Une action qui devrait durer une semaine pour la période d'Halloween demande le boycott d'achat de CD que la RIAA protège. Il va sans dire que si elle est suivie par les consommateurs, les pertes pour les maisons de disques pourraient être énormes.

Cette manifestation intervient alors que la RIAA lance une nouvelle série de procès contre les utilisateurs de Kazaa. Le boycott a débuté le 20 octobre, et devrait finir le 27, date des procès. Mais il est appelé à perdurer. Les sites participants s’inscrivent sur stopRIAAlawsuits.com, où l’on peut voir que déjà plus de 100 webmasters participent à l’opération. Les CD boycottés sont listés sur Magnetbox.com, qui propose un moteur de recherche pour savoir si le disque que l’on désire fait partie de la liste.

La liste des CD boycottés est bien sûr énorme puisqu’elle recouvre ceux produits par les cinq majors de l’industrie (BMG, EMI, Sony, Universal Music et Warner), qui détiennent 80 % du marché mondial. Si l’action est suivie, les majors pourraient perdre beaucoup d’argent, mais ce sont avant tout les artistes et les revendeurs qui en souffriront. Nous pensons à Ratiatum que tout boycott est en soi stupide, mieux vaut encourager les consommateurs à se diriger vers les artistes indépendants, ce que stopRIAAlawsuits ne fait que beaucoup trop timidement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés