La principale plateforme d'échange de cryptomonnaies au monde, Binance, est à la cherche d'un endroit où installer son siège social. Elle a implanté trois filiales en Irlande, alors que le pays vient de signer un accord pour augmenter les taxes des entreprises.

Binance, s’installer en Irlande ? Selon le journal irlandais Independent, la plateforme d’échange de cryptomonnaies, la plus importante au monde, pourrait bien choisir le pays pour s’implanter de manière permanente et officielle.

Ce serait une nouveauté de taille pour Binance, qui jusque-là s’était toujours décrite comme une plateforme « décentralisée », refusant d’avoir un siège social, car «  le bitcoin n’en a pas ». Mais face aux récentes controverses et au nombre croissant de plaintes déposées contre elle, Binance semble ne plus avoir le choix : il lui faut faire des compromis, et trouver un endroit où s’installer pour de bon.

Trois succursales déjà implantées en Irlande

L’Irlande pourrait être l’endroit où Binance posera ses valises de manière permanente. Le journal irlandais Independent a révélé qu’au mois de septembre 2021, la plateforme avait créé trois succursales dans le pays : Binance (APAC) Holdings, Binance (Services) Holdings, et Binance Technologies. Changpeng Zhao, le PDG de Binance, est également déclaré comme le gérant des trois entités.

Les trois nouvelles entreprises ont été officiellement créées le 27 septembre, mais les premières démarches ont été amorcées le 10 et 13 septembre, indique le journal. Leur rôle et leurs attributions restent pour l’instant très floues : aucune information n’a encore été révélée à leur sujet par l’entreprise et, en dehors de la nouvelle de leur création, on ne trouve aucune trace d’elles sur Internet. Ces entités ne sont cependant pas les premières que Binance possède dans le pays :  Binance (Ireland) Holdings a été créée en 2020, explique l’Independent.

Changpeng Zhao, le PDG de Binance // Source : Binance

Il ne s’agit pour l’heure que de quelques filiales, mais une interview que Changpeng Zhao a donnée à Reuters, le 7 octobre, est venue renforcer la thèse d’une installation en Irlande. « Historiquement, nous avons toujours affirmé que nous n’avions pas de siège social  », a expliqué le PDG à l’agence. « Mais nous sommes en ce moment en train d’installer quelques sièges sociaux dans différentes parties du monde ». Interrogé par les journalistes de Reuters, Changpeng Zaho aurait confié que l’Irlande faisait partie des pays où Binance comptait s’installer plus sérieusement.

Pour l’instant, l’organisation interne de Binance reste très, très opaque. Malgré quelques entreprises enregistrées dans divers pays du monde, on ne sait pas où se situent véritablement ses quartiers généraux. Pour l’instant, « les holdings de l’entreprise suggèrent qu’elle est enregistrée dans les Îles Cayman, selon des documents anglais et le régulateur malaisien », indique Reuters. Il semblerait donc que le vagabondage se finisse pour Binance. Reste à voir si l’actualité récente n’amène pas Binance à reconsidérer son choix.

La fin du paradis fiscal irlandais ?

L’Irlande n’est en effet pas un pays choisi au hasard. Le taux d’imposition y est plus bas que dans beaucoup d’autres pays de l’Union européenne, ce qui en fait une destination de choix pour les grandes multinationales. Le pays accueille ainsi un campus d’Apple, le siège social international de Facebook, et le siège européen de Google. Mais l’Irlande pourrait bientôt ne plus être le paradis fiscal qui a attiré tant de géants du numérique.

Le pays a annoncé le 7 octobre qu’il allait signer un accord de l’OCDE, dont le but est de fixer le taux d’imposition sur les bénéfices des grandes entreprises à 15 % minimum. Ce taux est actuellement de 12,5 % en Irlande. L’accord s’appliquerait aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 750 millions d’euros par an.

Les revenus de Binance — comme beaucoup de choses concernant l’entreprise — ne sont pas publics. Néanmoins, Changpeng Zhao avait laissé entendre en fin d’année 2020 que Binance allait réaliser entre 800 millions et un milliard de dollars de bénéfice sur l’année. La plateforme d’échange serait donc concernée par cette augmentation de la taxation.

L’accord doit permettre de lutter contre l’évasion fiscale, et s’il est ratifié comme prévu, il devrait entrer en vigueur dès 2023. La nouvelle va-t-elle perturber les plans de Binance ? Pour l’instant, ni Binance ni l’Irlande n’ont communiqué clairement sur une implantation de l’entreprise dans le pays. Mais il ne fait aucun doute que le changement de situation sera examiné de près par la plateforme d’échange.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo