Vous voulez savoir à l'avance quel personnage est un méchant en secret dans un film ? D'après Rian Johnson, regardez quel smartphone il utilise.

Les méchants n’ont pas d’iPhone. Ce n’est pas la rédaction de Numerama qui le dit, mais Rian Johnson, le réalisateur de Star Wars Épisode VIII, Les Derniers Jedi, dans un entretien à Vanity Fair autour de son film, Knives Out (À couteaux tirés). Johnson l’évoque comme un secret de production qu’il ne devrait pas raconter  : « Ça ne va clairement pas m’aider dans l’écriture de mon prochain film à suspense, mais je vais le dire quand même. Apple laisse la liberté d’utiliser des iPhone dans les films, mais les méchants ne peuvent pas avoir d’iPhone. C’est très important si vous regardez un film avec un retournement de situation  ».

Eh oui, cher Rian, ça l’est : désormais, il sera possible de repérer les traitres, les méchants qui sont d’abord gentils ou celles et ceux qui cherchent à faire un coup fourré au héros en regardant le smartphone qu’ils utilisent. « Tous les réalisateurs qui ont un méchant secret dans leur film veulent me tuer maintenant  », finit-il par conclure. Le spécialiste MacRumors rappelle que c’est une ligne qu’Apple souhaite pour l’utilisation de ses produits, qui doivent être présentés sous leur meilleur jour s’ils sont utilisés.

Dans la série You, les smartphones hackés ne sont pas des iPhone // Source : You, par Lifetime, sur Netflix

La tech dans les films : de l’absurdité au spoiler

La liberté d’utiliser les produits Apple est donc subordonnée à des contraintes, qui peuvent avoir une incidence sur la perception du film par les spectateurs : on se souvient de la série 24 heures chrono où les méchants avaient des produits Windows et les gentils, des produits Apple. Peut-être que la confidence de Rian Johnson expliquait alors ce choix de la production.

Plus récemment, la série You sur Netflix qui met en scène un stalker particulièrement violent s’est même emmêlée les pinceaux sur le sujet : personne n’a d’iPhone, ce qui semble logique vu que les smartphones sont hackés ou utilisés pour nuire, mais le méchant évoque tout de même iCloud. De même dans La Casa de Papel, les smartphones hackés de manière absurde par la police ne sont pas des iPhone. Il est en revanche tout à fait possible que des maisons de production ne respectent pas ces lignes directrices ou utilisent des produits Apple en masquant les éléments de marque comme la pomme.

Cela ne surprendra personne qu’Apple ait des lignes directrices précises pour l’utilisation de ses produits — beaucoup de marques en ont. Celles qui laissent faire n’importe quoi avec leurs produits créent parfois de tels absurdités à l’écran qu’elles sortent le spectateur de la fiction. On se souvient toutes et tous de ces films produits par Sony où tout le monde utilise des smartphones Sony, ou de l’Audi e-tron électrique utilisée dans le dernier Avengers qui fait un bruit de voiture thermique pour que la séquence soit plus cinématographique.

La prochaine fois que vous irez au cinéma, nul doute que la confidence de Rian Johnson vous fera regarder les smartphones à l’écran différemment.

Crédit photo de la une : Louise Audry pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo