Google détaille les technologies de pointe qui seront dans son Pixel 4. Au programme : le déverrouillage biométrique au visage et une sorte de Kinect.

Depuis que les iPhone permettent la reconnaissance faciale pour déverrouiller iOS, mettre un doigt sur un capteur pour ouvrir un smartphone semble archaïque. Et ce ne sont pas les tentatives des constructeurs tiers sous Android qui ont convaincu : entre les imitations d’encoche qui ne servent à rien et les versions maison de Face ID qui sont soit lentes, soit non sécurisées, aucune ne valait la proposition d’Apple. Google compte remédier à cela avec le Pixel 4 : le géant de Mountain View a présenté des détails sur sa technologie bien avant le dévoilement du smartphone, attendu pour la rentrée.

Face Unlock : enfin du déverrouillage biométrique moderne

En tant qu’utilisateurs et utilisatrices comblés par Face ID sur iPhone, nous ne pouvons que nous réjouir des technologies matérielles qui seront embarquées sur le Pixel 4. Ainsi, Google rejoint enfin Apple en proposant dans le haut de son appareil une caméra dédiée à la reconnaissance faciale, associée à un projecteur de point et d’autres technologies de pointe. Cela permettra de vérifier la conformité d’un visage avec celui enregistré en local, dans une puce chiffrée Titan M.

En plus de cela, Google fait un pas de plus : le smartphone reconnaîtra qu’on souhaite l’attraper et le « radar Soli » se chargera d’orienter les capteurs pour qu’ils comprennent où se trouve le visage. En pratique, vous tendrez votre main vers votre smartphone posé dans n’importe quelle position, et il se déverrouillera, peut-être avant même que vous l’ayez devant vous. L’opération sur un iPhone demande que le smartphone soit droit et de face — même si l’iPad Pro a fait débarquer l’orientation « paysage » et qu’iOS 13 a grandement amélioré le système.

Soli, un Kinect dans un smartphone

Mais cette petite puce « Soli » n’est pas réservée à Face Unlock. Elle se charge également d’agir comme un Kinect, l’objet de Microsoft érigé en toute une génération de Motion Gaming. Le radar capte en effet les mouvements devant lui et vous pouvez donc naviguer sur votre téléphone sans le toucher. On imagine que l’usage se fera avant tout grâce au Pixel Stand, socle de charge qui permet de tenir le smartphone debout. Nos confrères de FrAndroid ont détaillé la technologie à cette adresse. Google a publié une vidéo de démonstration du concept que vous pouvez voir juste en dessous.

Au-delà des usages proposés par Google sur Android, ce capteur ouvre la voie à de nouvelles interactions pour les développeurs. Une chose est sûre : le match entre le Pixel et l’iPhone de 2019 va être particulièrement intéressant à suivre. Rendez-vous à la rentrée pour en savoir plus.

Partager sur les réseaux sociaux