Vous utilisez vraisemblablement ses produits dans votre ordinateur, mais connaissez-vous l'origine du nom de l'entreprise Intel ?

C’est l’un des géants mondiaux de l’informatique. L’un de ses cofondateurs, Gordon Earle Moore, est connu pour ses « lois de Moore », qui énoncent que le nombre de transistors dans les microprocesseurs double tous les dix-huit mois, ce qui se traduit en théorie par une hausse continue des performances des systèmes informatiques. Et il est bien possible que votre propre ordinateur soit équipé d’un de ses processeurs.

Vous l’avez sans doute deviné : il est question de l’entreprise américaine Intel. Mais savez-vous d’où vient son nom ? Il s’agit d’un mot-valise contractant deux termes, Integrated Electronics. C’est ce qu’on lit par exemple sur le site officiel du groupe dans une page dédiée. Cependant, selon Gordon Moore, le fait qu’Intel puisse aussi être un diminutif d’Intelligence Information, de façon informelle, a plu à ses fondateurs.

Détail d’un « wafer », une plaque de matériau semi-conducteur qui sert à la fabrication de composants de microélectronique. // Source : Intel

Moore Noyce Electronics

Avant de jeter leur dévolu sur Intel, les fondateurs du groupe avaient considéré le nom de « Moore Noyce Electronics » ou « MN Electronics », avant de l’écarter. Robert Noyce, décédé en 1990, est effectivement cofondateur d’Intel avec Gordon Moore. Andrew Groove, qui était le troisième dans cette aventure, avait une place un peu différente. Mort en 2016, il était déjà dans l’entreprise dès 1968, année de la fondation.

« On ne pensait pas que ça sonnait bien. Mais nous avions une liste de, vous savez, oh, 15 ou 20 noms que nous avons essayé de faire approuver », a expliqué Gordon Moore en 2007 lors de sa participation à une session de Intel Developers’ Forum.

« En général, on essayait de faire approuver le truc en Californie, puis à New York, et ensuite on était d’accord dans le reste du pays. Et on en a eu quatre ou cinq rejets avant qu’on ait enfin l’approbation d’Intel. Puis on a fini par devoir acheter le nom Intel à une compagnie de motel du Midwest », a-t-il ajouté. Cette entreprise s’appelait Intelco et l’histoire raconte qu’elle a cédé la marque pour… 15 000 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux