Free n’a pas encore tracé une croix sur la 4ème licence 3G qui lui tendait les bras, malgré la volonté prêtée à Nicolas Sarkozy de diviser la licence en trois blocs qui reviendraient in fine… aux trois opérateurs existants. L’opérateur pense que le dossier pourrait se décanter mi-2009, et s’engage à faire réaliser des économies très substantielles aux foyers sur leurs communications mobiles.

Officiellement, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) doit décider fin septembre du nouveau scénario retenu pour l’attribution des fréquences. Elle a le choix entre trois schémas : attribuer les 15 Mhz en jeu à un nouvel entrant unique, diviser la bande en plusieurs lots attribués aux nouveaux entrants et aux opérateurs existants, ou une mise aux enchères libre.

Selon Free, le dossier pourrait aboutir en 2009, et l’opérateur se dit confiant pour réussir à obtenir 15 Mhz, ou disposer de 10 Mhz, ce qui serait sans doute suffisant. Il mettra tout son poids dans la balance pour y parvenir, quitte à devenir le poil à gratter du gouvernement jusqu’à obtenir gain de cause.

Mais surtout, le président Xavier Niel veut avoir le soutien du public, dans l’espoir de faire risquer au gouvernement une vague d’impopularité si l’accès à la 3G lui est encore refusé l’an prochain. Pour la première fois, le président d’Iliad Xavier Niel a avancé des chiffres sur ses prochaines offres. Ils sont encore codés. L’opérateur a indiqué qu’il s’engageait à proposer des offres mobiles illimitées qui permettraient de faire économiser 1000 euros par an à un foyer de trois personnes avec trois forfaits.

Calculette en main, ça représente une facture mensuelle moyenne par abonné de près de 28 euros moins cher que la concurrence. Ce qui semble totalement irréaliste, ou beaucoup plus agressif que nous le pensions. En effet, l’ARPU (le chiffre d’affaires moyen par client) était en 2007 de 32 euros par mois chez Orange, 39 euros chez SFR, et 31 euros chez Bouygues Télécom.

Si Free voulait faire encore plus paniquer les trois opérateurs en place, c’est réussi.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés