plus, les manipulations d'un LP, c'est deux fois plus souvent que celle d'un CD. Ben oui, il y a deux faces et deux fois moins de musique par face.
- Un LP, ça ne se prête pas à un copain. A moins qu'ils soit encore plus soigneux tendance maniaque. Mais dans ce cas, c'est lui qui ne te passe pas ses LP : t'es pas assez soigneux pour lui.
- Et quand ton LP est rayé (parce qu'inévitablement, un jour ou l'autre, il sera rayé, ben soit tu pleures, soit tu en rachètes un autre. Et qui te dis merci ? Les majors !

Alors tu veux du son chaud et pas tout ces ennuis : une seule solution. Tu n'écoutes qu'un LP qu'une seule fois et tu l'enregistres sur bande magnétique (pas sur une K7, c'est pas assez bon), mais sur un bon vieux magnéto à bande en vitesse lente. C'est sûr, tu perds un peu en qualité. Mais après tu peux mettre ton LP au coffre et écouter ta bande, c'est nettement moins fragile. Et puis tu peux mettre plusieurs LP sur une bande ...

C'est le seul moyen. Parce que sinon ton LP, tu ne peux pas l'écouter dans la voiture comme le faisait remarquer un posteur et tu peux pas l'écouter quand il y a des potes à la maison (imagine qu'il y en ait un qui heurte la platine). Bref, le LP, un machin pour les maniaques solitaires, légèrement snob sur les bords et plutôt friqués.
Inscrit le 24/02/2006
5687 messages publiés
Pour le matos, fait un tour en occasion (un platine luxman PD 264 à 40 euro, voir moins chere pour de l'akai ou du sony). Pour les amplis hifi d'occasion, avec la mode des ampli audiovideo, on trouve du matos pas trop cher.
Globalement on arrive à trouver des lp d'occasion à 1 euro la galette. Le mieux est lorsque les médiathèque se sont débarrassés de leur stock. Des lp classique à 1 euros qui n'avaient jamais quittés leurs étagères en 30 ans.

Après si tu souhaite numériser des lp sur un ordinateur dans le format de ton choix, il existe différentes méthodes de la platines spécialisée à l'encodeur qui remplis directement un disque dur ou un lecteurs Mp3.

Désolés pour toi mais tes Mp3 achetés sur itunes seront depuis longtemps dans une poubelle bien avant un vinyl. Il faudra un jour offrir du temps à vos acheteurs si vous souhaitez les conserver. Acheter du dématérialisé pour 2 ans cd, désolé mais je préfère encore du madof comme arnaque.
Inscrit le 05/12/2008
123 messages publiés
< Pour écouter un LP avec toute la vénération voulue, il faut du matos haut de gamme et une pièce spécialement aménagée chez soi. Sinon, c'est pas la peine.>

N'importe quoi, j'ai une vieille platine pourrie branchée sur un minichaine bas de gamme et le son est tout à fait correct, pas de besoin de snobisme audiophile à deux balles et de cables dopés à l'oxygène et plaqués en or pour apprécier un vinyl

< Un LP, ça se manipule dans des conditions encore pire qu'une salle blanche. A la moindre poussière, à la moindre rayure en abaissant le bras, et hop on se chope un craquement.>

n'importe quoi aussi...

< Et quand ton LP est rayé (parce qu'inévitablement, un jour ou l'autre, il sera rayé, ben soit tu pleures, soit tu en rachètes un autre. >

Soit après la dix millième écoute entrainant éventuellement la petite rayure, tu t'en fous complètement et tu la supportes.

Bref si le vinyl fonctionne c'est surtout parce que c'est un bel objet, ésthétique et physique.

Personnellement je télécharge tous les albums susceptibles de m'intéresser, et ceux qui me plaisent vraiment (où plus de la moitié des morceaux m'intéressent) je les achètent en vinyls, avant j'achetais des CDs certes c'est moins cher mais en même temps le vinyl permet de sélectionner un peu plus drastiquement, ce qui n'est pas si mal... et l'bojet vinyl est nettement plus sexy et moins passe partout, on a plaisir à le manipuler et même tout simplement... à le voir tourner !

Sur la qualité d'écoute comparée au CD, ne pas oublier ça, dont souffre à mon avis plus le CD que le vinyl :
http://en.wikipedia....ki/Loudness_war
et qui explique qu'encore aujourd'hui, le son vinyl paraisse meilleur, y compris et surtout quand on compare la version vinyl d'un vieil album et sa réédition récente CD quand elle s'accompagne d'une remasterisation
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
D'accord avec enter: ya 30 ans, en ce qui me concerne, pas de voiture, pas de TV, pas de congel, pas de sèche linge mais une HIFI haut de gamme( préampli, ampli 2 fois 50 w réel,platine sur silent-bloc, cellule SHURE V 15 type 4,enceinte 2 voies, 100 w et une pièce dédiée a l'écoute)
Oui, le son était super avec les LP mais rangement dans le noir, a la vertical pour pas qu'ils vrillent, pas touche, personne, et touche pas ama platine: strombo au quard de poil, poids du bras au milième de gramme...

Oui mais avec unne galette il y a frotement mécanique avc le diament même infime avec du tré bon matos ! donc usure a plus ou moins long terme, alors si t'écoute beaucoup; 30 ou 50 ans un vinyle ?

Aujourd'hui je marcheaucd sur une chaine convenable de moyenne gamme, 2 x 100 w réels que je fait tourner a 15 w réel, c'est top !

Comme tout le monde je pirate, au voleur au voleur !!!
et peut-être pédophile, va savoir avecle net !!!

Bref, je pirate pour voir de quoi ça parle et pas acheter n'importe quelle merde car ça manque pas sur le marché...Mais bon: je grave pas, j'enregistre pas, j'écoute et corbeille direct; parce que écouter du MP3 sur du matos correct c'est bouffer un sandwich baguettes fois gras-beurre-frittes, c'est clair !

En résumé: de toute façon rien n'est éternel et donc "durablement durable" en ce monde. Je reste au Cd en attendant de nouvelles tehnologies, qui ne sauront tarder et qui aurons leur temps elles aussi !
mais je comprend parfaitement les collectionneurs et passionnés du vinyl, Que je salue ici.

Salut a tous et toutes
sparci 95
Inscrit le 27/11/2008
163 messages publiés
"N'importe quoi, j'ai une vieille platine pourrie branchée sur un minichaine bas de gamme et le son est tout à fait correct, pas de besoin de snobisme audiophile à deux balles et de cables dopés à l'oxygène et plaqués en or pour apprécier un vinyl "

Exactement et c'est la l'avantage du LP, une platine de base sonne deja d'enfer sur du petit matos.
Pas de conversion=gain de ouf.
Et sur du gros matos le gain est aussi proportionnel, donc ca sonne de folie.
Fait chier que ce soit si peu pratique en fait, c'est tout. Et pour la durée de vie d'un LP, beh en fait c'est mieux que le CD (qu'on pensait pouvoir garder à vie mais en fait qui se raille au possible si on ne fait pas gaffe et meme si on fait gaffe en fait, qui se desagrege quoi qu(on fasse avec le temps).
Inscrit le 30/10/2008
215 messages publiés
Le vinyle n'atteindra jamais le niveau de vente du CD pour des raisons pratiques et tarifaire. Par contre et contrairement à ce que pense certains comme Lionel l'utilisation professionnelle du vinyle est loin d'être finie.

Etant moi même DJ je constate que les solutions logicielle (notamment celles des sociétées Native Instrument et Serato) émulant l'utilisation du vinyle ont le vent en poupe. Malgré cela la qualité sonores des format mp3 voire même FLAC ou Vorbis sont encore trop éloignés du format vinyle. Je le constate personnellement quand je joue car la "patate" du format analogique rempilent les djs qui utilisent ces solutions numériques et ça se ressent sur le "dancefloor". Quand aux fameux "laptop djs" ils restent scotchés derrière leurs MAC et endorment le public. Je ne suis pas contre ces technologies et je les trouve même intéressantes (surtout par rapport à la possibilité de ne plus se casser le dos en transportant trois tonnes de disques), mais tant que la qualité sonore ne s'améliora pas via des nouveaux formats je reste aux vinyles.

Dernier point concernant les nombreux labels qui sortent leur musique en format numérique, je trouve que les productions sont souvent bâclées (beaucoup de techno minimale sans intérêt) car il n'y a aucun filtrage musical à cause du faible coût de distribution.

Tant mieux d'ailleurs si les platines vinyles (comme les Technics) baissent de prix en occas', cela permettra aux futur dj d'accéder plus facilement à celles-ci.
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
Salut cfc

Désolé, gamin, tout le monde n'a pas l'oreille fine, de même que tout le monde n"est pas doué en dessin.
Suis un peu musicien, je connais des gens qui font pas la différence entre un piano droit Paul Beuscher et un Steinway a queue, de même, pour la guitare, si tu fais pas la différence entre une copie stratocaster fabriqué en chine et une strato FENDER made in USA, là je comprend...
Inscrit le 05/12/2008
123 messages publiés
c'est vrai que faire ces deux différences sont des choses ultra mais vraiment ultra cruciales pour écouter un album quelqu'il soit en 2008.
Inscrit le 10/11/2008
4042 messages publiés
Salutation.

Depuis l'explosion des machines a affranchir le courrier dans les bureaux de postes la poste a elle arrêtée de proposer des timbres en édition limité a destination des philatélistes? La réponse et non. Mieux elle a diversifier son offre avec des séries sur touts les sujets possibles et même le timbre personnalisable en tirage sur demande.

Certains petits éditeurs de livre ou de BD font le même type de service avec des livres relier a destination des bibliophiles ou le livre en édition sur demande.

Il ni a que les grands cons de l'industrie de l'audiovisuel au sens large du terme qui n'ont rien vu venir trop occuper a nous faire la guerre et a pirater la démocratie: ils se sont endormis au volent point barres. Et il ne sont pas les seul dans cette situations puisque les géants de l'édition papier ou du logiciel de loisir veulent eux aussi le droit au piratage de la démocratie.

être gros économiquement ne veux pas toujours dire être intelligent et savoir anticiper les évolutions de marché ou prendre les bonnes direction voir corriger le tir en cas d'erreur stratégique, dans un sens cela se comprend on ne manÅ“uvre pas un pétrolier de la même façon que un navire de compétition mais dans les deux cas il faut anticiper le plus vite possible avec un maximum de sécurité sinon gare a la casse.
Inscrit le 30/10/2008
215 messages publiés
[mode hors sujet]
@Tybalt, tu ne serais pas un "ancien" du forum musical wattmusic ?
[/mode hors sujet]
Inscrit le 10/12/2002
4408 messages publiés
Perso, j'ai toujours ma platine et un stock de vynils impressionnants.

Mais le Vynil, tu l'écoute pas par hasard vu le nombre de manips à faire avant d'avoir du son. Un MP3 c'est "où tu veux quand tu veux"...
Inscrit le 05/12/2008
123 messages publiés
[mode hors sujet]
soma78 > si si
[/mode hors sujet]
Inscrit le 27/11/2008
163 messages publiés
"Désolé, gamin, "

Toi meme (sparci95) merci pour cette superbe intervention riche d'arguents certains.
Va en magasin specialise et on en reparle
(Etj'ai pourtant du matos de dingue à savoir rosita+ I1000 de chez 3d labs) mais je reconnais que le LP va bien plus loin, musicalement parlant.
Inscrit le 17/01/2009
1 messages publiés
@ Enter: non, écouter des vinyles ca ne coute pas les yeux de la tête. En tout cas pas plus qu'écouter des cédés. Enfin, tout dépend ce qu'on entend par écoute.
Aujourd'hui, le plus grand mal de l'industrie de la musique, c'est de voir que tout le monde s'en fout de la qualité. On bénit deezer en s'en servant comme unique (ou presque) lecteur musical alors que les encodages sont 95% de très mauvaise qualité, on bénit myspace et les artistes qui mettent leurs disques en intégralité en les écoutant à longueur de journée. Et on bénit les platines cd à 25€.

Sauf que dans tous les cas, on a un son pourri. Oui oui, un son pourri. Deezer, myspace, ce sont des plateformes qui ne sont là que pour découvrir du son, rien d'autres.

Je ne suis pas du tout anti-cédé, j'en ai près de 2000 je serais assez sévère de dire ca. Cependant, le cédé, écouté sur une platine pourrie, à 20€ et qui fait aussi lecteur dvd et dvix, c'est de la rigolade. Une bonne platine cd, ca vaut au moins (au moins 300 à 400&euro. Comme une bonne platine vinyle quoi. Donc il n'y a pas d'abus. Et ce n'est pas être friqué que de vouloir écouter du vinyle.

Et puis, le vinyle a cela de bien c'est que tu payes un LP et en cadeau, tu as le droit de télécharger le disque en version mp3, version 320k.

@ Aubamot: la musique libre n'a aucun avenir. Et surtout, cela équivaudrait à la mort pure et simple de la musique.

@ Lionel: pour se rendre compte de l'émergence d'une nouvelle vie du vinyle, regarde les bacs des magasins: les bacs à vinyles ne cessent de grossir. Ils sont toujours pleins, non pas que les gens n'achètent pas mais parce qu'il y a une offre de dingue. Même Zazie y est allée de sa série de 7" dernièrement!

Après, il ne faut pas tomber dans le piège: 25€ le LP (comme les rééditions de Gainsbourg par ex), c'est la blague du siècle. Un LP, ca ne doit pas couter plus de 15€. Comme un cédé.
Inscrit le 23/03/2009
1 messages publiés
Et non, le vinyl n'est pas mort! Je travaille dans une entreprise spécialisée dans le pressage de vinyles en petites et grandes quantités. Les demandes sont nombreuses, et pas seulement pour de la musique électro ou house...
Le "vinyle à papa" a tout de même drôlement évolué: couleurs transparentes, images, et autres effets spéciaux..., ça c'est pour la partie "visible".
Et pour la qualité, nous n'avons pas à rougir face aux CD: il n'y a qu'à lire notre livre d'or sur osvrecords.com ;-)
Inscrit le 29/01/2009
121 messages publiés
Je n'en vois pas l'intérêt, d'ailleurs je suis très surpris des types qui se plaignent de la qualité d'un mp3, il me semblait que la qualité audio d'un vinyl était comparable voir même inférieur, enfin bon, l'analogique c'est autre chose dit-on...
Incapable de comprendre, sûrement parce que c'est pas mon époque, je reste avec mes fichiers numérique en lossless, il n'y a pas que le mp3 dans la vie.
[message édité par alc3000 le 23/03/2009 à 18:04 ]
Inscrit le 29/05/2009
1 messages publiés
Ma modeste expérience et quelques petites réflexions:

Avec une bonne vieille platine vinyle/et ampli, et même à un prix raisonnable, on à une sensation dynamique, une musicalité, une profondeur et une precision dans les aigus, bien supérieure avec le vinyle qu'avec le CD. J'ai les mêmes disques en Vinyle et en CD et il y a pas photo...
Alors après on peut imaginer que c'est parce qu'ils ont été masterisés différemment...

...Jusqu'à ce qu'on numérise soit-même ses vinyles: j'ai numériser les miens il y a deux mois: au départ, je pensais les numériser en 96khz/24bits avec ma petite carte son (echo indigo) que je croyais correcte... pfff... après avoir essayer 5 cartes sons, jusqu'à 192khz, (et à 2000 Euros pour la plus chère), je continue à trouver le son direct de ma vielle petite platine vinyle plus précis que le retour enregistré de la carte à 2000 Euros censée être plutôt transparente... (bah, finalement je me suis contenté de 192Khz/24Bits)

Il ne faut PAS confondre rapport-signal-sur-bruit et sensation dynamique, le cd a un bien meilleur rapport-signal-sur-bruit que le vinyle, mais la dynamique des différents sons d'un orchestre acoustique est mieux rendu en vinyle que dans les 65536 valeurs numériques d'un format numérique 16 bit. (Les formats audios professionnels vont jusqu'à 32bits en précision verticale et 352khz en précision horizontale.)

De plus, il me semble pas que le soit disant théorème de Shannon prouve absolument que toutes les fréquences jusqu'à 22khz soit "correctement" représentées, il me semble qu'il y a des inexactitudes d'amplitudes et de phases...

Quand on a goûté au vinyle avec du matériel correct, on redécouvre que le son peut être incontestablement plus musical que sur le format CD étriqué...

Alexandre
Inscrit le 06/07/2009
1 messages publiés
"Les Salaires Qui Font Rêver" de certains artistes,
"Ne Payent la SPPF, La Sacem" ?

Euh... c'est une balance le gars ou quoi ?
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 21/06/2011 à 18:31
colombuscore, le 06/07/2009 - 19:04

"Les Salaires Qui Font Rêver" de certains artistes,
"Ne Payent la SPPF, La Sacem" ?

Euh... c'est une balance le gars ou quoi ?

Etre inscrit a la Sacem c'est pas obligatoire.
Inscrit le 27/12/2008
12 messages publiés
Des nouvelles de l'Ecossaise...

Je n'avais pas lu les "comments" de Numérama depuis des lustres mais les propos de Monsieur FC me font bondir.
Ce monsieur de targue de reconnaître à l'oreille une Stato US et une copie "made in China"...
Vous pariez la valeur de trois Steinways, cher Monsieur ???

J'ai possédé pour m'amuser, un modèle Stratocaster de 1960 qui avait un son d'évier et dont je me suis séparée au prix de la barre de platine.

LA seule chose qui intéressait mon vendeur n'était pas le son : C'était un "spécialiste" de la Strat dans votre genre mais qui était hélas pour lui et heureusement pour moi sans tympans. Mais posséder une Stato 1960 à un prix exorbitant, quelle promotion sociale...

Je lis également : "Pour écouter des disques "vinyl", il faut une pièce spéciale". Cela me rappelle un ami qui à Barcelone écoutait sa musique sur une chaîne Mc Intosh dans les années 70 et à qui j'ai dû faire remarquer qu'un boomer était parti en poussière à cause de l'humidité saline.

Je confirme que le son numérique (à l'instar de la photo) est les son le plus affreux pour les oreilles averties...

Avec les compliments de Micka FRENCH
http://mickafrench.unblog.fr
http://www.jamendo.c...st/Micka_FRENCH
Inscrit le 27/12/2008
12 messages publiés
mickafrench, le 28/09/2009 - 07:12
Des nouvelles de l'Ecossaise...

Je n'avais pas lu les "comments" de Numérama depuis des lustres mais les propos de Monsieur FC me font bondir.
Ce monsieur de targue de reconnaître à l'oreille une Stato US et une copie "made in China"...
Vous pariez la valeur de trois Steinways, cher Monsieur ???

J'ai possédé pour m'amuser, un modèle Stratocaster de 1960 qui avait un son d'évier et dont je me suis séparée au prix de la barre de platine.

LA seule chose qui intéressait mon vendeur n'était pas le son : C'était un "spécialiste" de la Strat dans votre genre mais qui était hélas pour lui et heureusement pour moi sans tympans. Mais posséder une Stato 1960 à un prix exorbitant, quelle promotion sociale...

Je lis également : "Pour écouter des disques "vinyl", il faut une pièce spéciale". Cela me rappelle un ami qui à Barcelone écoutait sa musique sur une chaîne Mc Intosh dans les années 70 et à qui j'ai dû faire remarquer qu'un boomer était parti en poussière à cause de l'humidité saline.

Je confirme que le son numérique (à l'instar de la photo) est les son le plus affreux pour les oreilles averties...

Avec les compliments de Micka FRENCH
http://mickafrench.unblog.fr
Inscrit le 27/12/2008
12 messages publiés
mickafrench, le 28/09/2009 - 07:13
mickafrench, le 28/09/2009 - 07:12
Des nouvelles de l'Ecossaise...

Je n'avais pas lu les "comments" de Numérama depuis des lustres mais les propos de Monsieur FC me font bondir.
Ce monsieur de targue de reconnaître à l'oreille une Stato US et une copie "made in China"...
Vous pariez la valeur de trois Steinways, cher Monsieur ???

J'ai possédé pour m'amuser, un modèle Stratocaster de 1960 qui avait un son d'évier et dont je me suis séparée au prix de la barre de platine.

LA seule chose qui intéressait mon vendeur n'était pas le son : C'était un "spécialiste" de la Strat dans votre genre mais qui était hélas pour lui et heureusement pour moi sans tympans. Mais posséder une Stato 1960 à un prix exorbitant, quelle promotion sociale...

Je lis également : "Pour écouter des disques "vinyl", il faut une pièce spéciale". Cela me rappelle un ami qui à Barcelone écoutait sa musique sur une chaîne Mc Intosh dans les années 70 et à qui j'ai dû faire remarquer qu'un boomer était parti en poussière à cause de l'humidité saline.

Je confirme que le son numérique (à l'instar de la photo) est les son le plus affreux pour les oreilles averties...

Avec les compliments de Micka FRENCH
http://mickafrench.unblog.fr
Inscrit le 13/11/2009
1 messages publiés
J'étais un fana du vinyle,puis un collectionneur avec l'arrivée du c.d.J'ai toujours gardé mes disques, et pris un grand soin. J'ai des objets rares qui valent un bon prix. Depuis quelques années je fais les bazars pour en trouver d'autres. Depuis quelques temps, j'ai de la difficulté a dénicher de belles pièces de collection. Il y a de plus de gens qui les ramassent. Les prix pour les usagées en bons états ont beaucoup montés. Je crois au retour en force de ce merveilleux produits qui a rempli mes oreilles de décibelles au fil du temps.

Denis
Inscrit le 16/11/2009
1 messages publiés
Je confirme! je viens de récupérer une Thorens (166mkII) de 82 j'ai juste changé la cellule 35 euro pour graver 2 LP de bossa non réédité, donc aucune démarche nostalgique.
La claque!!! je ne reconnais plus ma chaine, qu'elle grave les basses sont plus présentes, le son plus charnu, les extinctions de note sont superbes ainsi qu'un gain substantiel du relief sonore, sur l'ampli (35w) je ne pousse le potar qu'au premier tiers sa change du CD.
Quand je pense quand 87 ma platine CD m'avais couté dans les 1000 euros je reste dubitatif.
Non une pièce dédié pour écouter de la zique ne se justifie pas, si le matos est bon et pas forcement cher voir d'occase, sa passe.
Maintenant que faire? si je pouvais changer de platine CD qui me donne le même plaisir d'écoute je le ferais sans hésitation mais est ce possible et a qu'elle prix?
Inscrit le 03/01/2010
1 messages publiés
Je mixe des vinyles et même si les lois m'imposaient le contraire je continuerais.. malgré la dictature ambiante des industries.. Le vinyle c'est aussi le contact charnel et les vrais vibrations qui sont si bonnes à partager.. Le CD bien pratique soit, mais tant qu'à choisir entre le froid et le 37°, mon choix est vite fait... La MUSIQUE est liée au partage alors continuons à nous enrober de ce qu'il y a de meilleur !
Inscrit le 05/11/2009
70 messages publiés
le vinyle est consubstantiel à l'âge d'or de la musique tout genre confondues,c'est le support roi, le plus beau, le plus classe et le plus imparfait aussi.
Inscrit le 09/11/2010
2 messages publiés
Le disque de vinyle a toujours été un excellent support, je dirais même, le meilleur, malgré sa fragilité. Il faut tout simplement être très soigneux avec si on veut les conserver longtemps. Le CD n'est pas forcément un support de mauvaise qualité, c'est un support très pratique pour conserver des albums possédés en vinyle ou en cassette. Il existe pourtant une solution pour relancer les ventes de disques : sortir les albums en vinyle et continuer à les éditer aussi en CD, ce dernier pouvant remplacer la cassette audio.
Inscrit le 09/11/2010
2 messages publiés
Si le son du CD n'est pas terrible, c'est parce que le son numérique est "pourri" (excusez-moi pour ce terme). Le son analogique était d'une excellente qualité et plus chaleureux, même gravé sur un CD. Quant au mp3 vendu sur les plateformes de téléchargement légal, j'estime qu'il doit disparaître car il est la cause de la crise que connaît l'industrie du disque.
Inscrit le 23/01/2011
1 messages publiés
je parie que ceux qui fustige le cd ont pour la quasi totalité une platine cd bas de gamme. Quand je lis certains dire qu'une platine vinyle bas de gamme à 50 euro en occaz enterre n'importe quelle platine cd ça m'énerve! J'ai justement un bon ampli un Myryad Z142, ainsi qu'une platine vinyle Dual CS515... pas une bête de course justement et bien même si le son est potable... ça n'a rien à voir avec le rendu de mon V-DAC. Même avec du mp3, les craquements constant, la friture, la dynamique ridiculement flateuse... Certains parle de son chaud, c'est simplement une partie du spectre qui est privilégiée au détriment des autres, ne me parlé pas de chaleur svp! La dynamique... complètement compressée oui! Certains disent qu'ils entendent mieux certains détails ou des instruments au loin, c'est simplement dû au taux de compression. En plus avec le temps et l'usure du diamant la dynamique s'estompe de plus en plus. Ce supporte est bon pour les musiques qui sont déjà fortement compressées comme la techno ou le métal, voir le rock... mais pour du jazz ou de la musique classique c'est clairement ridicule! Montez le son dans les pianissimo et vous amplifiez tout ces crachotements! Et ne dites pas que c'est de la poussière car on en a déjà plein sur un vinyle neuf! De plus ce taux de compression absurde fait déjà grincer des dents les vrais mélomanes sur des enregistrement cd alors s'il faut encore en rajouter sur le pressage du vinyle pour le faire tenir dans un sillon, non merci!! Achetez vous un vrai convertisseur N/A et travaillez votre audition, pas votre égo.
Inscrit le 21/06/2011
1 messages publiés
Attention, ici il y a un malentendu. L'enregistrement peut-etre numerique, tout a fait, mais la gravure sur vinyle est analogique. C'est une waveform continue qui est gravée sur le vinyle: le support est intrinsèquement analogique. Ce n'est pas le cas du CD, ou l'information est echantillonée et gravée bit à bit.
(enfin je crois)
Inscrit le 19/02/2012
1 messages publiés
un site de vinyles d'occasion français sympa : http://www.mistervinyle.com/
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2009
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8