Xiaomi, Oppo et Vivo ont décidé de se rapprocher pour concevoir un équivalent de AirDrop sous Android.

Xiaomi, Oppo et Vivo veulent leur propre AirDrop, un protocole made in Apple qui permet d’échanger facilement et rapidement des fichiers en local entre deux appareils compatibles (exemple : un iPhone et un MacBook). Et ils ont décidé de s’associer pour matérialiser leur fantasme. Xiaomi a officialisé cette stratégie collaborative dans un sujet publié sur WeChat, le réseau social le plus populaire en Chine.

Ce AirDrop commun fonctionnera avec les surcouches logicielles MIUI (Xiaomi), ColorOS (Oppo) et FuntouchOS (Vivo), toutes basées sur Android. Mais le trio invite les autres constructeurs à se joindre à la fête. On pense par exemple à Huawei, qui possède une part de marché très importante.

AirDrop par Xiaomi, Oppo et Vivo // Source : Xiaomi (via WeChat)

Quid de Fast Share ?

Le timing de l’annonce ne manquera pas d’étonner L’ambition de Xiaomi, Oppo et Vivo est louable. Mais la prochaine mise à jour d’Android est censée ajouter Fast Share, un équivalent de AirDrop développé pour remplacer Android Beam (fonctionnalité de partage basée sur le protocole NFC). Nul doute que la supposée intégration dans Google Play Services a poussé les trois fabricants à concevoir leur propre AirDrop pour s’assurer une fonctionnalité qui aura moins de dépendance vis à vis de Google.

On rappellera aussi que les versions chinoises des smartphones n’ont pas accès aux services de Google. D’où l’intérêt de donner naissance à une alternative à Fast Share, qui sera indisponible en Chine.

La solution de Xiaomi, Vivo et Oppo s’appuie sur le Bluetooth et promet des transferts de fichiers à une vitesse de 20 Mo/s. Les trois entreprises comptent lancer une bêta du service dès la fin du mois. D’ici là, d’autres acteurs du marché auront peut-être rejoint le trio asiatique.

Crédit photo de la une : Xiaomi (via WeChat)

Partager sur les réseaux sociaux