Pour utiliser son influence au service du bien-être animal, le géant du tourisme TripAdvisor a annoncé qu'il cesserait désormais de vendre des billets pour des attractions qui permettent d'entrer en contact physique avec des animaux sauvage.

Quand la loi ne fait rien mais que votre position sur le marché vous permet de faire la loi, faites la. C’est en quelque sorte le propos du géant du tourisme en ligne TripAdvisor, qui a annoncé mardi qu’il cesserait dès aujourd’hui de permettre à ses clients de réserver certains types d’attractions qui mettent à mal le bien-être animal. La décision vaut aussi pour sa filiale Viator. Il n’est pas clair en revanche si elle concerne uniquement les attractions aux USA, ou sur l’ensemble du globe.

Accompagné dans sa démarche par de nombreuses associations de protection des animaux, ainsi que par l’Association américaines des zoos et des aquariums, le puissant groupe a annoncé qu’il ne vendrait plus de tickets pour « des expériences de tourisme spécifiques dans lesquelles des touristes entrent en contact physique avec des animaux sauvages en captivité ou des espèces en danger ».

Il s’agit notamment de s’interdire la vente d’attractions qui offrent la possibilité de faire des balades à dos d’éléphant, de nager avec des dauphins, ou encore de caresser des lions.

elephant-tripadvisor

En revanche il sera toujours possible d’aller voir des dauphins ou des orques en captivité, qui font régulièrement polémique — même si là aussi les choses progressent aux États-Unis sous l’effet du documentaire BlackFish, le centre Marineland d’Antibes reste sujet de critiques et même d’actions en justice.

Il ne s’agit pas non plus (et fort heureusement) d’interdire tout contact avec les animaux puisque les fermes pédagogiques, clubs équestres et autres spectacles permettant d’aller nourrir les animaux dans les zoos resteront autorisés par TripAdvisor.

Le site ouvrira par ailleurs un portail d’informations sur le bien-être animal dans les destinations touristiques, et un lien avec un logo spécifique y conduira chaque fois qu’un séjour sera concerné. Ce site, dont on ne sait pas s’il aura sa version francophone, sera ouvert au début de l’année 2017. Il fournira des «  liens et informations sur les pratiques de bien-être animal, pour aider les touristes à écrire des avis mieux informés sur leur expérience, et pour être conscients des opinions qui existent sur les implications pour la conservation et les bénéfices de certaines attractions touristiques ».

nagez-dauphins

Le risque est bien sûr que les lobbys des zoos présents aux côtés de TripAdvisor ne prennent un peu trop la plume pour défendre certaines pratiques parfois critiquables, mais ce peut être aussi l’occasion de faire le ménage entre les « bons » et les « mauvais » zoos, et la présence d’autres associations comme la très radicale PETA peut aussi rassurer les défenseurs des animaux.

TripAdvisor assume en tout cas d’utiliser sa position dominante sur le marché du tourisme pour imposer des interdictions que la loi n’impose pas. « La nouvelle politique de réservation et les efforts d’éducation sont conçus comme un moyen de faire notre part pour aider à améliorer la santé et les standards de sécurité des animaux, particulièrement dans des marchés avec des protections réglementaires limitées », se félicite ainsi le président de TripAdvisor, Stephen Kaufer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés