Cet automne, Google Chrome sera un peu plus efficace pour celles et ceux qui en ont un usage intense.

C’est une des fonctionnalités manquantes de Google Chrome, le navigateur le plus utilisé au monde. Sur Safari, pour ne prendre que lui en exemple, une pop-up avec le titre complet d’un onglet ouvert tombe presque instantanément au survol. De plus, le navigateur d’Apple étend et déploie intelligemment les onglets pour que l’utilisateur en voie toujours plusieurs complets à l’écran. Sur Google Chrome, il faut passer sa souris et attendre qu’un texte tombe péniblement. À chaque onglet.

Google va désormais changer tout cela. Les onglets ouverts auront une description détaillée qui apparaîtra instantanément au survol de la souris. Une première étape vers un bouleversement plus profond de la gestion des onglets qui permettra d’afficher une prévisualisation complète de la page — à la manière de ce que fait Microsoft Edge.

La fonctionnalité, prévue pour l’automne sans plus de précision par Google, résoudra donc l’un des gros soucis rencontrés par les utilisatrices et utilisateurs intensifs du navigateur qui ont tendance à se perdre dans leurs onglets.

Au-delà de cela, Google évoque trois changements majeurs à la manière dont fonctionne Chrome qui seront tous bienvenus.

  • La barre de recherche intelligente. Certains résultats s’afficheront directement dans la barre de recherche après une recherche, comme les résultats sportifs ou la météo. C’est un peu ce que fait déjà Safari sur mobile et cela fait économiser un temps précieux. Google le propose déjà pour des opérations mathématiques.
  • L’envoi de lien d’un appareil à l’autre. Vous pourrez désormais envoyer un lien depuis Chrome sur votre smartphone à n’importe quel autre navigateur Chrome sur n’importe quel ordinateur, pour peu que vous utilisiez le même compte dessus et que vous ayez activé la synchronisation.
  • Personnalisation des couleurs. Au-delà du dark mode, Chrome va accepter de nouvelles combinaisons de couleurs pour celles et ceux qui souhaitent harmoniser leur navigateur à leur environnement de travail.

Google n’a donné qu’un imprécis « à l’automne » pour la date de disponibilité de ces fonctionnalités.

Partager sur les réseaux sociaux