Les abonnés d'Orange qui reçoivent la télévision par satellite pourront finalement regarder Canal+ et CanalSat dans le courant de l'année 2009, après la signature d'un accord entre les deux acteurs. Mais Orange, de son côté, ne permet toujours pas aux opérateurs concurrents de distribuer ses programmes audiovisuels exclusifs.

Après la guerre froide, la détente ? Canal+ et Orange ont annoncé mardi la signature d’un accord pluriannuel qui permettra à Orange de distribuer les chaînes Canal+ et CanalSat sur son service satellite Astra proposé depuis juillet 2008 aux abonnés de l’opérateur exclus de son offre triple play par ADSL. La filiale de France Telecom avait saisi le CSA le mois dernier pour qu’il oblige la chaîne cryptée à consentir les droits de distribution qu’il accorde à l’ensemble des opérateurs concurrents. Finalement, le conflit a été résolu à l’amiable.

Les clients d’Orange qui reçoivent la télévision à travers un décodeur hybride ADSL/satellite pourront s’abonner à Canal+, CanalSat et Foot+ via le satellite Astra courant 2009. De plus, tous les clients triple play d’Orange (y compris par ADSL uniquement) pourront désormais accéder sur leur téléviseur aux services de télévision de rattrapage de Canal+ et CanalSat.

Par ailleurs, les deux acteurs ont annoncé un accord de coopération technique qui vise à partager leurs ressources satellitaires. GlobeCast, la filiale de diffusion par satellite de France Télécom, pourra utiliser les services de SES Astra, l’opérateur satellitaire de Canal+.

S’il signe un léger réchauffement des relations entre les deux entités, l’accord n’enterre pas tout à fait la hache de guerre. Orange, qui a la possibilité de distribuer les offres d’abonnements de Canal+, ne permet à aucun de ses concurrents de distribuer ses propres services audiovisuels Orange Foot ou Orange Cinéma Séries. Pas même à Neuf-SFR, la filiale de télécommunication de Vivendi, maison-mère de Canal+.

Une situation ubuesque qui pourrait évoluer si les sénateurs confirment ce mois-ci les dispositions de la loi sur l’audiovisuel votées par les députés qui condamnent les exclusivités dans les bouquets TV des opérateurs télécoms.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés