Créé en 1983 et baptisé America Online depuis 1989, AOL pourrait changer de nom pour se débarrasser d'une image beaucoup plus vieillotte que les Google, Apple, ou autres Facebook.

C’eet une des plus vieilles marques encore vivantes sur Internet. AOL (America OnLine), qui s’était fait un nom en France à l’époque où les modems 56K chantaient encore leur douce musique de connexion et où surfer sur le Web devait obligatoirement se faire à travers son logiciel propriétaire, pourrait changer de nom.

Business Insider a en effet interviewé la directrice marketing d’AOL, Allie Kline, qui reconnaît sans difficultés que le fournisseurs de services en ligne aujourd’hui détenu par le FAI américain Verizon a un problème d’image. La société est méconnue et traîne derrière elle une marque vieillissante héritée des années 1990 alors qu’elle a diversifié ses activités et possède aussi bien des médias reconnus (Huffington Post, Techcrunch, Engadget…) que des plateformes publicitaires, des services de cartographie (MapQuest) ou encore des messageries,

D’où l’idée, peut-être, de ne plus s’appeler AOL. « Je ne pense pas qu’il y ait de mauvais choix, mais il faut faire un choix », analyse Allie Kline, qui veut que l’entreprise investisse massivement dans la reconstruction de son image, quelle que soit la marque choisie. « Allons-nous conserver la marque AOL ou allons-nous apporter une nouvelle marque sur le marché ?  ».

Une des plus vieilles entreprises du Web

La directrice marketing de la firme se dit partagée, et affirme que ses études en interne montrent qu’il y a autant à perdre qu’à gagner à changer de marque, et donc qu’aucune décision n’est prise. Mais le simple fait qu’elle émette l’hypothèse publiquement auprès de Business Insider montre qu’au minimum, la firme veut tester les réactions avant de prendre une décision finale.

Créé en 1983 sous le nom de Control Video Corporation, AOL avait débuté dans le jeu vidéo, avec un système d’abonnement qui permettait de télécharger des jeux pour une console Atari. La société est ensuite devenue Quantum Computer Service, avant d’être finalement nommée America Online en 1989, et de se spécialiser progressivement dans la fourniture d’accès à internet et la création de portails. En 1997, la moitié des États-Unis se connectait à internet via AOL.

En 2000, la société a fusionné avec Time Warner, qui en fit une société indépendante finalement revendue à Verizon en mai 2015 pour « seulement » 4,4 milliards de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés